dimanche 27 décembre 2015

Night School - Tome 5 : Fin de partie

Auteur : C. J. Daugherty

Édition : R (site)

Pages : 387

Prix : 17,90 €

Public : 12 ans et +

Commander le livre : sur Amazon

Résumé :

À Cimmeria, la paranoïa a enfin cessé: la taupe a été débusquée, mais à quel prix ! Les pertes sont lourdes et les Nocturnes, un genou à terre, sont obligés de battre en retraite pour panser leurs plaies.
Nathaniel a remporté la bataille, pourtant sa victoire a un goût amer et il ne semble pas décidé à porter le coup final, malgré la monnaie d'échange qu'il possède et les enjeux colossaux de cette guerre farouche.
C'est désormais à Allie de garder la tête froide dans cette fin de partie ou, plus que jamais, amour et pouvoir avancent main dans la main.


L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


Attention : risque de spoilers sur le tome précédent !

Ce tome signe la fin d'une saga, quelque peu inégale selon les tomes, mais dotée de personnages attachants, d'une intrigue originale et d'une atmosphère unique.

En premier lieu, j'ai regretté que Carter ne soit pas plus présent dans ce tome (cela dit, si ça nous évite d'assister de nouveau à un drame sentimental, ce n'est peut-être pas plus mal). Mais j'ai apprécié (énormément !) que ce soit cette fois à Allie de voler à la rescousse de Carter.

Une Allie qui a décidément bien évolué, et j'ai été ravie de constater qu'elle est très lucide sur la situation. Elle appuie là où ça fait mal concernant l'organisation toute puissante de sa grand-mère.
J'avais jusque là été assez étonnée que tout le monde trouve ça normal qu'il y ait autant de pouvoir aux mains des plus riches (même soi-disant du "bon côté"), mais Allie, n'ayant pas grandi avec autant de privilèges, s'en rend compte et veut changer les choses. C'est vraiment une héroïne qui a grandi sous les yeux des lecteurs. L'auteur a vraiment fait du beau travail sur son évolution, elle gagne en maturité au fil des tomes sans que ce soit perçu comme un changement drastique, c'est très réaliste.

Concernant les autres personnages, l'auteur en profite également pour humaniser Nathaniel, elle n'en fait pas un gros méchant démoniaque qui ne pense qu'au pouvoir et à détruire. Ce n'est pas du tout ce genre d'antagoniste.
Je suis plutôt peinée pour Sylvain, mais rassurez-vous, plus de triangle amoureux dans ce dernier tome, c'est ter-mi-né ! Les sentiments des uns et des autres sont bien déterminés.
Mention par ailleurs au personnage de Katie. C'est incroyable ce que l'auteur a réussi à faire avec ce personnage qui, sans rien perdre de son mordant et de sa fierté, est devenue (malgré elle j'en suis sûre) très attachante. Ça, c'est de l'évolution qui ne dénature pas un personnage.
En cinq tomes, l'auteur a pu se permettre de faire évoluer et grandir ses personnage de manière réaliste et profonde, et ça, pour moi, c'est un des aspects les plus importants dans une saga.

Par contre, j'aurais aimé que le frère d'Allie soit plus présent dans cet ultime tome, et notamment qu'il y ait plus d'interaction entre lui et Allie. C'est l'un de mes rares regrets, même si je suis satisfaite de la tournure de leur relation.
Je le suis un peu moins concernant celle entre Allie et ses parents en revanche. Je trouve que l'auteur les dénigre beaucoup. Cela dit, ses parents sont peut-être juste horribles, mais leur traitement reste tout de même très limité... Il y a bien un moment où l'auteur tente de nous les rendre un minimum sympathique, mais c'est si furtif... J'aurais apprécie d'en savoir plus sur le passé de sa mère par exemple.

EN BREF :

La conclusion de ce cinquième tome est parfaite à mon sens. C'est une vraie fin, mais qui annonce aussi le début d'une nouvelle étape. Je quitte les personnages vraiment à regret. En cinq tomes, on s'attache énormément à tout ce petit monde et à cette école unique.


JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


Merci à la collection R pour la découverte de cette super saga !


LA TORTIONNAIRE VOUS EN DIT PLUS...

lundi 14 décembre 2015

Phobos

Auteur : Victor Dixen

Édition : R (site)

Pages : 433

Prix : 17,90 €

Public : 15 ans et +

Commander le livre : sur Amazon

Résumé :

Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d'un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l’œil des caméras embarquées. Ils sont les prétendants du programme Genesis, l'émission de speed-dating la plus folle de l'Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars.
Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l'une des six élues. Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l'amour. Elle a signé pour un aller sans retour...


L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


J'avais de grandes attentes concernant ce roman, peut-être de trop grandes attentes, puisque je suis restée sur ma faim, particulièrement sur la façon dont a été abordé l'intrigue.

Si j'ai trouvé Léonor sympathique au premier abord, je ne suis pas parvenue à m'attacher à elle. J'ai certes admiré sa droiture et complètement adhéré à la manière dont elle veut mener sa barque au sein de la mission, en revanche, son complexe sur sa «Salamandre» m'a moins plu. La façon dont elle la personnifie m'a semblé trop extrême, peu réaliste, voire même un peu dingue. Je suis donc restée assez éloignée d'elle, elle ne m'a pas paru assez réaliste et humaine pour ça, et forcément, ça impacte beaucoup le plaisir d'une lecture.

Ce qui m'a le plus manqué reste tout de même le point de vue des autres membres de la mission, et en particulier des garçons. Les rendez-vous n'étant que de 6 minutes il m'a été impossible de m'attacher à l'un d'eux et de croire en tous les couples formés. Pour moi, c'est irréaliste que ça puisse se faire aussi vite. Il n'y a pas assez de développement, de profondeur, pour qu'on puisse croire à des duo réellement soudés. Marcus, en particulier, est un personnage trop extrême pour être réaliste (un peu comme Léonor finalement), et je me suis donc une nouvelle fois sentie trop détachée d'un personnage pour m'y attacher.
Les autres points de vue apportés sont plutôt intéressants, certes, mais pour l'instant pas assez pour ne pas préférer avoir ceux des candidats à la place. Cela dit, ça permet d'avoir une vision interne et externe du jeu, ce qui rend certainement le récit plus riche. 

