lundi 28 mars 2011

Pouvoirs obscurs - Tome 1 : L'Invocation

Auteur : Kelley Armstrong

Édition : Castelmore (site)

Pages : 384

Prix : 12,90 €

Public : 15 ans et +

Commander le livre : sur Amazon

Résumé :

Si Chloé était dans un film, personne ne douterait d'elle quand elle avoue voir des fantômes. Dans la vraie vie, son père et sa tante l'envoient à Lyle House, un institut psychiatrique spécialisé pour ados. Les médecins prétendent qu'elle souffre de schizophrénie...
Mais d'autres pensionnaires ont l'air, eux aussi, de cacher d'étranges secrets... Ce n'est sûrement pas une coïncidence. Aussi, quand un de ses camarades lui dit qu'elle est peut-être nécromancienne, Chloé décide de découvrir la vérité sur son pouvoir et sur l'endroit mystérieux où elle est enfermée...


L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


La première chose qui m'est venue à l'esprit quand je l'ai commencé, c'est : Sixième sens. Aussi flippant, oppressant, à ne pas lire seul dans le noir et dans un endroit désert, on peut facilement devenir paranoïaque pour les plus impressionnables.

J'ai beaucoup aimé l'héroïne timide, réservée, qui bégaie quand elle est nerveuse, mais qui a aussi du répondant, attention ! Chloé est très attachante et je l'ai vraiment prise en affection (je me suis identifiée très facilement à elle aussi ^^). Elle est fan de cinéma et l'étudie même en cours. Mais quand je dis "cinéma", c'est pas le genre petit film intimiste, intellectuel ou art et essai, non, elle préfère les blockbusters à la Steven Spielberg, par exemple. Et je dois dire que je préfère largement ça, du coup, je me suis sentie plus proche de Chloé et ses références sont plus abordables et plus drôles. Sa passion pour le cinéma se répercute sur la narration, puisqu'elle a la manie de comparer ce qu'elle vit à un film. J'ai trouvé ça plutôt original et ça apporte en plus une touche d'humour tout en lui évitant de faire des trucs stupides.

L'autre personnage qui m'a le plus marqué est Derek. Très secret, anti-social. Il paraît ne pas prêter attention aux sentiments des autres (bien que ce soit souvent le cas en fait) et ne souhaite nouer de relation avec personne, c'est pourquoi il est sans cesse avec son frère. Mais c'est aussi le plus âgé, le plus mature et le plus intelligent d'entre eux.

Les autres élèves comme Simon, Tori, Rae ou Liz, sont moins développés j'ai trouvé, mais il y a encore deux tomes pour ça. C'est d'ailleurs un vrai plus que le centre ait aussi peu d'élèves, car l'auteur ne s'éparpille pas. D'autant plus que chaque élève est spécial.

L'intrigue repose surtout sur la découverte des pouvoirs de Chloé, ses doutes sur leur réalité et sur l'institut. Le lieu de l'intrigue en lui-même est original et déroutant : un centre pour jeunes à problèmes psychologiques. Certains moments sont particulièrement glauques et - très - stressants. Plus on avance, plus j'étais incapable de lâcher le livre. En fait, il y a une ambiance proche d'un huit-clos glauque et fantastique. Créatures surnaturelles sont à prévoir donc.
Les coïncidences s'accumulent tout le long et je me suis faite surprendre par un personnage dans les dernières pages. L'ultime trahison, quoi !

Pas de romance, et franchement, ça ne manque pas ici (je suis pourtant souvent la première à en réclamer, mais je sais que ça va venir dans la suite, je suis allée me spoiler, pour changer... ^^). Pas non plus de supers beaux garçons, les jeunes ressemblent à des jeunes, physiquement, mentalement, et même dans le langage. De plus, ce n'est pas tout beau tout propre, l'auteur ne prend pas de pincettes et ne nous épargne pas. Une très bonne surprise donc !

EN BREF :

Je ne pensais pas apprécier ce genre d'atmosphère, mais en réalité, je me suis vraiment régalée (à coup de stress, il faut l'avouer ;)). Par contre, l'intrigue est à peine dévoilée dans ce premier tome, j'attends donc beaucoup d'explications dans la suite (et de la romaaaaaance ! ^^). Mais c'est sans hésiter que je vais acquérir les tomes suivants !


JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


LA TORTIONNAIRE VOUS EN DIT PLUS...

  • Ce livre est le premier tome d'une trilogie.

samedi 26 mars 2011

La promesse interdite - Tome 1 : Dark attirance

Auteur : Gena Showalter

Édition : Darkiss (site)

Pages : 585

Prix : 12,90 €

Public : 15 ans et +

Commander le livre : sur Amazon

Résumé :

Aden a toujours su qu'il était différent. Mais cette fois, il vient de réveiller tout un monde de créatures hostiles, des créatures désormais prêtes à se venger. La fascinante fille brune qu'il croise en rêve est-elle aussi du côté obscur ? Vient-elle le sauver ou bien tient-elle le poignard par lequel il mourra selon la prédiction ? Et qui est-elle : Mary Ann, la lycéenne apparemment comme les autres, ou bien Victoria, l'étrange princesse vampire ?


L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


Le moins qu'on puisse dire, c'est que ça commence sur les chapeaux de roues ! Aden dézingue du zombie et on fait la rencontre des quatre personnes enfermés dans son esprit, ce qui donne lieu à des conversations délirantes. Niveau zombie, c'est pas tout beau tout propre hein ! Mains putréfiées, cadavre en décomposition, vers, bref, on fait pas semblant. Aden est en plus super attachant et naturel.
Je pensais qu'avec quatre voix dans sa tête, je finirai un peu par me perdre, eh bien - une fois n'est pas coutume - je me suis trompée et tout est très clair. On s'attache à chacun d'entre eux grâce à leurs personnalités très différentes.

Malheureusement, après un super départ, le roman retombe un peu dans le classique. C'est vraiment dommage que ce ne soit pas resté dans ce ton-là. Même si les choses ne vont pas tourner comme on l'attend dans ce roman, car l'auteur nous envoie volontiers sur de fausses idées pour mieux nous surprendre. Je me suis bien fait avoir sur de nombreux points.

L'histoire est partagée en deux points de vue : Aden d'un côté, Mary Ann de l'autre. Comme ça on peut avoir des descriptions des deux côtés, un côté garçon et un côté fille, et tant mieux ! C'est d'autant plus intéressant qu'ils ont également chacun leur vie de leur côté.

Le personnage le plus intéressant est très certainement Aden, parce qu'il apporte beaucoup de questions avec lui, qu'il est très attachant et qu'il fait preuve d'un certain cran. Il vit dans un centre pour jeunes à "problèmes" à cause des esprits qui l'habite et des étranges pouvoirs qui vont avec. J'ai beaucoup aimé la relation père/fils qu'il y a entre lui et Dan. Pour Aden, qui n'a jamais vraiment eu de parents, c'est très important. Le début de son amitié avec Shannon prouve aussi qu'il évolue et s'ouvre un peu plus aux "Rebuts" comme il les appelle.
Je dois avouer aussi mon faible pour Riley, le dur au cœur tendre et au passé pas folichon.

Deux romances sont développées dans ce roman. La première est prévue depuis le début et je ne l'ai donc pas trouvé très intéressante. La seconde me paraissait avoir plus de potentiel, malheureusement, je trouve qu'elle arrive encore trop vite. Par contre, les deux points de vue nous permettent d'assister aux deux romances de l'intérieur, et c'est vraiment appréciable.

Le gros point positif de cette lecture, c'est l'intrigue qui contient vraiment beaucoup de mystères, et l'univers paraît en plus assez large avec de nombreuses créatures comme les loup-garous, les fées, les sorcières, les vampires, ...
Le lien entre Mary Ann et Aden est un des piliers centraux de l'histoire et sa nature reste très secrète. Leurs passés comportent aussi beaucoup de zones d'ombre. De même, les voix dans la tête d'Aden, leurs pouvoirs et le fait que toutes les créatures surnaturelles soient attirés par lui font partie des points les plus importants et les plus mystérieux de l'histoire. Bref, je le répète, mais vraiment beaucoup de mystères et donc beaucoup de questions.

