vendredi 29 avril 2011

L'Amour au-delà de la Mort

Auteur : Care Santos

Édition : Seuil (site)

Pages : 422

Prix : 16,50 €

Public : 15 ans et +

Commander le livre : sur Amazon

Résumé :

Bel a tout pour être heureuse : un petit ami, Ismaël ; une meilleure amie, Amanda et des parents unis. Mais tout bascule. En rentrant chez elle un matin, tout lui semble inhabituel : sa chambre est bien rangée, son chien grogne après elle, sa mère est encore au lit... Bel ne reconnaît pas ses proches, devenus des étrangers. Elle n'a aucune idée de ce qui s'est passé mais veut tout mettre en œuvre pour le découvrir. Au risque de perdre Ismaël, l'amour de sa vie, pour toujours...


L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


J’appréhendais beaucoup cette lecture et en fait, ça s’est révélée être une belle découverte.
Le déroulement de l’intrigue m’a assez surprise et les évènements ne se sont pas du tout déroulés comme je le pensais lorsque j’ai lu la quatrième de couverture.
Par contre, il est très difficile de parler de ce livre sans dévoiler l’intrigue, c’est pourquoi je vais rester très floue dans cet avis.

Le récit ne fait pas mystère longtemps du secret de Bel, qu’on apprend au bout d’à peine quelques pages. Après cette découverte, Bel commence donc une quête de la vérité qui, elle aussi, ne reste pas mystérieuse longtemps. C’est après que la vérité éclate que le livre change de ton. Si l’ambiance était déjà pesante et sombre dans cette première partie, la seconde partie est beaucoup plus noire. Vengeance, vérité, amour, haine, deuil sont autant de thématiques abordées dans ce roman.

Bel est le lien entre tous les personnages et son évolution a des conséquences pour chacun d’eux. Les protagonistes sont d’ailleurs bien construits. Ils ont tous un passé et plusieurs facettes qui les rendent réalistes et attachants. On arrive même à avoir pitié des plus ignobles d’entre eux.
Le roman se partage donc en plusieurs points de vue. Cela rend le récit d’autant plus riche que les personnages sont de toutes générations : adulte, adolescent, enfant, …

Le côté fantastique de ce roman est traité de manière si réaliste que c’en est souvent assez effrayant. Spiritisme et sorcellerie sont de la partie et donne un ton vraiment très noir et dur à la lecture. Le thème des fantômes est approfondi et autour d’eux on trouve d’autres phénomènes fantastiques. Le monde des esprits est donc plus exploré que ce que j’ai pu voir dans Obsession, par exemple.

Un des seuls détails qui m’a gênée au départ, c’est la narration. L’association du temps présent et de la troisième personne m’a un peu déroutée, mais j’ai fini par m’y habituer. J’ai eu également beaucoup de mal à me faire une image des personnages à cause du manque de description. Je serais, par exemple, incapable de dire à quoi ressemble Ismaël.

EN BREF :

J’ai donc vraiment beaucoup aimé cette lecture dont l’intrigue se trouve bien au-delà d’une bluette d’adolescents. En effet, la romance tient pour moi une place très discrète et n’est pas du tout le sujet principal du livre, il ne faut donc pas le lire pour ça. Les sujets abordés sont intéressants et j’ai suivi le déroulement du récit avec l’envie de savoir comment tout cela allait finir ou comment tout cela pouvait finir. C’est un livre sombre, mature, mais pas du tout déprimant en fin de compte.
Ah oui ! Point non négligeable : c’est un volume unique ! =)


JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :

dimanche 24 avril 2011

Oksa Pollock - Tome 2 : La Forêt des égarés

Auteur : Anne Plichota & Cendrine Wolf

Édition : XO (site)

Pages : 362

Prix : 17,90 €

Public : 12 ans et +

Commander le livre : sur Amazon

Résumé :

Gus a disparu ! Le meilleur ami d'Oksa s'est volatilisé ce matin, quelque part dans St Proximus, leur magnifique collège londonien. Oksa ne retrouve que son portable, gisant sur le sol d'une salle de classe.
Dans la mémoire de l'appareil, la photo, floue, d'une femme étrangement familière. Qui est-elle ? Qu'est devenu Gus ?
La jeune fille l'ignore encore, mais en cherchant la vérité elle va révéler des secrets de famille jusque là soigneusement cachés. Et dangereux. Alors pour sauver son ami, elle n'hésite pas à plonger dans un monde parallèle, un monde où la magie côtoie la peur, où les épreuves mortelles n'épargneront pas les Sauve-Qui-Peut.
Aidée par les irrésistibles Foldingots, sans oublier la frileuse Devinaille, la jeune Gracieuse trouvera-t-elle à temps l'unique issue de la forêt des égarés ?


L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


Attention : risque de spoilers sur le tome précédent !

Encore une fois, ça souffre de trop de longueurs. Et c'est dommage parce que j'aime tous ces personnages construits, que ce soit Pavel, Gus ou Tugdual. Tugdual prend d'ailleurs une plus grande place dans cette suite et se dévoile. Il y a des choses qui pourraient être passées sous silence mais on nous les raconte dans les moindres détails et sans grandes subtilités, tout d'un bloc. Cela alourdit énormément le récit. J'irais presque jusqu'à dire qu'on nous en dit trop.

Mais contrairement au premier tome, le livre est longuet dans la première moitié, puis devient beaucoup plus intéressant dans la seconde. On finit ainsi sur une bonne note et on est beaucoup moins submergé d'informations.

Beaucoup de personnages sont abordés, développés et se révèlent alors qu'on ne soupçonnait même pas qu'ils puissent être intéressants. Ce qui amène plus de points de vue différents et c'est très enrichissant. Ainsi, on se rapproche des personnages et on peut les comprendre et les apprécier encore plus. J'ai une petite préférence pour Gus, bien que son complexe d'infériorité doit en agacer beaucoup, je le comprend tout à fait.

Il y a également un peu de romance, des balbutiements plutôt. Et là dessus, je peux vous dire que j'ai déjà choisi mon camp ! Tugdual est plus sombre, torturé et mystérieux, mais je lui préfère Gus, le garçon normal et adorable. Peut-être parce que c'est un peu trop facile de préférer le bad-boy Tugdual qui est plus fort, plus âgé, et qui a des pouvoirs, ce qui désavantage Gus.

Vraiment, s'il y a quelque chose que j'adore dans cette saga, ce sont tous ces personnages différents, intéressants et travaillés. D'autant plus que les plus jeunes grandissent, et cette fois-ci, Oksa ne m'a même pas agacé. Fini les petites gamineries du premier tome. C'est plus sérieux, moins naïf et plus adulte, sans dénaturé le roman. Les évènements ne vont pas tous se passer comme on le voudrait, certains sont irréparables et mèneront à des issues dramatiques.

EN BREF :

Même si la véritable quête n'avance pas d'un pouce, peu importe, les relations entre les personnages se complexifient et il y a beaucoup plus d'action et de danger. En tout cas, j'ai préféré cette suite au premier tome.


JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


LA TORTIONNAIRE VOUS EN DIT PLUS...