J'ai apprécié l'intrigue, même si le fait qu'on soit mis au courant très tôt du complot m'a pas mal déstabilisé. Il est dommage de nous révéler cela dès le début parce que du coup, j'ai attendu tout le roman que Léonor découvre le pot aux roses, et c'est long, trop long...
Pour moi l'intrigue ne démarre réellement que vers la fin finalement. De ce fait, le tome 2 correspondra sûrement plus à mes attentes. Je suis même assez impatiente de le lire puisque la tournure des événements à la fin m'a beaucoup plu. Et ne serait-ce qu'au niveau du développement des personnages, je pense que la suite pourra mettre beaucoup plus en valeur les garçons.
Heureusement, le style agréable et efficace de l'auteur a contribué de beaucoup à ne pas me bloquer la lecture.

EN BREF :

Ce premier tome reste pour moi une introduction à l'intrigue et aux personnages. Cela manque d'interactions entre les garçons et les filles, beaucoup trop pour croire en n'importe quel couple. De même, ne pas avoir le point de vue des compagnons de galère de Léonor est vraiment dommage (surtout quand l'héroïne ne plaît pas des masses)...


JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


Merci à la collection R pour cette découverte !


LA TORTIONNAIRE VOUS EN DIT PLUS...

  • Ce livre est le premier tome d'un diptyque (cependant, un troisième tome est fort probable à l'heure actuelle).

lundi 6 juillet 2015

C'est lundi ! Que lisez-vous ? [85]


Rendez-vous hebdomadaire initié par Mallou et repris par Galleanne, on y parle de nos lectures passées, actuelles et de celles à venir.


CE QUE J'AI LU LA SEMAINE DERNIÈRE :

Complètement oublié de faire ce rendez-vous la semaine dernière, alors que j'aurais pu (j'avais terminé Phobos). Donc je triche un peu et met mes lecture des deux dernières semaines :p. La première m'a déçue vis à vis de mes attentes et la deuxième a été top même si l'histoire est de plus en plus dure.



CE QUE JE LIS EN CE MOMENT :

En plein dedans, toujours aussi excellent (même si je ne voulais pas qu'un certain duo se rapproche :p)



MES PROCHAINES LECTURES :

La fin, déjà... ;_; (et je ne saurais pas du tout quoi lire après).



Bonne semaine et bonne lecture à tous !

dimanche 5 juillet 2015

La Conspiration

Auteur : Maggie Hall

Édition : R (site)

Pages : 426

Prix : 17,90 €

Public : 12 ans et +

Commander le livre : sur Amazon

Résumé :

Ils ont le pouvoir de faire fermer Prada pour une session shopping privée. Mais aussi celui de déclencher une nouvelle guerre mondiale. C'est cette incroyable famille qu'Avery West se découvre à dix-sept ans.
Ses membres appartiennent à une redoutable société secrète, le Cercle, qui voit en Avery la clé d'une prophétie millénaire. Écartelée entre des factions rivales, Avery va devoir lever le voile sur l'énigme de ses origines.
Accompagnée de deux garçons du Cercle, le beau Stellan à l'humeur changeante et le ténébreux Jack, elle se lance dans une quête qui va la mener du musée du Louvre aux bazars d'Istanbul.
Au cœur de la conspiration, Avery va devoir choisir entre sa liberté et sa famille, mais aussi entre le garçon qui pourrait l'aider à sauver l'humanité et celui qui fait battre son cœur.


L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


Une prophétie sur fond d'Histoire et la promesse d'un voyage aux quatre coins du monde, et il ne m'en faut pas plus. Ce petit air d'Endgame m'avait bien encouragée à tenter La Conspiration également. Le seul élément qui me freinait était ce triangle amoureux annoncé en quatrième de couverture (je n'aime pas du tout ça), mais heureusement, globalement, je n'ai pas été déçue du voyage.

L'héroïne est assez banale (ce qui n'est pas un mal, c'est juste qu'elle ressemble à beaucoup d'héroïne venant de ce genre de littérature), donc je n'ai pas d'avis tranché sur elle, si ce n'est que j'ai apprécié qu'elle ne se laisse pas marcher sur les pieds et qu'elle ne devienne pas une super guerrière. C'est une adolescente lambda, point.
Un petit détail m'a déplu chez elle par contre (même si c'est certainement les idées de l'auteur qui sont en cause), mais penser qu'un personnage est plus "exalté" parce qu'il est homosexuel, c'est le genre d'idée reçue qui me hérisse. De façon générale, j'ai horreur des stéréotypes sur le genre et la sexualité, donc même si ce sont quelques malheureuses phrases, ça me marque.

En revanche, l'univers est particulièrement intéressant. On se situe à la croisée des chemins de Night School, Endgame et Indiana Jones. J'ai adoré cette histoire de prophétie, de quête au trésor sur fond de secrets basé sur un fond historique. C'est passionnant ! L'intrigue possède sa part de surprises et mystères, je ne m'attendais pas à certaines découvertes, notamment concernant la prophétie.
On nage de courses-poursuites en énigmes, le tout au beau milieu des monuments les plus célèbres de France. C'est typiquement le genre d'intrigue et d'univers que j'affectionne. J'espère donc en apprendre encore plus dans la suite concernant Alexandre le Grand et Achille, entre autres. Vivement la suite (en 2016... bien loin malheureusement...).

Côté romance, je dois dire que j'ai été assez déçue. Dès les premières lignes on sait que c'est plié. Pas de surprise. Je suis en fait d'autant plus déçue que l'autre garçon est beaucoup plus intéressant. Il est moins manichéen, plus en relief, plus complexe. Bref, il est beaucoup plus fascinant que le brun ténébreux de base qu'on nous présente au début... J'espérais donc que l'auteur me surprenne, prenne un sentier plus ardue, mais non.