EN BREF :

Les personnages sont intéressants et l'intrigue très mystérieuse, mais malheureusement, bémol pour les romances qui ne m'ont pas tout à fait convaincue et m'ont paru un peu trop précipitées pour moi. Beaucoup de secrets sont dévoilées, mais il reste encore autant de questions non élucidées, si bien que je m'attellerai très certainement à la suite. D'autant plus que la fin est surprenante, je ne m'attendais pas à ça en tout cas.


JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


LA TORTIONNAIRE VOUS EN DIT PLUS...

  • Ce livre est le premier tome d'une saga qui comptera 4 tomes.
  • Le tome 2 paraîtra le 01/09/2011 chez Darkiss.
  • Le tome 3 Twisted paraîtra en VO en septembre 2011 et le tome 4 est prévu pour 2012.

vendredi 25 mars 2011

Inside Out - Tome 1 : Enfermée

Auteur : Maria V. Snyder

Édition : Darkiss (site)

Pages : 470

Prix : 11,90 €

Public : 12 ans et +

Commander le livre : sur Amazon

Résumé :

Dans le monde entièrement clos où vit Trella, ce monde qu’on appelle le Cube, il n’y a ni avenir ni issue. Pas de rébellion possible sauf à finir dans la Broyeuse. Et ceux qui voudraient lui faire croire le contraire en murmurant qu’il existe une Porte, cachée quelque part dans les entrailles du Cube, sont juste d’immondes trafiquants d’espoir. D’ailleurs, elle veut le prouver. Voyageuse clandestine prête à affronter l’interdit, elle se lance alors dans la quête impossible : trouver la Porte…


L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


Trella, la narratrice, est un petit gabarit mais une forte tête. Pragmatique et blasée, elle évite autant que possible les ennuis même si elle n'a pas froid aux yeux. Très froide et solitaire, elle s'isole des autres Gratteurs et les méprise. Pas de liens familiaux voire pas de liens tout court pour Trella. Sauf Cogon, son seul ami, prêt à tout pour trouver la Porte.

Le Cube, l'endroit où elle vit, est un monde qui ne laisse vraiment aucune place à l'espoir ou au rêve, c'est gris, métallique, moche et glaçant. Tout est calculé et géré avec précision. Ce qui explique l'état d'esprit de Trella. Le seul espoir qui subsiste c'est : la Porte. Trella n'y croit absolument pas et pourtant, on sent qu'elle espère quand même.
On se pose beaucoup de questions sur la raison d'être du Cube et sur ce qui se trouve au-dehors. Pourquoi des milliers de gens sont-ils enfermées à l'intérieur ? Une partie des réponses est apportée dans ce tome, et je ne m'y suis pas attendue.

Plus on avance, plus on est happé par cette quête de l'éventuelle Porte et de tous les risques que prend Trella pour prouver son existence ou sa non-existence. C'est ainsi qu'elle va rencontrer Riley, qui va démentir les stéréotypes qu'elle a des habitants Supérieurs. Et bien sûr, on sent qu'il va se passer quelque chose entre ces deux-là, même si au début, Trella ne lui fait absolument pas confiance. C'est tout à fait dans son caractère d'ailleurs. Mais en sa présence, elle est bien plus joyeuse. Le délire de Riley et Trella avec les peluches Mouton m'a bien fait rire ! Riley est vraiment adorable, et très obstiné !

Même si Trella paraît froide, elle est en fait plus sensible qu'elle ne le voudrait. Ses aventures vont d'ailleurs être l'occasion pour elle de vraiment fréquenter d'autres personnes et de constater que les Gratteurs, dont elle fait partie mais qu'elle méprise, sont meilleurs que ce qu'elle pensait. La solidarité de tous les Gratteurs pour protéger Trella est très émouvante, elle-même est plus touchée qu'elle ne l'aurait voulu. Elle incarne l'espoir pour eux, et ça, c'est une pression monstre pour la pauvre Trella.

Les Pop Cops gèrent tous les niveaux du Cube à coups de tortures et d'exécutions. Ils maintiennent sur Trella et tous les habitants du Cube une pression et une menace permanente. C'est cruel et dur ! Leur adage pourrait se résumer à : diviser pour mieux régner. Car les niveaux inférieurs et supérieurs ne se connaissent pas et ont chacun des a-priori sur l'autre parfaitement bien entretenus par les Pop Cops. Rien de mieux pour empêcher une alliance...