  • Chronique du tome précédent :

jeudi 21 avril 2011

Chroniques du Monde Émergé - Tome 1 : Nihal de la Terre du Vent

Auteur : Licia Troisi

Édition : Pocket Jeunesse (site)

Pages : 442

Prix : 19 €

Public : 12 ans et +

Commander le livre : sur Amazon

Résumé :

Nihal est une jeune fille très étrange : oreilles pointues, cheveux bleus, yeux violets... tout la distingue des autres habitants du Monde Émergé.
Fille d'un célèbre armurier, elle passe son temps à jouer à la guerre avec une bande de garçons.
Mais la nuit des voix plaintives et des images de mort hantent l'esprit de Nihal. Et lorsque le terrible Tyran envahit la Terre du Vent, elle comprend que ses cauchemars sont devenus réalité. L'heure du véritable combat a sonné. Nihal doit devenir une vraie guerrière et défendre la paix, à tout prix. Ses seuls alliés : Sennar, le jeune magicien, et une infaillible épée de cristal noir...


L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


Ça a été une lecture sympathique, mais pas assez poussée pour moi (forcément, quand on s'habitue au Young Adult, on a du mal à retourner vers quelque chose de plus jeunesse).

On est ici en pleine fantasy, banale certes, mais efficace. De toute façon, je ne cherchais pas l'originalité.
On atterrit dans un monde où les peuples sont chassés et exterminés par un Tyran qui a pour seule motivation : la destruction. Rien de bien inhabituel sous le soleil.

Le roman couvre ainsi une période de plusieurs années durant lesquels Nihal, l'héroïne, va s'entraîner, évoluer, grandir, apprendre et se découvrir. Au début du roman, elle a treize ans, à la fin, elle en a presque dix-huit. C'est de ce côté-là que ça pêche en fin de compte. Parce qu'une fois qu'elle a atteint cet âge-là, je ne pouvais plus me contenter d'un traitement estampillé jeunesse, j'en voulais un peu plus.

Nihal est le personnage principal et je l'ai trouvé, la plupart du temps, plutôt agaçante. Il m'est arrivé plusieurs fois de me dire : "Mais elle le fait exprès ou quoi ??". Elle est obnubilée par sa vengeance et obstinée à un point... que ça en devient de la stupidité. Elle répète encore et toujours les mêmes erreurs. Néanmoins, à la fin, son évolution est notable.
L'identification à un tel personnage est plutôt difficile voire impossible, déjà parce qu'elle est unique physiquement, et aussi parce que ses préoccupations sont très éloignées des nôtres. Je pense qu'une narration à la première personne aurait pu rendre le personnage plus proche des lecteurs.
Pourtant, bien qu'elle soit totalement obsédée par les combats, elle n'est pas froide pour autant. Elle est même plutôt sentimentale, mais c'est une partie de sa personnalité qu'elle va devoir laisser de côté un moment.

Dans l'ensemble, les autres personnages sont assez survolés, peu attachants. Pour ma part, aucun ne m'a véritablement touché et je ne m'en préoccupais pas vraiment. Les seuls qui sortent du lot sont Sennar, Ido et Nihal. Sennar est celui que j'ai préféré, jeune magicien au capital sympathie très élevé, il est toujours là pour Nihal, peu importe ses responsabilités.

Le véritable but de ce premier roman est de nous présenter Nihal, son évolution et ce qui l'a amené à être ce qu'elle est. Par conséquent, il n'y a pas vraiment d'intrigue en soi. C'est la guerre et Nihal est en plein dedans. D'ailleurs, malgré le fait que ce soit un roman jeunesse, les combats ne nous sont pas épargnés, mais sans jamais tomber dans le gore.
Il y a également une petite touche de romance, mais à ce stade, j'aurais préféré qu'il n'y en ai pas. Platonique et à sens unique, elle est ennuyante à mourir. D'autant plus que le personnage masculin concerné est tout sauf attachant.

EN BREF :

J'ai eu un peu de mal à rédiger cet avis, parce que je n'ai malheureusement pas grand chose à dire. Je n'ai pas détesté, mais je n'ai pas adoré non plus. Pourtant, je dois reconnaître que ça se lit bien, c'est fluide, sans fausse note et le roman est bon. Alors je lirais la suite en espérant qu'elle soit un peu plus adapté à l'âge de Nihal, mais ce n'est pas dans mes priorités.


JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


LA TORTIONNAIRE VOUS EN DIT PLUS...

  • Ce livre est le premier tome d'une trilogie.
  • Le tome 2 La mission de Sennar et le tome 3 Le Talisman du pouvoir sont disponibles chez Pocket Jeunesse.
  • L'auteur a également écrit deux autres trilogies se déroulant dans le même monde mais à des époques différentes : Guerres du Monde Émergé et Légendes du Monde Émergé.
  • Les deux premiers tome de la trilogie Guerres du Monde Émergé (La secte des assassins et Les Deux Guerrières) sont disponibles chez Pocket Jeunesse.

mercredi 20 avril 2011

Lost Divine

Auteur : Bree Despain

Édition : La Martinière Jeunesse (site)

Pages : 414

Prix : 14,90 €

Public : 15 ans et +

Commander le livre : sur Amazon

Résumé :

Délaissée par ses parents, partis à la recherche de Jude, son frère disparu, Grace Divine mène une lutte acharnée contre la malédiction qui pèse sur elle. Sous l'influence du loup-garou, elle change de personnalité de façon inquiétante. De son côté, Daniel, privé de ses pouvoirs, cache un étonnant secret qui doit l'éloigner de Grace.


L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


Attention : risque de spoilers sur le tome précédent !

Bon, déjà, j'ai bien moins aimé que le premier tome Dark Divine que j'avais vraiment a-do-ré. Les interactions entre Grace et Daniel, qui rajoutait du piment dans le tome précédent, m'ont terriblement manqué ici.

En effet, Daniel est le grand absent de cette suite aux tonalités plus sombres que le précédent (qui l’était déjà). Il est plutôt distant, responsable et son côté bad-boy est inexistant. C’est ce qui fait que j’ai été plutôt déçue.

Mais il faut bien reconnaître que grâce à ça, Grâce a une plus grande place. Cette fois-ci, c’est en elle que se trouve le loup. D’ailleurs, je trouve que le livre en français porte plutôt bien son titre car c’est tout à fait ça : Grace est perdue. Sans compter que Daniel s’éloigne et que sa famille part en morceaux. Bref, elle n’est vraiment pas aidée et doit faire face presque seule à la situation, en plus de rechercher son frère Jude de son côté.
Elle est toujours aussi obstinée, mais à présent, c’est elle qui a les pouvoirs et qui est plus forte que Daniel. D’ailleurs, ça fait plaisir de voir une héroïne qui puisse botter les fesses aux grands méchants. Et même si elle a un peu de mal au début, elle se prend en main, prête à mettre ses nouvelles capacités surnaturelles au service de la veuve et de l’orphelin, encouragé par un certain Talbot, jeune homme d’une vingtaine d’années. Et forcément, cela amène plus d’action puisqu’elle est maintenant au cœur même des combats.
Mais elle doit combattre en permanence le loup qui la pousse à faire le mal et ne pas se laisser submerger au risque de se perdre. Cela nous permet de mieux comprendre ce à quoi Daniel faisait face dans le tome précédent.