En parlant du loup, Stellan est le personnage qui m'a le plus marqué dans ce premier tome. C'est la cerise sur le gâteau. C'est un jeune homme changeant, imparfait, dangereux, étonnant, et d'un charisme hallucinant. La preuve : il apparaît en grande partie au début et à la fin (me laissant avec un grand vide au milieu...), et pourtant sa présence a, en tout cas pour moi, totalement éclipsé l'insipide Jack (pourtant bien plus présent dans le récit). J'ai donc extrêmement hâte d'avoir le tome 2 entre les mains pour voir si l'auteur va utiliser tout le potentiel que renferme Stellan (vu la fin, je pense que c'est bien partie, et je croise les doigts pour que l'auteur me surprenne en prenant une voie différente de celle toute tracée !). Bref, incroyable personnage que ce Stellan, d'autant plus qu'il n'est ni américain, ni anglais, ça change un peu, et cela participe à son charisme, je dois l'avouer (j'adore ses expressions étrangères !).

EN BREF :

Franchement, à part la romance, ce premier tome m'a énormément plu, et je garde un vrai coup de cœur pour Stellan, un personnage très charismatique et intéressant, mais également pour la mythologie construite pas l'auteur (je suis fan des mythologies basées sur un fond historique !).


JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


Merci à la collection R pour cette découverte !

LA TORTIONNAIRE VOUS EN DIT PLUS...

  • Ce livre est le premier tome d'une trilogie.
  • Le tome 2 paraîtra en 2016 en VF chez R.

lundi 22 juin 2015

Le Dernier Royaume - Tome 2 : Le Roi du Sang

Auteur : Morgan Rhodes

Édition : Michel Lafon (site)

Pages : 444

Prix : 15,95 €

Public : 15 ans +

Commander le livre : sur Amazon

Résumé :

L’impitoyable Gaïus, le conquérant des trois royaumes, est prêt à tous les sacrifices pour régner en maître. Suivant une ancienne prophétie, il réveille une force ancestrale dans les cendres d’Auranos, une force dont la puissance provoque une chaîne de cataclysmes qui pourraient bien changer le destin du monde…


L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


Attention : risque de spoilers sur le tome précédent !

Le premier tome de cette saga m'avait énormément plu, des personnages à l'univers, en passant par l'intrigue. D'autant plus que la fantasy pour ado et jeunes adultes ne court malheureusement pas les rues (à mon goût), donc j'apprécie chaque publication, surtout lorsqu'elles sont d'une telle qualité. J'espérais donc vivement que le tome 2 reste dans la lignée.

L'intrigue est encore une fois garnie de secrets, les ambitions se révèlent, se croisent, se rejoignent. Les morts, les trahisons, les mensonges, les relations naissantes sont encore bien présents. Cette saga est toujours un vrai bon cocktail de fantasy où l'auteur ne nous épargne pas, où elle ne prend pas ses lecteurs pour des imbéciles.

L'univers s'agrandit encore un peu plus, notamment hors des frontières de Mytica avec l'arrivée d'un étranger aux intentions bien mystérieuses. J'ai hâte d'en savoir plus !
Ce tome 2 nous offre en plus de nouveaux point de vue à suivre (en plus des anciens, bien sûr) qui apportent toujours plus de richesse au récit, et surtout, aux personnages. Des personnages secondaires auquel on n'accordait pas beaucoup d'importance se voit ici approfondi, ils gagnent en relief, et on peut même finir par s'y attacher.

Quant à Jonas, Cléo et Magnus, je les ai apprécié tout les trois. Chacun évolue, et vu la fin de ce tome, ce n'est pas fini. Les relations entre eux évoluent également (entre certains c'est même carrément électrique, et j'attendais ça depuis le premier tome !).

Ce qui m'a déplu dans cette suite en revanche, c'est le rôle de Lucia. J'en suis venue à ne plus l'apprécier du tout. Elle passe une bonne partie du roman dans le coma, et reste donc passive. On ne peut pas dire non plus qu'elle évolue dans le bon sens contrairement à Magnus, et sa romance cliché ne me convainc pas du tout. Et puis je lui en veux beaucoup par rapport à Magnus qu'elle a blessé.
Un nouveau personnage (féminin malheureusement) m'a déplu également : Lysandra. Elle est assez agressive, mais je réserve encore mon jugement puisque c'est sa première apparition.

EN BREF :

Une suite aussi excellente que le tome 1 ! Concernant les relations, vu la fin du tome 1, j'avais peur que ça n'évolue pas comme je le souhaitais, mais cette suite m'a rassurée (même si la fin de ce tome ravive mes inquiétudes, mais qu'importe, c'est toujours une excellente saga).
Bref : foncez ! Cette saga a tout d'un Game of Thrones pour adolescents et jeunes adultes. Mon coup de cœur pour la saga est confirmé avec cette suite. (Dommage en revanche qu'il y ait un peu trop de coquilles dans le texte...)



JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


LA TORTIONNAIRE VOUS EN DIT PLUS...

  • Le tome 3 Le Ralliement des ténèbres est déjà disponible en VF aux édition Michel Lafon.
  • Le tome 4 Frozen Tides (titre VO) paraîtra en VO en décembre 2015.
  • Les tomes 5 et 6 paraîtront en VO respectivement en 2016 et 2017.
  • La saga Spirits and Thieves (uniquement disponible en VO actuellement) est un spin-off de la saga Le Dernier Royaume. Le tome 1 A Book of Spirits ans Thieves est disponible en VO. Les tomes 2 et 3 paraîtront respectivement en 2016 et 2017 (en VO).
  • Chronique du tome précédent :

lundi 15 juin 2015

C'est lundi ! Que lisez-vous ? [84]


Rendez-vous hebdomadaire initié par Mallou et repris par Galleanne, on y parle de nos lectures passées, actuelles et de celles à venir.


CE QUE J'AI LU LA SEMAINE DERNIÈRE :

Deux lectures entraînantes (avec chacune un détail qui m'a quand même chagriné, surtout pour La Conspiration) !



CE QUE JE LIS EN CE MOMENT :

Pas encore commencé, mais ça ne saurait tarder...



MES PROCHAINES LECTURES :

À noter que si le tome 2 de Sœurs Sorcières a une fin horrible, j'enchaînerai sûrement directement sur le tome 3 ^^.