Même si j'ai eu un peu de mal à visualiser le Cube (malgré toutes les précisions de l'auteur), mon intérêt est allé crescendo. Trella évolue vraiment tout au long de la lecture et j'ai vraiment apprécié cette héroïne forte et touchante à la fois. Suspens, action et révélations sont au rendez-vous. J'ai vraiment été maintenue en haleine jusqu'au bout !
La fin est très satisfaisante et ce tome pourrait se suffire à lui-même en dépit des questions qui reste en suspend. Ce qui ne m'empêchera pas de me ruer comme une sauvage sur le deuxième tome !

EN BREF :

J'ai vraiment tout aimé de ce livre : les personnages attachants, les découvertes surprenantes, l'humour et la romance bien dosée. L'intrigue est originale et se déroule dans un monde clos et vraiment pas comme les autres. C'est vraiment un excellente surprise, parce que je ne pensais pas que je serais autant transportée dans un univers comme celui-ci !


JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


LA TORTIONNAIRE VOUS EN DIT PLUS...

  • Ce livre est le premier tome d'une saga en 2 tomes (néanmoins, l'auteur réfléchit à l'ajout d'un tome 3, c'est donc à suivre... ;)).
  • Le tome 2 Menacée paraîtra le 01/12/2011 chez Darkiss.

mercredi 23 mars 2011

Les victimes de la tortionnaire [12]


Petit rendez-vous totalement aléatoire où je présente mes achats livresques personnels, et uniquement ceux-ci. Autrement dit : mes "victimes" ! ;)
















Et voilà les nouvelles victimes du jour !

  • 16 lunes, premier tome de la saga du Livre des lunes de Kami Garcia et Margaret Stohl pour appliquer le mantra "J'ai lu - J'ai adoré - J'achète" (Hmmm... je devrais trouver l'équivalent latin, ça ferait classe ^^).
  • Les tomes 8, L'Empire des Vaincus, et 10, Le Fantôme du souvenir, de la saga L'Épée de Vérité de Terry Goodkind, histoire de combler le trou que j'avais fait dans ma collection en me trompant de numéro la dernière fois... (on ne se refait pas).
  • Les tomes 1, L'Invocation (mon avis sera publié prochainement), et 2, L'Éveil, de la trilogie Pouvoirs obscurs de Kelley Armstrong parce que j'ai lu le premier et l'ai tellement aimé (là aussi, application du "J'ai lu - J'ai adoré - J'achète) que je ne pouvais pas faire l'impasse sur la suite que j'ai hâte de lire !
  • Oksa Pollock - Tome 1 : L'Inespérée de Anne Plichota et Cendrine Wolf parce que le tome 3 est sorti il y a peu et qu'il serait peut-être temps que je m'y mette.
  • Inside Out - Tome 1 : Enfermée de Maria V. Snyder parce que "J'ai lu - J'ai (hyper) adoré - J'achète". Mon avis sera publié prochainement d'ailleurs (très prochainement, en fait).
  • Le retour de l'aube de Malorie Blackman (tome 4 de Entre chiens et loups), mais faudrait que je lise le tome 3 d'abord...

J'aurais adoré prendre aussi Dark attirance de Gena Showalter et Immortels de Cate Tiernan, mais là, j'ai dû me limiter pour ne pas finir - totalement - ruinée... si je ne le suis pas déjà ^^. Bref, mes avis sur ces deux-là sont également sur le grill !

    lundi 21 mars 2011

    Crescendo

    Auteur : Becca Fitzpatrick

    Édition : MSK (site)

    Pages : 376

    Prix : 17 €

    Public : 15 ans et +

    Commander le livre : sur Amazon

    Résumé :

    Après une année tourmentée, Nora a retrouvé Patch, l'homme qu'elle aime et qui est maintenant son ange gardien. Alors qu'elle devrait savourer ce bonheur nouveau, un passé menaçant refait surface. Hantée par le meurtre violent de son père, la jeune fille se retrouve plongée dans un mystère qui la dépasse. Son père a-t-il payé de sa vie son ascendance néphilim.
    Quand elle cherche des réponses auprès de Patch, celui-ci s'éloigne. Peut-elle vraiment compter sur lui ou lui cache-t-il d'autres secrets plus sombres encore ? Malgré la menace qui pèse, Nora se risque a enquêter seule, consciente que la vérité qu'elle s'apprête à dévoiler est peut-être plus terrible encore que le mensonge.