Par contre, au sujet de Talbot, je n'ai pas trop d'avis sur lui. Je ne l'aime pas, mais je ne le déteste pas non plus. Je verrai ce qu'il en est dans le troisième tome parce que les dernières pages m'ont fait plus apprécier le personnage.
Concernant April, la meilleure amie de Grace, elle m'exaspère plus qu'autre chose. Même s'il est plutôt agréable que pour une fois dans un roman, la meilleure amie soit mise au courant de ce qui se passe réellement. De toute façon, je crois qu'elle m'agaçait déjà dans le premier tome.
Quant à Jude, on finit par le prendre en pitié quand on sait ce qu'il en est vraiment.

EN BREF :

Si cette suite m'a un peu déçue, il faut avouer que les cinquante dernières pages sont captivantes et m'ont fait oublier le reste. Daniel et Grace sont très émouvants dans cette dernière partie et il faut s'accrocher à son p'tit cœur si on est très fleur bleue (comme moi :p).
On commence également à avoir un aperçu plus large du monde fantastique développé par Bree Despain. Et on en apprend beaucoup plus sur les Urbats.
Et l'avantage, c'est qu'avec tout ce qu'on a appris dans ce tome, la suite va certainement être explosive et bien meilleure ! Il y a vraiment de quoi faire ! D'autant plus qu'on termine sur un cliffhanger juste horrible (décidément, ça devient une habitude de torturer le lecteur !).


JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


LA TORTIONNAIRE VOUS EN DIT PLUS...

  • Chronique du tome précédent :

lundi 18 avril 2011

Demon Inside - Tome 1 : Mords-moi

Auteur : Parker Blue

Édition : Baam (site)

Pages : 412

Prix : 13,50 €

Public : 15 ans et +

Commander le livre : sur Amazon

Résumé :

Je m'appelle Val Shapiro et je serais une ado "normale" si je n'étais pas... comment dire... habitée par un démon. Hey oui, on peut dire que je n'ai pas tiré le bon numéro. Seule l'adrénaline que provoque la chasse aux vampires me permet de satisfaire Lola, mon succube. Par contre, je vous arrête tout de suite : appelez-moi Buffy, et ça va chauffer pour vous !
Pourtant, mis à part des nuits un peu agitées, ma vie est assez banale... Jusqu'à ce que, le jour de mes 18 ans, ma mère me fiche à la porte. C'est là que j'ai rencontré Dan Sullivan, membre actif de la Section des Crimes Obscurs, organisation gouvernementale non officielle traquant les individus surnaturels. Accompagnée de Croc, un chien hors du commun, quel choix me reste-t-il à part de les rejoindre ?


L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


J’ai passé un très bon moment avec cette lecture. Pourtant, à la base, je ne suis pas vraiment attirée par l’urban fantasy, et le côté un peu bit-lit (tout en restant dans du Young Adult) et policier du roman. Mais, à la vue des critiques élogieuses sur le web, je me suis laissée prendre au jeu et je ne l’ai pas regretté !

Il faut dire que ce premier tome a des arguments de poids : Val et Croc.
Val est une héroïne qui se situe pile entre la force et la fragilité, la dureté et la sensibilité. Un juste milieu qui rend le personnage on ne peut plus attachant. Derrière la façade dure, sarcastique et sans pitié de la guerrière qui dépote du vampire pour satisfaire son démon, se cache une fille au cœur énorme et à fleur de peau.
Même après s’être faite mettre à la porte par sa propre mère, elle s’évertue pourtant à les protéger car il n’y a qu’elle qui soit assez forte pour le faire. Elle a passé une enfance très solitaire, à part des autres et n’a pour seul lien que sa mère, sa demi-sœur et son beau-père. Si bien qu’elle est totalement novice en matière de relations humaines. Elle préfère les éviter de peur de faire du mal à quelqu'un si elle laisse son démon prendre le dessus.
Il est juste impossible de détester Val tellement elle est touchante. On la prend immédiatement en affection.
Et puis il y a Croc, le chien. Le premier véritable ami de Val. Ce chien est LA dose d’humour du roman. Ses répliques sont juste à mourir de rire !

Concernant les autres personnages, je les ai trouvé beaucoup moins marquants et pas très attachants, surtout à côté de Val et Croc.
Dan, qui apparaît plutôt sympathique au départ, devient très vite agaçant. Il se révèle totalement incapable de passer au-dessus de ses préjugés. Mais il a quand même ses bons moments, il faut l’avouer.
Mais la palme du pire personnage revient sans doute à la mère de Val. Une mère indigne qui se décharge de toutes ses responsabilités sur sa propre fille. Un personnage on ne peut plus antipathique et qu’on aurait envie de baffer.

L’intrigue est intéressante dans le sens où elle nous permet de connaître un peu mieux Val et de suivre l’évolution de ses relations. On met également un pied dans l’univers surnaturel développé par l’auteur et on croise d'autres personnages ambigus et au bon potentiel pour la suite.
Si l’intrigue suit surtout l’enquête menée par Val et Dan, elle a un vrai rapport avec les personnages. Elle n’est pas là qu’en décoration. C’est grâce à cette investigation que Val en apprendra plus sur son démon et ses origines. De même, on voit qu’elle est prête à tout pour protéger sa famille qui se retrouve impliquée.

EN BREF :

Un premier tome mélangeant habilement l’humour, l’action et la romance pour donner un petit cocktail explosif qui mérite d’être lu même le fil rouge est invisible et les personnages secondaires aussi...


JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


LA TORTIONNAIRE VOUS EN DIT PLUS...

  • Ce livre est le premier tome d'une saga composée, à l'heure actuelle, de 4 tomes en VO.
  • Le nombre de tomes définitif de la saga n'est pas déterminé.
  • Le tome 2 Try me et le tome 3 Fang me sont disponibles en VO.
  • Le tome 4 Make me est prévu pour 2012 en VO.

vendredi 15 avril 2011

Humaine

Auteur : Rebecca Maizel

Édition : Wiz Albin Michel (site)

Pages : 452

Prix : 16 €

Public : 15 ans et +

Commander le livre : sur Amazon

Résumé :

Lenah n'est plus la vampire cruelle et sanguinaire qu'elle fut pendant plus de cinq cents ans. Aujourd'hui son vœu le plus cher vient de se réaliser. Elle est redevenue humaine, grâce à un rituel pratiqué par Rhode, son âme-soeur depuis des siècles. Mais comment vivre dans la peau d'une jeune fille de 16 ans quand on a presque tout oublié de l'amour et de l'amitié ? De plus, même sous l'apparence d'une lycéenne ordinaire, Lenah doit rester sur ses gardes : le clan de vampires sur lequel elle a autrefois régné est prêt à tout pour faire revenir sa souveraine…


L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


Ce qui m'a attirée en premier dans ce livre, c'est le fait qu'un vampire redevienne humain. Parmi la ribambelle d'humains qui deviennent vampire dans les romans, un peu d'originalité fait du bien ! Voilà un livre qui donne envie de vivre et qui ne fait pas passer les humains pour des êtres sans intérêt ! Ouais... parce qu'à force, c'est vexant...