Bonne semaine et bonne lecture à tous !

jeudi 11 juin 2015

La Sélection - Tome 4 : L'Héritière


Auteur : Kiera Cass

Édition : R (site)

Pages : 410

Prix : 17,90 €

Public : 12 ans et +

Commander le livre : sur Amazon

Résumé :

À dix-huit ans, la Princesse Eadlyn se sent prête à devenir reine. Elle l'est beaucoup moins à trouver un mari, au point que cette idée ne l'a même jamais effleurée. Quand elle consent finalement à ce que ses parents lui organisent une Sélection, Eadlyn voit son quotidien bouleversé par l'arrivée de ses 35 prétendants et la folie médiatique qui l'accompagne. Mais entre les raisons du cœur et la raison d'État, la Princesse va devoir faire des choix, et, au fil des semaines, se prendre à ce jeu dont dépend l'avenir d'Illeá...


L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


Attention : risque de spoilers sur les tomes précédents !

Curieuse de savoir comment l'auteur allait gérer la situation inverse (une fille pour 35 prétendants), et sachant qu'un des aspects qui me dérangeait le plus dans les trois précédents étant le côté "harem de filles", je me suis lancée dans cette lecture (après avoir quand même hésité, vu que les trois premiers tomes ne m'avaient pas transcendé).

Et c'est, de loin, le meilleur tome de la série. J'ai immédiatement accroché, alors même que j'avais hésité à me lancer dans cette suite. En cause principale : une héroïne bien plus intéressante. Elle est moins idéalisée et donc fatalement plus sujette à une évolution comportementale. C'est une héroïne dure, responsable, indépendante, égocentrique. Elle a été élevée en tant que future reine, future dirigeante d'un pays, mais elle ne se rend pas compte de ce que vit la population. Elle a énormément de mal à se mettre à la place des autres. On peut la trouver par moment capricieuse, mais je comprend la colère d'Eadlyn envers ses parents qui en plus de lui imposer un devoir de future reine lui impose cette Sélection. Bref, je lui trouve bien plus de relief qu'America,.

Les personnages secondaires sont aussi intéressants qu'Eadlyn. Les idées toutes faîtes de l'héroïne volent en éclats au fur et à mesure de l'avancée de l'intrigue.
J'ai apprécié Kile dès son apparition, et avait croisé les doigts très fort pour qu'il soit un personnage important du roman. Malheureusement, j'ai été déçue que son côté rat de bibliothèque s'efface au cours du roman, le rendant moins attachant à mes yeux.
Du coup j'ai préféré Erik, qui se dévoile petit à petit. Même si ce n'est pas un prétendant, il est juste adorable. Mais beaucoup d'autres prétendants sortent du lot. Ils ont chacun leur petit plus. Et c'est mon plus gros problème : plus elle avance dans le récit, plus l'auteur approfondi les prétendants et les rend de plus en plus intéressant (un problème bien agréable en somme). Du coup, je suis bien incapable de choisir un favori. C'est bien joué de la part de l'auteur ! Elle parvient en effet à garder son suspens, on ne peut vraiment pas deviner comment cela va finir.

L'univers est moins manichéen sous le règne de Maxon et America qu'il ne l'était dans les tomes précédents. Les discriminations sont plus insidieuses, plus subtiles, plus proches de notre monde actuel finalement. Malgré la disparition des castes, soi-disant censée donner un monde plus égalitaire où tout un chacun peut choisir son avenir professionnel en toute liberté, les discriminations subsistent sous des formes plus sournoises, difficiles à contrôler. Le peuple continue d'être définie par la caste à laquelle ils appartenaient où à laquelle appartenaient leurs parents. Autant dire que les problèmes du royaume sont loin d'être réglés. Ces nouvelles problématique m'ont semblé plus réaliste, matures et intéressantes.

J'ai aussi apprécié que l'auteur amène sur le devant de la scène la problématique du sexisme (volontairement ou pas, je ne saurais dire). Eadlyn est indépendante, c'est elle qui aura le pouvoir en tant que reine, et elle a tout sauf envie de dépendre d'un homme. Par ailleurs, ce sera cette fois-ci à l'homme qu'elle épousera de se tenir dans son ombre, contrairement à tous les précédents souverains.
L'auteur met en avant qu'en tant que fille, Eadlyn peut se sentir en danger entourée d'hommes. Quand on fait le parallèle avec Maxon et ses prétendantes, la différence est flagrante : Maxon ne s'est jamais senti en danger entourée de filles. Le traitement des médias réservé à Eadlyn est aussi différent : elle est vue comme une débauchée pour avoir embrasser un garçon tôt dans la compétition. Je n'ai pas souvenir que Maxon ait eu à subir le même traitement. Bref, c'est encore un peu timide (comme si l'auteur avait peur du mot "féminisme"), mais j'ai apprécié que ces problématiques soient mises en avant.
En revanche, j'ai beaucoup moins apprécié que l'auteur transmettent des idées préconçues du type "les garçons ont tel caractère".

Un aspect de l'intrigue m'a pas mal dérangé également : la décision de Maxon de divertir le peuple avec cette Sélection pour les détourner des vrais problèmes qu'ils rencontrent. Et surtout, le fait que l'auteur fasse passer le peuple pour des capricieux qui veulent toujours plus (genre : "Mais c'est pas vrai, on a supprimé les caste et ils ne sont encore pas contents, c'est dingue !"). Alors que le peuple a toutes les raisons d'être en colère.

De plus, je dois reconnaître avoir perdu quelque peu d'intérêt dans le dernier quart du roman. J'ai trouvé en effet que l'intrigue commençait à tourner en rond malheureusement. Cependant, l'intrigue ne change pas vraiment par rapport au trois premiers tomes, si vous avez aimez et que vous en redemandez, ça vous plaira.

EN BREF :

L'héroïne est plus intéressante, les problématiques abordées sont plus matures et plus réalistes. Les personnages secondaires sont tous intéressants et le suspens est bien géré (ça manque cependant un peu de personnages féminins de l'âge d'Eadlyn à mon goût). Reste que je ne trouve pas l'auteur encore assez engagée, elle est encore un peu trop timide avec les sujets qu'elle aborde. Mais voyons comment elle gèrera la suite.


JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


Merci à l'équipe de la collection R pour cette lecture !