    L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


    Attention : risque de spoilers sur le tome précédent !

    Dès les premières page, on sent que ça ne va pas être la même chose que Hush Hush, le premier tome. Cette fois-ci, ce n'est pas principalement centré sur Patch et Nora, on entre en profondeur dans l'univers des néphilims.
    En revanche, on ne rentre pas dans l'univers des archanges, même si leur présence se fait sentir. Ce sont vraiment les néphilims qui sont approfondis. D'ailleurs, ça me choque la façon dont les déchus les dénigrent, comme s'ils n'avaient pas le droit de vivre alors qu'ils n'ont rien demandé.

    Le mystère de la mort du père de Nora tient également une grande part dans l'intrigue et finit par être résolu. Nora prend de l'importance dans ce tome et ses véritables origines sont éclairés. Une fois encore, on est sous pression, comme dans un thriller, à ne pas savoir à qui faire confiance. Il faut dire que Nora s'obstine à fréquenter les mauvais endroits et se retrouve souvent seule en pleine nuit.

    Honnêtement, Nora m'a littéralement tué pendant une bonne partie du livre. Déjà, sa réaction au début est carrément exagérée voire stupide. En plus elle sait parfaitement que ce qu'elle fait est débile, mais ça ne l'empêche pas de s'enfoncer toujours plus. Elle se comporte de façon totalement illogique. Et puis bon, sérieusement, ça m'agace profondément ces préjugés sur les rousses, en quoi c'est une insulte d'ailleurs ? C'est un fait mineur, mais c'est quelque chose qui m'énerve assez, surtout que je n'imaginais pas Nora penser ainsi.

    Un nouveau personnage vient briser la petite vie de Nora : Scott. Totalement imbuvable. Décidément, Nora a le chic pour ne fréquenter que des mauvais garçons et se retrouver à chaque dans des situations louches. Mais en fin de compte, il s'avère que j'ai beaucoup aimé Scott. J'espérais qu'il s'avère meilleur que ce qu'il montrait à Nora mais je n'y croyais pas une minute, et ce, jusqu'au bout. Bref, j'espère qu'on le reverra dans le troisième tome parce qu'il me plaît bien ce personnage !

    On voit beaucoup plus Vee, la meilleure amie de Nora, qui est la grosse note d'humour dans cette suite. Elle est assez superficielle, c'est vrai, mais qu'est-ce qu'elle est drôle ! Elle m'a bien fait marrer ! En revanche, elle n'a décidément pas de chance et est toujours autant tenue à l'écart de l'intrigue.

    Des personnages auxquels je ne prêtais pas vraiment attention dans le premier tome se révèle plus importants dans cette suite. Et je crois que j'ai un peu d'affection pour Marcie, la sale peste. Parce qu'on sent qu'il y a quelque chose derrière son comportement, ça ne peut pas être qu'une "sale peste", même si son comportement est impardonnable.

    Je m'attendais à un Patch plus absent, pourtant, je l'ai trouvé encore très présent. La romance est, certes, un peu moins là, parce que ternie par les disputes, les doutes et les secrets, mais rassurez-vous, il y a encore de sacrés moments "patchiens".
    Évidemment, vu que Nora et Patch sont déjà ensemble, ça se cherche moins que dans Hush Hush et fatalement, ça veut dire qu'on a moins de répliques mordantes à la Patch. D'ailleurs, on connaît enfin son vrai nom ! Je n'imaginais pas du tout ça, mais je suis ravie. J'avais évité les spoilers comme la peste juste pour le découvrir par moi-même. J'attendais limite que ça, mais ça n'apparaît que dans les toutes dernières pages. Alors, si vous voulez garder la surprise, ne lisez pas la fin. Heureusement que je ne le fais pas pour les suites...

    Par contre, j'ai eu une impression de déjà-vu au niveau de l'intrigue : le fait que Nora devienne paranoïaque, qu'elle soit menacée, qu'elle semble suivie, ... Le dénouement est surprenant car on ne se doute pas un seul instant de qui est derrière tout ça, mais - encore une fois - ça paraît assez répétitif par rapport à l'intrigue du premier tome au niveau des motivations.