Ici, autant vous prévenir, les vampires c'est le Mal. Et avec un grand "M" (à de rares exceptions près). Le bon vieux vampire qui aiment torturer et saigner les innocents. Même si on se rend vite compte que c'est quand même un peu plus compliqué que ça. Mais je préfère rester floue, c'est plus sympa à découvrir soi.
Bref, j'ai énormément apprécié le mythe vampirique développé par l'auteur qui sonne un peu comme un retour aux sources. J'adorerais en savoir plus, surtout en ce qui concerne la magie noire (ou autre).

Malheureusement, la majeure partie de ma lecture m'a plutôt ennuyé. C'est d'autant plus dommage que beaucoup de personnes ont en ont fait un coup de cœur. Du coup, j'ai un peu l'impression d'être passée à côté. Donc je ne peux que vous conseiller de vous faire votre propre avis.

Le texte est très mature, et on sent vraiment que Lenah - la narratrice - n'a pas seize ans. Malheureusement, la découverte de son humanité, et des nouvelles sensations qui vont avec, n'ont pas fait tilt chez moi. Je n'ai pas été touchée plus que ça. Par contre, j'ai apprécié son évolution. Plus elle devient humaine et plus elle se soucie des autres.
Mais en réalité, c'est surtout sa romance avec Justin qui m'a freinée. Elle ne le voit qu'une seule fois et se pâme déjà devant. Et puis, je ne suis pas très adepte des coups de foudre (et ça m'a semblé en être un). De plus, l'intérêt de Justin pour Lenah est assez superficiel (soit dit en passant, Justin m'a paru très superficiel lui aussi). J'ai vraiment eu le sentiment qu'on me faisait encore une fois le coup de la nouvelle trop canon mais étrange sur qui craque le beau gosse. Bon, des fois ça marche, et des fois pas.

En revanche, les passages relatant le passé de Lenah sont très intéressants. Ils permettent de se rendre compte de la vampire cruelle qu'elle était. Et comme ça, on a aussi droit à un aperçu des vampires qui composent son cercle, et de Rhode.
Rhode... justement parlons-en de Rhode. Avec lui dans les parages, je peux vous assurer que Justin peut aller se rhabiller. Autant la romance entre Lenah et Justin ne m'a pas fait vibrer d'un iota, autant celle entre Rhode et Lenah est juste très touchante. Je ne pense pas qu'on puisse rester insensible au personnage qu'est Rhode.
Tony fait également partie de mes personnages favoris. Et je dois dire que, là encore, je le place loin devant Justin (décidément, il en prend pour son grade celui-là avec moi !). Son côté artiste, loyal et bon vivant m'ont faite complètement craquer ! J'étais tellement attachée à lui, que j'en ai voulu à mort à Lenah de le délaisser pour le beau gosse du lycée qu'est Justin (oui, je prend les choses très à cœur).
Vicken a également, je pense - et j'espère ! - un potentiel plus que certain. J'aimerais beaucoup que l'auteur prenne le parti de le rendre plus important dans la suite.

Au dernier quart du roman, l'action montre enfin le bout de son nez et des retournements de situations inattendues m'ont éclaté en pleine figure.
Et s'il y a bien une chose que j'ai apprécié dans cette seconde partie de ma lecture, c'est que les filles que fréquentent Lenah ne se révèle pas si peste que ça. Ouf ! Parce qu'au début, il faut dire qu'elle est entourée exclusivement d'hommes (c'est pas un mal, hein ;)), et ce qui me gênait, c'est que les seules filles de son entourage ne soient que des pestes écervelées.

EN BREF :

La romance avec Justin et le rythme lent ne m'ont pas convaincu, mais reste des personnages au bon potentiel et une mythologie vampirique très intéressante. Ce tome pourrait se terminer ainsi, mais je me demande bien ce que l'auteur a pu prévoir pour la suite, parce que j'ai beau y penser, je ne vois vraiment pas.


JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


LA TORTIONNAIRE VOUS EN DIT PLUS...

  • Ce livre est le premier tome d'une trilogie.

mercredi 13 avril 2011

Promise

Auteur : Ally Condie

Édition : Gallimard Jeunesse (site)

Pages : 424

Prix : 18 €

Public : 15 ans et +

Commander le livre : sur Amazon

Résumé :

Cassia, 17 ans, vit dans une Société prétendument idéale qui dicte tout : les distractions, le travail, le lieu d’habitation, la nourriture, les vêtements, même la mort est programmée. Mais surtout, les Officiels organisent les mariages selon des critères de compatibilité idéale. Aussi, quand Cassia apprend qu’elle est promise à Xander, son meilleur ami depuis l’enfance, tout semble parfait ! Étrangement, c’est le visage d’un certain Ky qui apparaît sur le fichier numérique consacré à son Promis, avant que l’écran ne s’obscurcisse...


L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


C'est incroyable la poésie que dégage ce livre ! En parfait contraste avec la société très carrée qui est décrite.
Alors, oui, c'est assez lent, mais dès les premières pages, j'ai été aspirée, conquise, transportée. C'est beau, tout simplement.

Cassia est une héroïne qu'on prend plaisir à suivre. On peut très facilement s'identifier à elle. Sa lente évolution, ses questionnements et l'amour inconditionnel qu'elle porte à sa famille la rendent très touchante. Et quand Cassia décide finalement de se révolter, de faire ses propres choix, on ne peut que la soutenir à fond. Elle ne fait pas partie de ces héroïnes qui agacent par leurs prises de décisions illogiques.

Les autres personnages sont également très réussis, particulièrement le grand-père de Cassia, omniprésent tout au long du livre. C'est lui et Ky, qui vont faire que Cassia va commencer à se poser des questions. Des questions auxquelles elle finira par apporter ses réponses. Des questions qui amènent à une réflexion et à la remise en question de son univers bien rôdé et entièrement régit par des statistiques. Je n'ai d'ailleurs eu aucun problème avec l'univers développé par l'auteur, cohérent, réaliste et maîtrisé.

Que ce soit Xander, Ky, Cassia et sa famille, chacun d'entre eux combat le système à sa manière et ils sont tous très attachants. Même si j'avoue avoir une large préférence pour Ky, un écorché vif. L'évolution de sa relation avec Cassia est magnifique, sans être niaise. Chaque moment qu'ils passent ensemble, on a le cœur qui se serre, car on sent la retenue entre ces deux-là. Les leçons d'écriture et les poèmes sont des moments vraiment particuliers. C'est doux, léger et profond à la fois. Ça laisse rêveur ou parfois, le souffle coupé. La surveillance constante à laquelle ils sont soumis apporte une certaine tension. Ils ne doivent pas, ils ne peuvent pas, et pourtant... ces deux-là ont brisé mon petit cœur de midinette !

EN BREF :

Je sors de cette lecture le cœur serré et encore émue (et pas très contente de l'avis que j'ai rédigé... j'ai eu beaucoup de mal à le faire ^^). Mais je préfère ne pas trop en dire car il est vraiment à découvrir, alors je fais court, car j'ai savouré ce livre jusqu'à la dernière page.


JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


LA TORTIONNAIRE VOUS EN DIT PLUS...