LA TORTIONNAIRE VOUS EN DIT PLUS...

jeudi 4 juin 2015

Les 100 - Tome 3 : Retour

Auteur : Kass Morgan

Édition : R (site)

Pages : 346

Prix : 17,90 €

Public : 15 ans et +

Commander le livre : sur Amazon

Résumé :

Survivre.
Le manque d'oxygène à bord de la Colonie a déclenché une panique meurtrière. Seuls les plus chanceux ont pu emprunter les dernières navettes partant en direction de la Terre.
Aimer.
Cette nouvelle apocalypse plonge les 100 dans l'angoisse : qui parmi leurs proches a survécu à l'atterrissage ? Les retrouveront-ils à temps ?.
Manipuler.
Bien décidé à conserver le pouvoir, le vice-chancelier n'hésitera pas à faire taire quiconque tentera de lui résister.
Combattre.
Prêts à tout pour garder leur nouvelle liberté, Clarke, Bellamy, Wells et Glass devront chacun affronter leur destin pour sauver leur idéal. L'ultime compte à rebours a commencé.


L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


Attention : risque de spoilers sur les tomes précédents !

Je dois avouer que je ne savais absolument pas que ce tome 3 était censé être le dernier tome de la saga (que j'imaginais autrement plus longue). Je démarrais donc sur une très grande appréhension (surtout qu'il ne me semble pas qu'à l'époque cette saga était supposée ne faire que trois tomes...).

Avec un univers aussi gigantesque, cette saga avait un énorme potentiel de développement côté intrigues et découvertes. Mais l'auteur a complètement précipité la fin de sa saga, laissant même certains points en suspend (concernant le secret que Glass cache à Luke notamment) et réglant des situations en deux temps trois mouvements nous laissant croire que tout se résout très facilement (trop même).
L'auteur aurait pu faire tellement plus dans cet univers. Le potentiel était grand. Dommage... Cela m'a donné l'impression que l'auteur souhaitait en finir vite et qu'elle ne se passionnait plus vraiment pour cette histoire.

Je regrette également le manque de développement flagrant des antagonistes qui reste des "méchants-pas-beaux". Je suis déçue. Je n'ai pas l'impression que l'auteur a donné tout ce dont elle était capable, qu'elle s'est lassée. C'est vraiment l'impression que je garde de cette lecture.
L'action est présente certes, les confrontations sont bel et bien là comme on peut l'espérer, mais cela ne camoufle pas l'insuffisance du développement. En même temps, l'auteur ne s'est pas renié, elle se focalise en priorité sur ses personnages.

En revanche, je suis impressionnée par Wells. Lui qui m'avait plutôt agacé dans les tomes précédents est ici, dans ce dernier tome, assez étonnant de maturité, de courage et de sang froid. Il subit énormément (tant et si bien que j'ai eu de la peine pour lui...) et pourtant rien ne le détournera de ses valeurs et de sa morale. C'est un personnage exemplaire (et un exemple !).
Les fans de Bellamy et Clarke resteront ravis, ainsi que ceux de Luke et Glass (une Glass qui a un rôle plus dans l'action et l'initiative ici, et plus indépendant), pas de drames sentimentaux en perspective.

EN BREF :

Ce dernier tome reste donc trop simpliste et superficiel. Même si j'apprécie que l'auteur n'ait pas rajouté de quiproquos sentimentaux (tout finit comme je le voulais), la fin est bien trop abrupte. J'appréciais vraiment cette saga remplie de belles promesses (et surtout de bons personnages bien construits et complexes), c'est peut-être pour cela que je suis plus dure, mais cette conclusion reste décevante, cette saga se termine bien trop tôt...


JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


Merci à l'équipe de la collection R pour cette lecture !


LA TORTIONNAIRE VOUS EN DIT PLUS...

dimanche 3 mai 2015

Imposteur - Tome 2 : Déserteur

Auteur : Susanne Winnacker

Édition : R (site)

Pages : 384

Prix : 17,90 €

Public : 12 ans et +

Commander le livre : sur Amazon

Résumé :

Tessa a accompli sa première mission avec succès : le tueur en série est hors d'état de nuire. Mais la Cellule des aptitudes extraordinaires à laquelle elle appartient doit désormais faire face à une menace autrement plus grave : il existe une armée de Variants rebelles, l'Armée d'Abel, bien décidée à faire tomber la CAE. Entre enlèvements et désertions, le pouvoir est en train de changer de mains.
Pire encore, Tessa découvre que sa nouvelle famille, la CAE, l'a gardée dans l'ignorance à grand renfort de mensonges et de silences coupables : si le Commandant la manipule, qu'en est-il de ses amis ? Et surtout, peut-elle encore croire à l'amour d'Alec ?
L'heure des choix a sonné, mais dans ce jeu à quitte ou double, Tessa a plus à perdre qu'à gagner...


L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


Attention : risque de spoilers sur le tome précédent !

Suite d'Imposteur que j'avais plutôt pas mal apprécié (nonobstant l'imbuvable Alec...), j'attendais quand même de cette suite de voir un peu plus de Variants entrer en jeu cette fois-ci. Bon, le roman est en fait très centré sur Tessa encore une fois, mais ce ne fût pas un mal finalement.

Ce que j'ai préféré dans ce tome 2, c'est que l'intrigue est autrement plus complexe, moins manichéenne. On entre dans les rouages de la CAE, moins blanche que ce qu'on pensait. Le lecteur est, à l'instar de Tessa, incapable de savoir où est le bon ou le mauvais côté. J'espère vivement que l'auteur continuera sur cette voie dans le tome 3.
Finalement, la CAE n'est peut-être pas le grand sauveur que Tessa imaginait, et l'Armée d'Abel n'est peut-être pas aussi mauvaise que ce que la CAE voudrait faire croire. Sans compter que dans ce tome, la CAE se tire carrément une balle dans le pied à force d'aligner les cachotteries et les mensonges. Je comprend tout à fait Tessa lorsqu'elle se sent trahi par la CAE.