    Aaaaah !! Et puis c'est quoi cette fin en cliffhanger ?? Ça n'arrête pas en ce moment, je ne vais pas survivre moi...

    EN BREF :

    En tout cas, j'espère que dans le troisième tome on va véritablement entrer dans l'univers des archanges qu'on ne voit jamais et en apprendre plus sur eux et leur système.


    JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


    LA TORTIONNAIRE VOUS EN DIT PLUS...

    • Le tome 3 Silence est prévu en VO pour le 04/10/2011.

    samedi 19 mars 2011

    Birth Marked - Tome 1 : Rebelle

    Auteur : Caragh M. O'Brien

    Édition : Mango (site)

    Pages : 396

    Prix : 18 €

    Public : 15 ans et +

    Commander le livre : sur Amazon

    Résumé :

    Dans le monde de Gaia, il y a les privilégiés, qui habitent derrière le mur de l'Enclave, et ceux, comme elle, qui vivent à l'extérieur. Tous les mois, la jeune fille aide sa mère, sage-femme, à donner à l'Enclave trois nouveau-nés. Mais, un soir, les parents de Gaia sont brutalement arrêtés et conduits derrière le mur. À peine ont-ils le temps de lui confier un mystérieux ruban sur lequel est brodé un étrange code...


    L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


    Le monde de Gaia est curieux, original. Dès le départ, je me suis posée de nombreuses questions et j'avais vraiment envie de savoir. Je me suis plusieurs fois faite des idées et suis tombée totalement à côté de la plaque. Comment une société a-t-elle pu en arriver là ? Les réponses parviennent et - encore une fois - surprennent.
    Lorsque Gaia pénètre dans l'Enclave au péril de sa vie, j'ai été tour à tour surprise, déroutée, horrifiée. Rien n'est jamais comme on l'imagine.

    J'ai complètement adoré l'héroïne Gaia ! Simple, responsable, elle a honte de sa cicatrice et tente toujours de la cacher. Mais c'est aussi une fille de seize ans courageuse comme pas deux. Lorsqu'elle apprend que ses parents sont condamnés, elle n'hésite pas une seule seconde à tout tenter pour les sauver. Sa docilité envers l'Enclave a des limites ! Et elles sont vite franchies. Gaia n'a pas froid aux yeux, et elle est vraiment prête à tout pour suivre ses convictions quitte à se remettre en question. Et elle a du mordant avec ça !

    La romance est juste... adorable, mesurée, fragile. On sent qu'il y a quelque chose qui passe entre eux, c'est presque palpable. J'a-dore ! Ils sont tous les deux intrigués par l'autre. Elle qui ne veut pas lui faire confiance et lui qui, malgré sa froideur et sa réserve, cherche désespérément à la comprendre. On ne pourrait pas faire plus différent que ces deux-là. Je suis littéralement sous le charme ! *soupir de la midinette*

    EN BREF :

    Franchement, je ne m'attendais pas du tout à ça. Et quand je dis "ça", ce n'est absolument pas négatif, au contraire. C'est surprenant, original. J'avais hésité avant de céder finalement et d'acheter ce livre, eh bien je ne regrette pas du tout, mais alors pas du tout.
    Il n'y a rien que je n'ai pas aimé. Enfin... sauf cette fin cruelle pour le lecteur (autant que celle de Delirium, je vous préviens). L'intrigue ne cesse de surprendre, les révélations pleuvent et les rebondissements sont légion.
    Tout ça pour dire que c'est sans hésitation aucune que j'en fais un coup de cœur.



    JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


    LA TORTIONNAIRE VOUS EN DIT PLUS...

    • Ce livre est le premier tome d'une trilogie (bien qu'à la base, la première fin prévue au roman ne prévoyait pas de suite. Mais puisque l'auteur a signé un contrat pour une trilogie, on a gagné deux tomes ^^).
    • Le tome 2 Prized est prévu en VO pour novembre 2011.
    • Site officiel français de Birth Marked ici avec un petit test très sympa à faire (pour ma part, je suis tombée sur le sergent Grey, je suis donc mystérieuse ^^, et vous ?).

    vendredi 18 mars 2011

    Bloody Valentine

    Auteur : Melissa de la Cruz

    Édition : Wiz Albin Michel (site)