  • Ce livre est le premier tome d'une trilogie.
  • Le tome 2 Crossed est prévu en VO pour novembre 2011.

mardi 12 avril 2011

Oksa Pollock - Tome 1 : L'Inespérée

Auteur : Anne Plichota & Cendrine Wolf

Édition : XO (site)

Pages : 486

Prix : 17,90 €

Public : 12 ans et +

Commander le livre : sur Amazon

Résumé :

Oksa Pollock, treize ans, pensait être comme tout le monde, mais ce soir tout a changé... Un peu angoissée par la rentrée dans son nouveau collège, Oksa déclenche tout à coup des phénomènes étranges dans sa chambre. Un coin de son bureau prend feu, ses cartons de déménagement pas encore défaits explosent... Elle qui a toujours rêvé d'être une ninja, voilà qu'elle se découvre des dons surnaturels ! Perdue et terrifiée, elle se garde bien d'en parler. Mais ce n'est pas fini. Le même soir apparaît sur son ventre une mystérieuse empreinte. Mise dans la confidence, sa grand-mère, l'excentrique Dragomira, lui avoue le secret de ses origines : la famille Pollock vient d'Edéfia, un monde invisible caché quelque part sur Terre. Oksa est leur Inespérée, leur seul espoir d'y retourner. Oksa ne sera plus jamais la même. Et malgré l'aide de son meilleur ami Gus, il va lui être bien difficile de concilier sa vie de collégienne ordinaire avec l'accomplissement de son stupéfiant destin.


L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


J'ai beaucoup aimé le côté fantastique du roman, les créatures, le monde d'Edéfia et son histoire fascinante. L'univers développé ici laisse présager du meilleur.
Seulement, au bout d'un moment, ça devient long. Surtout quand Oksa apprend à maîtriser ses pouvoirs. J'ai dû lutter pour continuer. Tout me paraissait prétexte à une démonstration des pouvoirs d'Oksa, et j'ai eu l'impression que le livre se transformait peu à peu en un glossaire des plantes et créatures surnaturelles.
Sans compter qu'Oksa finit, par moment, par être un peu agaçante à force de répéter les mêmes erreurs, sciemment en plus. Elle est courageuse, combative mais très - trop ? - impulsive. Et certaines de ses réactions m'ont paru très exagérées.

De la même façon, les discussions entre les créatures loufoques sont assez drôles au début, puis deviennent lassantes. J'aurais bien plus apprécié que l'intrigue avance plutôt que de lire une énième dispute. Et là aussi, les situations sont souvent prétextes à présenter de nouvelles plantes, créatures ou pouvoirs, si bien que la liste de noms étranges à connaître s'allonge un peu trop, au point de nous perdre.

Cela dit, la famille Pollock est très attachante, et chaque membre de cette petite famille a son caractère bien à lui. J'ai trouvé que chacun avait une personnalité réaliste, avec des qualités, des défauts et un passé.
J'ai aussi énormément apprécié les personnages comme Gus et Tugdual (qui forme d'ailleurs avec Oksa un futur triangle amoureux qui a du potentiel). J'avoue ne pas arriver à avoir une préférence pour l'un des deux garçons. Tugdual est plutôt charismatique, torturé et sombre, tandis que Gus est le meilleur ami raisonnable, timide et incroyablement beau d'Oksa. Chacun a ses bons et ses mauvais côtés en fin de compte. J'aurais aimé qu'ils soient un chouïa plus âgés mais, heureusement pour moi, d'après ce que j'ai vu, les personnages grandissent au fur et à mesure des tomes.

Les points du vue sont nombreux, ce qui permet au lecteur de se familiariser plus facilement aux différents protagonistes et de s'en sentir plus proche. Tout le monde a droit son heure de gloire en fait, que ce soit les parents d'Oksa ou Gus, son meilleur ami. Je dois avouer que les prénoms des personnages paraissent assez étranges, mais on s'y fait.
De plus, les dialogues m'ont paru vraiment très naturels ainsi que l'humour (en même temps, le roman est français, ça aide).

EN BREF :

Le roman s'étale beaucoup trop mais pose les bases d'un univers riche et original, et les personnages sont intéressants, attachants, et aucun d'entre eux n'est laissé de côté. Voilà une saga qui a beaucoup de potentiel et que je suivrai à l'avenir.


JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


LA TORTIONNAIRE VOUS EN DIT PLUS...

  • Ce livre est le premier tome d'une saga qui comptera 6 tomes.
  • Le tome 2 La Forêt des égarés et le tome 3 Le Cœur des deux Mondes sont disponibles chez les édition XO.
  • Le tome 4 est prévu pour mars 2012 et le tome 5 pour mars 2013.
  • Et comme je trouve les personnages vraiment bien représentés par l'illustrateur/trice, j'ai fait un petit montage vite fait que je rajoute ici. Et si ça donne envie à certains de commencer cette saga, tant mieux =) :

    De gauche à droite : Tugdual, Oksa, Gus.

dimanche 10 avril 2011

Tunnels

Auteur : Roderick Gordon & Brian Williams

Édition : Michel Lafon (site)

Pages : 416

Prix : 15 €

Public : 12 ans et +

Commander le livre : sur Amazon

Résumé :

Will Burrows, un jeune garçon de quatorze ans, vit à Londres avec sa famille. Lui et les siens ont peu de choses en commun. Il partage cependant une passion avec son père : ensemble, ils adorent creuser des tunnels.
Lorsque Mr Burrows disparaît brutalement au fond d'une galerie inconnue, Will décide de mener l'enquête avec l'aide de son ami Chester. C'est ainsi que nos deux héros se retrouvent bientôt dans les lointaines profondeurs de la terre. Ils y découvrent un terrible et sombre secret qui pourrait bien leur coûter la vie...


L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


L'univers est étrange, intriguant et très intéressant. J'ai beaucoup aimé la façon dont les auteurs ont réussi à rendre leur monde original mais réaliste.
Cependant, l'écriture est très froide. Globalement, j'ai trouvé qu'il y avait peu d'émotions et de sentiments. Chez les personnages, surtout. Enfin, ça, c'est ce que j'ai ressenti à la lecture.

La famille de Will est particulièrement étrange. Chez eux, c'est la plus jeune de douze ans qui gèrent la maison et les finances. Ils ne donnent pas l'impression d'être très unis, et du coup, c'est vraiment - encore une fois - une impression de froideur qui ressort. Pourtant, Will aime sa famille, mais ça ne se voit pas, on ne le ressent pas. Ils ont l'air très éloignés les uns des autres. Des explications sont données plus tard, mais c'est assez désagréable comme ambiance au début.

De plus, je ne suis pas vraiment parvenue à m'attacher aux personnages. Ce n'est pas qu'ils ne sont pas intéressants, mais j'ai eu l'impression que la narration mettait une grande distance entre les protagonistes et le lecteur. C'est dommage, parce qu'à cause de ça, leur histoire ne m'a pas touché plus que ça.