Si l'intrigue m'a bien plu, j'ai en revanche été moins satisfaite par le traitement que l'auteur réserve à ses personnages. Tessa ne pense qu'à Alec (ou au moins la plupart du temps). Ne supportant pas la garçon en question depuis le premier tome, je ne suis peut-être pas totalement objective, mais dans ce tome-ci c'est pire. Il n'apprend absolument rien de ses erreurs et fait son chien battu après, à chaque fois !
Devon, que j'avais adoré et que j'avais hâte de retrouver dans cette suite est certes physiquement très présent dans l'intrigue, mais je l'ai curieusement trouvé très en retrait en fait. Je n'ai pas eu l'impression que l'auteur souhaitait réellement lui donner une chance et lui faire une place. Le fait qu'on soit toujours du point de vue de Tessa qui pense constamment à Alec doit participer à cette impression. Sans compter que la mort de sa sœur l'a rendu plus sombre.

EN BREF :

Ce tome 2 est une nouvelle fois très centré sur Tessa, encore plus que le premier. Ce qui n'est pas un mal car son passé fait partie intégrante de l'intrigue. Si seulement elle cessait de penser à Alec, ce serait parfait... L'intrigue de cette suite fait la part belle aux histoires de famille, aux secrets de la CAE et au passé de Tessa, nœud de tout ce roman, et c'est ce que j'ai préféré ayant été déçu par le traitement réservé à Devon.
La conclusion m'ayant laissé avec beaucoup de question (c'est très louche cette fin...), vivement le tome 3 !



JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


Merci à la collection R pour cette suite !


LA TORTIONNAIRE VOUS EN DIT PLUS...

  • Le tome 3 (le dernier) paraîtra en VF en 2015 cher R
  • Chronique du tome précédent :

mercredi 22 avril 2015

Les coeurs brisés

Auteur : Amelia Kahaney

Édition : R (site)

Pages : 456

Prix : 17,90 €

Public : 12 ans et +

Commander le livre : sur Amazon

Résumé :

Fille de la haute société de Bedlam, ballerine talentueuse, Anthem ne sait pas encore qu'elle sera bientôt arrachée à son cocon doré.
Tic... tac... tic.... tac... tic... tac... tic...
Elle va payer de sa vie sa passion aussi brève qu'intense pour un jeune homme des bas-fonds...
Tac...
Et lorsqu'elle se réveille avec un coeur hybride, la rendant capable de prouesses surhumaines, le désespoir laisse vite place à la fureur vengeresse.
Tic-tac-tic-tac-tic-tac !
L'apprentissage d'Anthem ne fait que commencer. L'espoir s'apprête à renaître. Le Syndicat du crime de Bedlam n'a qu'à bien se tenir.


L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


Les cœurs brisés était l'un des romans que j'attendais le plus cette année (forcément, quand je l'ai vu comparé à un The Dark Knight pour adolescents, je ne pouvais que trépigner, et cette couverture...). Malheureusement, même si ce fut une lecture plutôt sympathique, elle s'est révélée en deçà de mes attentes.

Le début du roman m'a paru un peu trop niais et mielleux. Je n'ai pas du tout adhéré à la romance à laquelle on assiste dès le début. Je l'ai trouvé plutôt superficielle (forcément, elle est casée en moins de 100 pages), et l’héroïne se transforme en une amoureuse transie sans deux sous de jugeote. En lisant la suite, je comprends pourquoi l'auteur en passe par là, et aussi rapidement, mais cela m'a quand même empêché de rentrer dans l'histoire.
En effet, l'intrigue reposant sur cette relation (dans le sens où c'est l'élément déclencheur de la suite des évènements), on pourra comprendre que, ne trouvant pas cette romance crédible, le reste m'aura moins emporté. C'est trop rapide, et l'héroïne est d'une naïveté sans nom. Je sais bien que c'est une ado avec ce que ça peut comporter de sentiments extrêmes, mais quand même... le début n'a pas fonctionné pour moi, et cela a pesé sur le reste de l'histoire.
En revanche, j'ai énormément apprécié le twist vers la fin du roman, justement parce que cela aide un peu mieux à comprendre pourquoi l'auteur a fait ce choix (ça n'efface pas tout, mais c'est mieux).

Je ne suis pas très convaincue par le changement physique de l'héroïne qui vient avec ses nouvelles capacités. Je veux bien qu'il y ait une explication scientifique pour les cheveux, la peau, mais la couleur des yeux je ne me l'explique pas. Mais finalement, ce qui me dérange le plus (même si c'est scientifiquement expliqué pour la majorité des changements), c'est que l'héroïne devienne un prix de beauté. J'aurais largement préféré qu'elle reste cette fille banale, comme tout le monde, mais avec des capacités extraordinaires. Cela dit, l'auteur n'a pas fait en sorte que des garçons lui tournent autour avec ce changement. En fait, ça ne change pas son entourage. Tant mieux !

Je suis également un peu déçue qu'on ait encore affaire à une héroïne qui ne dit rien et laisse son amie à part. Une team de justiciers m'aurait carrément plu, mais l’héroïne est finalement très seule. Comme beaucoup trop d'héroïne, elle cache tout même si ça finit par la placer dans des positions peu avantageuses (décidément, qu'est-ce qu'elles ont toutes !?). Ça manque de personnages secondaires développés et réellement impliqués au côté du personnage principal pour moi.

Par contre ce que j'ai adoré dans ce roman c'est l'univers dépeint par l'auteur. Un monde urbain, sombre et injuste. Et j'y ai même vu une légère touche steampunk qui m'a bien plu.
L'action est également au rendez-vous. Ici pas de demoiselle en détresse, l'héroïne doit se débrouiller seule.
La fin de ce premier tome est très perturbante. Je ne sais pas si j'ai bien deviné ce qui se trame, du coup j'ai plutôt hâte de lire ce tome 2 pour qu'il réponde à les questions.

EN BREF :

Je retiens surtout l'univers sombre à souhait et l'héroïne battante, mais cela reste terni par le début pas très crédible et où l'héroïne est beaucoup trop naïve à mon goût, et par un manque de personnages secondaires développés.


JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


Merci à la collection R pour cette lecture !


LA TORTIONNAIRE VOUS EN DIT PLUS...