    Pages : 200

    Prix : 10 €

    Public : 15 ans et +

    Commander le livre : sur Amazon

    Résumé :

    Vous pensiez tout savoir sur les Vampires de Manhattan ? Découvrez les amours maudites des héros dans ce volume inédit de la saga, avant la révélation finale du tome 6. Allegra a osé aimer un humain. Oliver a subi les affres de sa passion pour Theodora. Et surtout, Theodora et Jack ont défié les lois implacables des Sang-Bleu, une certaine nuit à Florence. Passions inavouables et ténèbres romantiques, liens cruels et pactes nocturnes, toutes les affres amoureuses de vos vampires préférés. Bloody Valentine ou la vie privée des Vampires de Manhattan !


    L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


    Attention : risque de spoilers sur les tomes précédents !

    Bon, je ne pense pas que ce volume soit totalement indispensable. Mais comme je ne peux pas envisager une collection incomplète, la question ne se posait même pas pour moi.
    Ce - très - petit livre contient trois nouvelles sur les personnage des Vampires de Manhattan.

    La première concerne Oliver et est très courte. Elle sert juste à permettre à Oliver de se détacher de Theodora et de ne plus être marqué. Enfin ! Je ne tenais pas à ce qu'il reste malheureux toute sa vie. Il va pouvoir passer à autre chose maintenant. Mais la nouvelle introduit également Freya, qui a son propre spin-off (plus d'infos à la fin de cet article). C'est clairement la nouvelle que j'ai le moins aimé, pourtant j'adore Oliver et elle était indispensable pour le libérer.

    La deuxième nouvelle décrit la rencontre entre Allegra et le père de Theodora, Stephen. Ils ont tous deux seize ans. Je ne m'imaginais pas du tout le père de Theodora ainsi, ni Charles d'ailleurs (qui l'eût cru que Charles était en fait un ado au physique ingrat ?). La nouvelle est encore une fois bien trop courte et le couple formé par Allegra et Stephen est bien trop parfait. J'aurais cru que Stephen aurait un côté outsider, en tout cas, j'aurais préféré. Mais au moins, cela nous donne un aperçu du père de Theodora qui brille par son absence dans le reste de la saga... on n'en entend jamais parler.

    La dernière nouvelle est la meilleure. Même si les évènements paraissent se résoudre trop facilement (le coup de l'anneau m'est resté en travers de la gorge...), cela nous permet de retrouver Bliss et Oliver présents pour l'union de Jack et Theo, et ça fait super plaisir !

    EN BREF :

    C'est court, sympa mais peut-être pas si indispensable (quoiqu'il faudra attendre le tome six pour vraiment le savoir). Par contre il est préférable de le lire après Le Secret de l'Ange pour mieux situer les évènements. Et qu'est-ce que j'aurais voulu avoir une histoire sur Kingsley et Mimi...


    JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


    LA TORTIONNAIRE VOUS EN DIT PLUS...

    • Freya - personnage présentée dans la première nouvelle du recueil - est le personnage principal de Witches of East End, la nouvelle saga adulte de Melissa de la Cruz dont le tome 1 est disponible en VO.
    • La saga Witches of East End sera publiée en France chez Orbit. 
    • Chroniques des tomes précédents :

    jeudi 17 mars 2011

    Le Secret de l'Ange

    Auteur : Melissa de la Cruz

    Édition : Wiz Albin Michel (site)

    Pages : 294

    Prix : 13,50 €

    Public : 15 ans et +

    Commander le livre : sur Amazon

    Résumé :

    Theodora est en Italie avec Jack Force, l'amour de sa vie. Mais le voyage n'a rien d'une escapade romantique. Les deux amants doivent trouver la Porte de la Promesse. Celle dont Lucifer, le seigneur des sang-d'argent, a besoin pour revenir sur Terre.
    À New York, Mimi Force a le cœur brisé depuis le départ de Jack. Or le temps presse. Les sang-bleu sont menacés par un mystérieux maître chanteur. Theodora comme Mimi sont à la croisée des chemins : le destin des vampires est entre leurs mains.



    L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


    Attention : risque de spoilers sur les tomes précédents !