L'intrigue est cependant intéressante, même si le livre tarde à avancer. Le début est donc un peu long, mais la deuxième partie annonce le début des réjouissances.
Une fois que Will et son ami Chester découvrent la Colonie, les choses s'accélèrent. Et c'est loin d'être une partie de plaisir pour eux ! Les Styx, la "police" de la colonie, utilisent des méthodes peu orthodoxes pour faire parler les prisonniers. Personne n'a le droit de s'échapper de la Colonie et ils sont en fait bien plus en lien avec la Surface qu'on ne le croirait. Une fois qu'on est dedans, s'échapper est presque impossible. Heureusement, il y a quand même quelques personnes prêtes à les aider, son oncle Tam notamment, et ses amis, le reste des Colons étant on ne peut plus froids et méprisants.

Ce tome pose les bases de l'univers et nous présentent surtout la Colonie, la façon dont les gens y vivent et comment ils sont gérés par les Styx. D'ailleurs, les personnes de la Surface qui ont le malheur de découvrir que des gens vivent sous terre sont kidnappés, mis au service d'une famille de la Colonie et traités comme des esclaves. Et tout le monde à l'air de trouver ça normal... Du coup, c'est parfois violent.
Combats, sang et morts sont également au programme. J'ai trouvé que ça donnait un côté beaucoup moins naïf au livre, et ce n'est pas un mal car, en tant que lecteur, on est sous pression. On se demande comment Will va s'en sortir. En plus de l'action, les sentiments sont aussi beaucoup plus mis en avant vers la dernière partie de ce tome, ce qui aide à apprécier les personnages.

EN BREF :

La fin du livre nous promet donc beaucoup d'action et de découvertes dans la suite, que je lirais très certainement. En espérant m'attacher un peu plus aux personnages. Il est aussi dommage qu'il y ait une très faible présence de personnages féminins. Et pour finir : mention à Bartleby, le chat, qui m'a fait beaucoup rire ^^.


JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


LA TORTIONNAIRE VOUS EN DIT PLUS...

  • Ce livre est le premier tome d'une saga qui comptera 6 tomes.
  • Le tome 2 Profondeurs, le tome 3 Chute libre et le tome 4 Plus proche sont disponibles chez Michel Lafon.
  • Le tome 5 Spiral est prévu en VO pour 2011.

samedi 9 avril 2011

Les victimes de la tortionnaire [14]


Petit rendez-vous totalement aléatoire où je présente mes achats livresques personnels, et uniquement ceux-ci. Autrement dit : mes "victimes" ! ;)



Lost Divine (de Bree Despain) ! La suite de Dark Divine que j'avais adoré (avis ici) ! 
Et dire que je n'ai toujours pas acheté le premier... (bon, en même temps il n'y était pas, je pouvais pas l'inventer...).
J'espère qu'il sera au moins aussi bon que le premier tome ! 
Mais avant de le lire, j'ai encore Humaine (de Rebecca Maizel) et Demon Inside - Tome 1 : Mord-moi (de Parker Blue), alors il va attendre encore un peu ;).

vendredi 8 avril 2011

Pouvoirs obscurs - Tome 2 : L'Éveil

Auteur : Kelley Armstrong

Édition : Castelmore (site)

Pages : 346

Prix : 12,90 €

Public : 15 ans et +

Commander le livre : sur Amazon

Résumé :

Chloé est le fruit d'une expérience scientifique: non seulement elle voit des fantômes, mais elle réveille les morts, sans même le vouloir. Ce n'est pas le genre de pouvoir qu'elle aurait rêvé d'avoir un jour...
Sa vie est menacée par ceux qui l'avaient choisie comme cobaye. Accompagnée de ses trois amis doués eux aussi de pouvoir surnaturels, Chloé doit trouver quelqu'un qui l'aidera à sauver sa peau et retrouver sa liberté.


L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


Attention : risque de spoilers sur le premier tome !

Dès le début de ce second tome, on obtient les réponses à beaucoup de questions qu'on se posait dans le premier. D'ailleurs, certaines évidences sont démenties.

Après avoir appris tout ça, Chloé n'a plus qu'une solution : s'échapper. S'ensuit donc une fuite éperdue où elle va rejoindre les garçons avec Tori. Les fugueurs vont devoir se cacher, dormir dehors sur des cartons, affronter le danger dans les rues. Traquer par le groupe Edison, ils doivent en plus apprendre à gérer leurs pouvoirs.
Ils vont également être amenés à se séparer. Chloé va donc se retrouver seule avec Derek et ils vont apprendre à se connaître, à se faire confiance. Chloé se fait assez souvent sauver la mise par Derek, qui prend très à cœur son rôle de protecteur. Ces deux-là s'aident vraiment l'un l'autre et Derek s'adoucit un peu plus, sans toutefois renier sa personnalité.

On sent les prémices d'une romance, mais elle commence à peine et, pour l'instant, les protagonistes n'en n'ont pas vraiment conscience. Je trouve ce côté-là vraiment bien géré par l'auteur, car ce n'est pas envahissant et ça s'inscrit dans une logique d'évolution. Donc, pas de coup de foudre à l'horizon, ça, on l'avait bien compris, et c'est beaucoup plus réaliste.

Certains passages sont toujours aussi glauques et stressants, dans la digne lignée du premier tome. Chloé ne maîtrise pas vraiment ses pouvoirs et ressuscite encore sans le vouloir. Mais elle parvient à comprendre un peu comment cela fonctionne et en tire quelques avantages. Elle prend également de l'assurance et des initiatives et j'apprécie toujours autant cette héroïne.

Cependant, il faut avouer qu'il y a un petit coup de mou quand même dans ce tome, car après les révélations en début de tome, l'intrigue n'avance plus. En effet, ils ne font que fuir tout du long, mais ce n'est pas ennuyant, au contraire. Il est difficile de lâcher le livre avec tous les dangers qui leur courent après. En plus d'amener de l'action, leur fugue permet aussi de développer les liens de plus en plus forts que tissent Chloé, Tori, Derek et Simon entre eux.

L'humour est également très présent (malgré l'ambiance pas toujours au beau fixe) et les réparties bien senties (merci Tori !). En plus de ça, il ne paraît pas surfait, mais toujours très naturel, et il fait toujours mouche. Il est très efficace ! En tout cas, j'ai ris plusieurs fois, je peux vous le dire !

EN BREF :

J'en conclu donc que... je suis très pressée d'avoir le dernier tome entre mes mains !


JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


LA TORTIONNAIRE VOUS EN DIT PLUS...

  • Le tome 3 La Révélation paraîtra le 05/05/2011 chez Castelmore.
  • Pouvoirs obscurs est le premier cycle d'une saga qui comptera 9 tomes (divisés en 3 trilogies).
  • La seconde trilogie Darkness Rising se déroule dans le même monde mais a pour personnages principaux un autre groupe de jeunes surnaturels. Le tome 1 The Gathering est disponible en VO.
  • Les personnages de Pouvoirs obscurs et de Darkness Rising seront amenés à se rencontrer à la fin de Darkness Rising (la seconde trilogie).
  • Le troisième et dernier cycle de la saga reprendra les personnages déjà présentés dans les deux premières trilogies. Chaque tome sera écrit du point de vue d'un personnage qui dépendra de la demande des lecteurs.

jeudi 7 avril 2011

Les victimes de la tortionnaire [13]


Petit rendez-vous totalement aléatoire où je présente mes achats livresques personnels, et uniquement ceux-ci. Autrement dit : mes "victimes" ! ;)















Voilà les victimes d'hier !