  • Ce livre est le premier tome d'un diptyque.
  • Le tome 2 paraîtra en VF dans la collection R en septembre 2015.
  • Une adaptation au cinéma est en cours par Charlize Theron et les studios New Line.

jeudi 9 avril 2015

Nos faces cachées

Auteur : Amy Harmon

Édition : R (site)

Pages : 437

Prix : 17,90 €

Public : 15 ans et +

Commander le livre : sur Amazon

Résumé :

Ambrose Young est beau comme un dieu. Le genre de physique que l'on retrouve en couverture des romances. Et Fern Taylor en connaît un rayon, elle en lit depuis ses treize ans. Mais peut-être parce qu'il est si beau, Ambrose demeure inaccessible pour une fille comme elle. Jusqu'à ce qu'il cesse de l'être...
Nos faces cachées est l'histoire de cinq amis qui partent à la guerre.
L'histoire d'amour d'une jeune fille pour un garçon brisé, d'un guerrier pour une fille ordinaire.
L'histoire d'une amitié profonde, d'un héroïsme du quotidien bouleversant.
Un conte moderne qui vous rappellera qu'il existe un peu de Belle et un peu de Bête en chacun de nous...


L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


Le roman qui a fait un bruit monstre sur la blogosphère. Il a été tellement encensé que mes attentes étaient grandes. Et - surprise ! - je n'ai pas été déçue par ma lecture. J'ai dévoré le roman en quelques jours, et rien que ça, ça veut tout dire.

Ce livre n'est pas qu'une romance comme on pourrait le croire au premier abord. Ce serait une erreur. C'est aussi des histoires d'amitié, de famille, la vie d'une petite ville, de ses habitants, de leurs enfants, de personnages qui grandissent, dans la joie et dans la douleur. L'auteur touche à plusieurs sujets délicats (la guerre, la violence domestique, le deuil, le handicap,...), toujours avec intelligence et justesse.
C'est aussi une belle leçon de vie, pleine d'espoir. Tout n'est pas rose, loin de là, mais ce qu'on emporte une fois le roman fermé, c'est vraiment ça : l'espoir.

J'ai beaucoup apprécié Fern, il est d'ailleurs plutôt aisé de s'identifier à cette jeune fille banale, physiquement et mentalement. Sa timidité et sa réserve naturelle ne sont pas incompatible avec son caractère affirmé. Elle a des souffrances que beaucoup connaissent, sur le physique, la beauté, les standards. Elle m'a touché, je me suis retrouvé un peu en elle et j'ai adoré la suivre tout autant qu'Ambrose le taciturne au grand cœur.
Mais le personnage qui m'aura le plus marqué, celui qui est, pour moi, LE héros de l'histoire, c'est Bailey. C'est le personnage le plus drôle, celui qui est toujours plein de vie, et pourtant celui qui a le moins. Il est juste à croquer !

Le chassé-croisé romantique entre Ambrose et Fern est adorable et touchant. J'ai trouvé ça très mignon et naïf dans une certaine mesure, mais ça ne l'est pas tout le temps pour ceux qui craignent que ce soit trop "pure" (je ne voudrais pas qu'on croit que le côté un peu religieux - Fern est fille de pasteur - en fait une romance prude).

C'est un peu secondaire, mais je dois avouer que je suis ravie d'avoir vu le retour d'une narration à la troisième personne avec ce roman, qui suit en grande majorité les points de vue d'Ambrose et de Fern tour à tour.

EN BREF :

Ce fut une lecture émouvante, parfois drôle, parfois triste, mais toujours dans l'émotion. J'ai vraiment tout aimé. Les personnages sont attachants, uniques, profonds, réalistes. J'aurais aimé qu'un élément de la fin n'arrive jamais (parce qu'il m'a déchiré le cœur...), mais il faut avouer que cela sied au personnage concerné (et tout ne peut pas être tout rose, j'en ai bien conscience...).
Seul le côté parfois trop religieux m'a un peu fait grincer des dents (surtout sur la fin, sinon le reste ne m'a pas vraiment dérangé, c'est dire combien ce roman m'a plu).



JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


Merci à la collection R pour cette lecture !

jeudi 26 mars 2015

Les brumes d'Avallach

Auteur : Marah Woolf

Édition : Michel Lafon (site)

Pages : 345

Prix : 14,95 €

Public : 15 ans et +

Commander le livre : sur Amazon

Résumé :

Apès le décès de sa mère, Emma, dix-sept ans, quitte les États-Unis pour rejoindre la seule famille qui lui reste sur la petite île de Skye en Écosse. Là-bas, elle rencontre Calum, un étrange jeune homme. Tour à tour prévenant et glacial, il semble cacher un secret inavouable. L'adolescente ignore qu'en se rapprochant de lui elle les met tous les deux en danger de mort...
Emma découvre alors que les inquiétantes légendes des brumeux Highlands sont bien réelles. Et qu'avec Calum ils sont peut-être le dernier espoir de deux mondes que tout oppose.


L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


Ne me fiant plus vraiment aux résumés, je dois dire que je l'ai à peine survolé avant de décider de lui donner une chance. L’Écosse et la couverture enchanteresse sont ce qui m'a le plus attiré vers le roman finalement.

Et malheureusement, cette fois-ci, le résumé était fidèle au contenu du roman. J'ai trouvé cette histoire beaucoup trop classique pour moi, et j'ai pensé à un Twilight 2.0 à vrai dire. Il faut dire qu'une adolescente qui perd sa mère et vient rejoindre sa famille dans un coin paumé où elle rencontre un beau jeune homme énigmatique a de quoi mettre la puce à l'oreille.

Emma est une héroïne qui aurait pu me plaire, elle est assez simple. Mais la jeune fille qui se pâme devant le beau garçon qui lui bat froid est un schéma qui me met assez hors de moi aujourd'hui (un peu de fierté, que diable !). Une fois de plus, l'héroïne n'essaie pas d'apprendre à connaître son entourage tellement elle est concentrée sur Calum. Elle lui adresse à peine deux mots et et se permet d'être jalouse d'une fille dont il est proche et qui est, je vous laisse deviner, la plus belle fille du lycée forcément, qui est en plus une pimbêche, cela va de soi, et qui va haïr l'héroïne (encore). Bref, ce schéma moult fois répété dans la littérature romantique adolescente ne remporte pas mon adhésion, j'en ai fait une overdose. C'est trop vu et revu, et assez superficiel.