  • Demon Inside - Tome 1 : Mord-moi de Parker Blue, parce qu'il n'a que de bons avis apparemment.
  • Humaine de Rebecca Maizel parce qu'encore une fois, je n'en ai entendu que du bien.
  • Promise d'Ally Condie. Celui-là je le lorgnais depuis un bon petit moment, le résumé m'avait attiré et c'est une dystopie avec de la romance, alors c'est tout bon pour moi ^^.
  • Dark attirance de Gena Showalter parce que J'ai lu-J'ai (presque) adoré-J'achète.

J'ai hésité à prendre Halo d'Alexandra Adornetto et Le dernier jour de ma vie de Lauren Oliver, mais je suis finalement repartie sans. Le premier, parce que j'ai lu des avis - très - peu élogieux dessus (même si certains semblent avoir adoré), et le second, parce que j'ai un peu peur que ce soit trop déprimant pour moi.
J'avoue avoir été aussi attirée par Rouge Rubis de Kerstin Gier, mais je me suis abstenue, en attendant d'en savoir un peu plus sur ce livre.

mardi 5 avril 2011

Graceling

Auteur : Kristin Cashore

Édition : Hachette Jeunesse (site)

Pages : 427

Prix : 14,90 €

Public : 15 ans et +

Commander le livre : sur Amazon

Résumé :

Katsa est une Graceling, un être rare doté de pouvoirs incroyables : elle peut tuer un homme à mains nues et son oncle, le roi des Middluns, l'oblige à assassiner pour son compte. Sa rencontre avec le prince Po, un Graceling dont le talent est connu de lui seul, va changer le cours de son existence. En tombant amoureuse de Po, elle va découvrir un monde meilleur, et comprendre que son don n'est  pas une malédiction. Parallèlement, Katsa apprend qu'un terrible danger plane sur les Sept Royaumes : il est temps pour elle d'accomplir son destin. Sauver sa terre ou vivre son amour : Katsa devra-t-elle choisir ?


L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


Les évènement de Graceling se déroule une trentaine d'années après ceux de Rouge, mais Graceling a été écrit avant. Donc, si vous lisez Rouge avant, je préfère vous prévenir que vous êtes spoilé sur le rôle du "méchant" de Graceling. Personnellement, ça ne m'a pas du tout dérangé, car j'ai trouvé intéressant le fait de connaître le passé de ce personnage avant.

Katsa est une héroïne assez dure et plutôt garçon manquée. Utilisée par son oncle pour torturer, exécuter ou effrayer ceux qui ne lui obéissent pas, elle n'y prend pourtant absolument pas plaisir et révèle une grande sensibilité qui la pousse à vouloir rendre justice et à aider. Et c'est ce mélange de force et de fragilité qui fait qu'on s'attache très facilement à elle.

Mais je dois reconnaître que Po et la romance sont les gros points forts du roman : irrésistiblement craquant, il met l'héroïne mal à l'aise pour notre plus grand plaisir, car monsieur n'est nullement effrayé par la réputation de la demoiselle, lui. Taquin, il s'amuse à titiller Katsa tout en conservant un côté mystérieux. Il semble tout savoir d'elle et la comprend mieux que quiconque. Et il faut dire qu'avec Po, Katsa a enfin trouvé quelqu'un à la hauteur de ses talents.
Ces deux-là m'ont régalé. Ils se rapprochent à coups de poings et à coups de pieds peut-être, mais ils se rapprochent quand même et apprennent à se connaître.
Les voir succomber l'un à l'autre est savoureux ! Surtout du côté de Katsa, qui refuse de tomber amoureuse mais qui ne peut rien y faire et ne peut rien lui cacher. Et nous, en tant que (méchants) lecteurs, on se frotte les mains ! La romance entre ces deux-là est juste parfaite ! C'est clairement ce que j'ai préféré dans ce roman, je ne m'en cache pas. C'est romantique sans être cliché. Je suis assez difficile concernant les romances, mais celle-ci remporte ma totale, entière et absolue adhésion.

Il y a également une très forte touche de féminisme, car Katsa est forte et inconventionnelle. Elle n'a clairement besoin de personne pour la sauver. De son côté, Po est très compréhensif et respectueux, sans que cela ne nuise à son charisme - même en perdant contre Katsa, ce qui ne le dérange pas du tout. Po n'est pas le genre de garçon à être humilié de se faire battre ou protéger par une fille.
Ils ont vraiment une relation d'égal à égal. C'est différent mais très plaisant - même plus que ça, j'ai carrément adoré ! Ça change de toutes les autres.

L'intrigue est, elle, un peu plus classique et de ce côté-là, Rouge était plus intéressant. La façon dont le "méchant" (personnage déjà aperçu dans Rouge) est vaincu est hyper rapide ! Les enjeux politiques et le monde divisé en plusieurs royaumes restent plutôt simple, malgré l'originalité des Graceling (êtres humains dotés d'un don, ils sont reconnaissables à leurs pupilles aux couleurs dépareillés qui apparaissent dans l'enfance).
Bref, c'est véritablement Katsa et Po qui tiennent le haut de l'affiche et qui m'ont rendu accro au livre.

En revanche, côté romance, j'ai largement préféré Graceling à Rouge parce que... Po. Qui fait directement son entrée dans mon top des potentiels masculins littéraires (Patch, il va falloir faire de la place sur ton podium ! Oui, c'en est à ce point ^^). L'intrigue est plutôt banal, mais la romance est inoubliable (je m'en remet pas là... et du coup je me répète...).

Par contre,on a dans les deux livres les même idées qui ressortent et cela donne un petit air de déjà vu. Même si, étant donné que Graceling a été écrit avant Rouge, c'est en fait Rouge qui a repris les idées de Graceling. En effet, dans les deux livres, les héroïnes ne veulent pas se marier, ni avoir d'enfants. Personnellement, ça ne me choque pas car, oui, le bonheur n'en passe pas forcément par là pour une fille. Mais j'avoue que si la prochaine héroïne a exactement la même mentalité, ça va finir par devenir de la propagande.

Pour une fois, j'ai pu comparer la VO et la VF (malgré mon niveau pourri en anglais), et je peux vous dire que la VO est mille fois mieux ! D'ailleurs, je ne les aurais jamais comparé si je n'étais pas tombé sur quelques citations qui m'ont mis la puce à l'oreille. J'ai trouvé qu'il y avait pas mal d'erreurs ou de passages manquants (bon, peut-être pas essentiels, je vous l'accorde... mais quand même !). C'est d'ailleurs à cause de la VF que je me suis complètement gourrée sur l'âge de Katsa. Tout ça pour dire que ce sera le premier livre que je vais me procurer en VO.

EN BREF :

Un monde plutôt banal et des intrigues politiques basiques, mais une romance différente et réussi, et des personnages originaux et attachants.
Et j'adorerais avoir des nouvelles de Po et Katsa dans Bitterblue, parce que la fin nous laisse un peu sur notre faim. En un sens, cela change de d'habitude, mais d'un autre côté, on aimerait vraiment savoir qu'il advient d'eux et de leur situation.


JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


LA TORTIONNAIRE VOUS EN DIT PLUS...

  • La prochain roman de l'auteur Bitterblue se déroulera dans le même monde mais 6 ans après Graceling.  Il aura - bien évidemment - pour héroïne Bitterblue et on y retrouvera les personnages de Graceling.
  • Bitterblue est prévu en VO pour le 21/06/2012 et paraîtra mi-mai chez Orbit (donc on l'aura avant la VO en français).
  • Rouge est disponible chez Hachette Jeunesse et Orbit. Il se déroule dans le même univers mais 35 ans avant Graceling.

dimanche 3 avril 2011

Immortels

Auteur : Cate Tiernan

Édition : Black Moon (site)

Pages : 354

Prix : 17 €

Public : 15 ans et +

Commander le livre : sur Amazon

Résumé :

Nastasya est une immortelle : elle semble avoir 18 ans mais en a 459. Ces dernières décennies, sa vie consiste à noyer son ennui dans les soirées arrosées. Un soir à Londres, son meilleur ami brise le dos d’un homme qu’il trouvait gênant. Bouleversée par cette cruauté et rongée par la culpabilité de n’avoir rien fait pour s'interposer, Nasty s’enfuit aux États-Unis. Elle y rejoint River, une autre immortelle qui l’avait invitée autrefois à vivre chez elle. Nasty se retrouve alors dans un centre de réhabilitation pour les immortels qui ont perdu le goût de vivre. La rebelle jeune fille finit par se plier aux règles de la maison et se lie avec les autres habitants, dont le sombre et mystérieux Reyn. Sa nouvelle vie lui permet de renouer avec ses origines, dont elle avait enfoui le souvenir. Elle se rappelle notamment l’assassinat de sa famille auquel Reyn pourrait ne pas être totalement étranger…


L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


Au départ, j'ai trouvé ça beaucoup trop long. Il ne se passait strictement rien. J'avais l'impression que Nastasya était le seul personnage présent. Rajoutons qu'en plus j'ai du mal avec les personnages immortels, qui ont déjà plusieurs siècles et sont donc déjà adultes. Et je n'adhérais pas non plus au personnage de Nastasya, qui passe une bonne partie de son temps à regretter et à s'apitoyer sur sa pauvre vie d'immortelle. Autant dire que j'ai été carrément insensible à ses états d'âme. On patauge dans le pathos grave !

Mais c'est surtout le concept d'immortel qui m'a freinée au début. Adieu découvertes et premières fois avec eux. Ce sont des adultes et Nastasya a déjà été mariée et a déjà eu des enfants. Je préfère de loin des personnages plus jeunes auxquels je peux plus facilement m'identifier, que je peux comprendre et qui me touche. Là, ce n'était pas le cas. Bref, je me suis ennuyée comme un rat mort... pendant un temps.

Car heureusement, par la suite - après un loooooong moment - ça s'améliore un peu. Je dois admettre que Nasty a du répondant et des réparties très drôles de franchise. Mais surtout, il s'avère qu'elle est beaucoup plus importante que ce qu'elle paraît. Elle-même l'ignore, mais son passé a un lien avec la magie des Immortels. Bien que ce soit encore très flou. Au fur et à mesure qu'elle s'adapte au centre où elle vit, elle retrouve de plus en plus de souvenirs de ses véritables origines. Dont certains - et pas des meilleurs souvenirs - concernent un homme qui lui rappelle Reyn. Un Reyn que j'ai trouvé trop froid pendant la plus grande partie de ma lecture et aussi indifférent qu'une vache regardant passer les trains.

Il m'a donc fallu attendre d'atteindre les trois quarts du livre pour véritablement commencer à apprécier. C'est un peu dû à la relation entre Nasty et Reyn, qui donne un coup d'élan au récit. Nasty ne se laisse pas faire et ça boue des deux côtés. Avec son sacré caractère, elle ne se gêne pas pour l'insulter, et il y a une tension extrême entre ces deux-là dans le dernier tiers. Et ça, franchement, j'ai adoré ! Enfin, ça bouge quoi !
De plus, on commence à s'intéresser un peu plus aux vraies origines de Nasty, et pas au reste de sa vie trépidante d'Immortelle fêtarde. Elle évolue et s'intéresse aux autres, même humains.

J'aimerais beaucoup en savoir plus sur la magie des Immortels, les rôles des Maisons et des amulettes, car c'est quelque chose qui m'a beaucoup intriguée.
Par contre, la magie qu'ils travaillent à River's Edge m'a plutôt fait penser à des séances de spiritisme ou à des réunions de sectes. Et ça, c'est loin d'être ma tasse de thé. D'ailleurs, l'Immortelle qui gère River's Edge est tellement parfaite qu'elle m'a rendue mal à l'aise (on dirait un gourou de secte...).

EN BREF :

Un livre qui suit le cheminement de Nastasya, ennuyant pendant une bonne partie, mais le reste remonte le niveau, ainsi que la relation bouillante entre Nasty et Reyn et le rôle important qu'elle va assumer parmi les Immortels en retrouvant ses origines.


JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


LA TORTIONNAIRE VOUS EN DIT PLUS...

  • Ce livre est le premier tome d'une trilogie.
  • La tome 2 La Traque paraîtra le 14/09/2011 chez Black Moon.
  • Le tome 3 Immortal Light est prévu en VO pour 2012.

vendredi 1 avril 2011

Nous sommes le 1er, c'est l'heure du Bilan [1]


Petit rendez-vous mensuel concocté par Liliebook et Morduedelivres (plus d'infos par ici). J'adhère carrément à cette idée, et c'est l'occasion rêvée de faire un petit bilan des lectures du mois en plus d'agrandir un peu plus ma LAL par-ci, par-là ;). Bref, voilà donc ma toute première participation pour le bilan du mois de mars !


Mes lectures du mois de mars 2011

Seize livres de lus ce mois-ci ! Je compte ralentir un peu le rythme, sinon je n'aurais plus de livres... (l'horreur !). Je procède donc par ordre chronologique (on sent la flemmarde là...).

Intuitions  (Rachel Ward)
Mon avis ICI 

  
L'apprenti d'Araluen - Tome 1 : L'ordre des rôdeurs  (John Flanagan)
Mon avis ICI

Le ciel est partout  (Jandy Nelson)
Mon avis ICI

Alera (Cayla Kluver)
Mon avis ICI

L'Héritage des Darcer (Marie Caillet)
Mon avis ICI

Hantise (Michele Jaffe)
Mon avis ICI

Le Secret de l'Ange (Melissa de la Cruz)
Mon avis ICI

Bloody Valentine (Melissa de la Cruz)
Mon avis ICI

Coup de cœur !
Birth Marked - Tome 1 : Rebelle (Caragh O'Brien)
Mon avis ICI

Crescendo (Becca Fitzpatrick)
Mon avis ICI

Inside Out - Tome 1 : Enfermée (Maria V. Snyder)
Mon avis ICI

Dark attirance (Gena Showalter)
Mon avis ICI

Pouvoirs obscurs - Tome 1 : L'Invocation (Kelley Armstrong)
Mon avis ICI

Immortels (Cate Tiernan)
Mon avis ICI

Graceling (Kristin Cashore)
Mon avis ICI

Pouvoirs obscurs - Tome 2 : L'Éveil (Kelley Armstrong)
Mon avis ICI
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...