Sans compter que le nombre de fois où l'héroïne regarde Calum dans les yeux et se retrouve incapable de réagir et reste bloquée est incalculable. J'ai fini par en lever les yeux au ciel (ce qui est toujours mauvais signe lorsque je lis). Ce genre d'héroïne passive m'exaspère un peu trop. Tout tourne autour d'elle, elle ne se soucie en plus que de Calum. Les autres, et surtout la mort de sa mère, passant assez inaperçue à ses yeux. C'est d'ailleurs assez évident lorsqu'elle se surprend vers la fin à constater que sa cousine a aussi ses soucis et qu'elle ne s'en était pas rendue compte (mais bon, ça dure deux minutes, et on en revient aux siens).
Sur la fin, l'héroïne fait aussi preuve d'un égoïsme qui m'a surprise. Elle a presque l'air d'une gamine qui fait un caprice ! J'ai été assez décontenancée par ce changement d'attitude venant de sa part, car même si tout tourne autour d'elle, ça n'a jamais été jusqu'à ce point.

L’Écosse magique n'aura pas suffit à me détourner de l’intrigue qui ne m'accrochait pas, tout simplement parce que ce roman tourne quasi uniquement autour du couple de Calum et Emma. Quand l'histoire tourne uniquement autour d'un couple, il faut vraiment que ce soit parfait pour que ça fonctionne avec moi. Or, ça n'a pas été le cas ici.
Et Calum ne m'aura pas séduite non plus. Trop parfait, trop ressemblant à d'autres héros froid et mystérieux. Un passage m'aura particulièrement marqué le concernant : lorsqu'il empêche Emma de sortir de sa tente et va même jusqu'à menacer de l'attacher pour l'en empêcher. Et si Emma tente de faire la fière, elle finit par obéir car il la force physiquement et qu'elle ne peut pas lutter. Alors, c'est certes pour lui sauver la vie, mais cela ne l’excuse en rien, car il aurait pu parler, tout simplement. Un héros qui a un tel ascendant sur une héroïne, je n'apprécie pas du tout. J'aurais bien voulu qu'Emma se batte becs et ongles pour son indépendance.

Personnellement, seules les dernière pages ont vraiment remporté mon adhésion. Et c'est vraiment beaucoup trop tard. Ce qui est dommage car ces dernière pages donne une vision de l'univers plus large et si l'intrigue continue à se développer dans ce sens-là, la suite risque d'être intéressante à suivre.

EN BREF :

Ce fut malheureusement classique jusqu'au bout. J'ai l'impression d'avoir déjà trop lu cette histoire à vrai dire, et de vouloir autre chose de plus profond et complexe, dans les relations et les personnages en particulier. Cependant, ceux qui ne sont pas lassés de ce genre de romance, qui aime ce style d'histoire proche de Twilight ou Les étoiles de Noss Head de Sophie Jomain, y trouveront leur compte, sans nul doute.


JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


Je remercie infiniment l'auteur pour l'envoi de son ouvrage ! Même si je regrette de ne pas avoir apprécié autant que je l'aurais voulu et c'est bien dommage.


LA TORTIONNAIRE VOUS EN DIT PLUS...

  • Ce livre est le premier tome d'une trilogie.

mardi 27 janvier 2015

Les 100 - Tome 2 : 21e jour

Auteur : Kass Morgan

Édition : R (site)

Pages : 366

Prix : 17,90 €

Public : 15 ans et +

Commander le livre : sur Amazon

Résumé :

5e Jour
Sous la menace d'un ennemi invisible, Wells s'efforce d'empêcher les 100 d'imploser, bien décidé à protéger les derniers humains sur Terre.
11e Jour
À bord de la Colonie, Glass ne sait pas combien de temps il lui reste à vivre : elle veut profiter de la moindre seconde avec Luke.
17e Jour
Dans la forêt hostile, Bellamy ferait n'importe quoi pour secourir sa sœur Octavia, quitte à se sacrifier pour elle.
21e Jour
Après une cruelle série de drames, Clarke se demande si les 100 sont enfin en sécurité ou s'ils ne sont que des morts en sursis...


L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


Attention : risque de spoiler sur le tome précédent !

Le premier tome avait été très attendu de ma part et avait parfaitement rempli son contrat. Néanmoins, j'attendais de cette suite qu'elle soit quand même différente de ce premier tome, plus portée sur l'action cette fois-ci.

Malheureusement, mes attentes concernant cette suite n'ont pas été comblées. En substance, ce tome 2 est plus ou moins le même que le tome 1. On fait quelques découvertes certes, mais rien de bien transcendant. J'ai été déçue surtout parce que je m'attendais à des révélations peut-être plus spectaculaires. Regarder la série entre temps a aussi contribué à ce que je me mélange les pinceaux malheureusement et à ce que je sois moins surprise (bien que les histoires soient différentes).

Mais je reste quand même ravie que cette suite garde son style de narration à la LOST. Les flashbacks ne sont jamais gratuits, ils nous éclairent toujours sur le comportement présent d'un personnage. C'est vraiment un aspect de cette saga que j'adore toujours autant, cela permet de donner toujours plus de profondeur aux personnages (et je dois ajouter que j'adore toujours autant Bellamy et sa dynamique avec Clarke ! Bien que je trouve cela un peu rapide malgré tout...).
De même, on assiste toujours à ce qu'il se passe dans le vaisseau (grâce à Glass et Luke) et sur Terre.

J'ai été aussi particulièrement contente que l'auteur nous épargne un énième triangle amoureux. C'est certes un peu facile comme dénouement, mais je préfère ça plutôt qu'un triangle qui mangerait l'intrigue.
Et l'auteur nous évite les quiproquos à rallonge (qui desservent souvent l'intrigue dans les romans). Si les personnages en viennent à se disputer parce qu'ils se sont mal compris, ils finissent vite par crever l'abcès en se parlant plutôt que de faire traîner des pseudos-dramas.

EN BREF :

Même si j'attendais plus d'action et de découvertes dans cette suite, l'auteur a su garder son système narratif à base de chapitres présents et passés et su éviter de nombreux arcs scénaristiques trop repris dans la littérature pour jeunes adultes (triangle sentimentaux et quiproquos à rallonge).


JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


Merci à la collection R pour cette lecture !


LA TORTIONNAIRE VOUS EN DIT PLUS...

  • Chronique du tome précédent :
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...