    J'ai toujours du mal à reprendre le fil de cette saga parce qu'il faut à chaque fois se souvenir des éléments de tous les tomes précédents.
    Et cette fois-ci, au lieu d'alterner différents points de vue de façon aléatoire, le livre est divisé en quatre parties. Du coup, plus de cliffhangers qui nous font courir après les pages et on peut s'ennuyer plus facilement si l'on est obligé de suivre un personnage qui ne nous plaît pas plus que ça (personnellement, je n'aime pas vraiment Theodora, qu'est-ce qu'elle est fade et niaise !)
    Il y a donc une partie Theodora, Mimi, Deming et la dernière qui alterne les points de vue comme les tomes précédents.

    Suivre Mimi est toujours aussi intéressant grâce à son sale caractère. Désormais régente, elle se jette à corps perdu dans ses responsabilités pour ne pas se laisser dévaster par la perte de Kingsley. Et elle voue maintenant une terrible haine à son frère Jack. Le début d'amitié improbable entre elle et Oliver est juste délicieux à suivre. Ils ont le chagrin en point commun et sont tous deux très déterminés. En le fréquentant, elle en apprend plus sur la condition des humains qui fréquentent les sang-bleu. Elle en vient du coup à se soucier de leur sort et à se sentir coupable d'en avoir profité auparavant.
    C'est impressionnant la façon dont Mimi a évolué tout en ne reniant pas ce qu'elle est. Elle se bat jusqu'au bout, elle échoue, mais se relève toujours avec hargne. Sacré Mimi ! Pour autant, elle n'est pas aussi froide qu'elle le voudrait et est bien souvent submergée par ses responsabilités, mais elle ne se laisse jamais abattre. Elle prend vraiment son poste de régente à bras le corps et ne trouve plus vraiment d'intérêt à ses anciennes préoccupations futiles.

    Malheureusement, l'intrigue concernant Lucifer et les sang-d'argent piétine et à la place, on a une intrigue concernant une vidéo prouvant l'existence des vampires, menace d'exécution d'une sang-bleu à la clé.
    Du côté de Theo et Jack, j'ai eu l'impression qu'il ne se passait strictement rien. Ils font quelques découvertes, mais n'avancent pas vraiment en fin de compte. Et puis bon, je ne les aime pas trop tous les deux donc... je dois dire que le point de vue de Theodora m'ennuie un peu.

    En revanche, dans ce tome, un nouveau personnage fait son apparition : celui de Deming. Vénator chinoise de dix-huit ans. Elle est l'un des meilleurs Vénator et est plutôt solitaire. J'ai été un peu déçue par la tournure tragique qu'a pris son histoire et j'aurais préféré que l'intrigue avance plus plutôt que de me retrouver avec le point de vue d'un nouveau personnage, aussi sympathique soit-il.

    Encore une fois, on a droit à des passages de l'histoire des sang-bleu en lien avec l'intrigue. Cela se déroule à une époque qui a marqué un véritable tournant dans la vie des sang-bleu. J'adore essayer à chaque fois de deviner à quel personnage appartiennent ces vies antérieures.

    EN BREF :

    Bref, au final, tous les évènement du roman s'avère lié les uns aux autres et j'ai été surprise par l'issue de l'enquête. L'univers de la saga s'agrandit un peu plus avec l'apparition de nouvelles "créatures", même si l'histoire développée par la saga avance très peu. J'ai également beaucoup regretté l'absence de Bliss (mais elle aura son spin-off). Par contre, heureusement, la fin est une porte ouverte à l'espoir pour Mimi (Victoire !!).


    JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


    LA TORTIONNAIRE VOUS EN DIT PLUS...

    • Le tome 6 Lost in Time est prévu en VO pour le 04/10/2011.
    • Le tome 7 (et le dernier de la saga) est prévu en VO pour l'automne 2012.
    • La saga spin-off sur Bliss Wolf Pact est prévu en VO pour avril 2012.
    • Chronique du tome précédent :

    mercredi 16 mars 2011

    Hantise

    Auteur : Michele Jaffe

    Édition : Black Moon (site)

    Pages : 402

    Prix : 16 €

    Public : 15 ans et +

    Commander le livre : sur Amazon

    Résumé :

    L'image est austère et pourtant étrangement belle.
    Au premier plan, à droite, un buisson. Au milieu, une fille. Elle a un joli visage, à demi caché par des cheveux noirs. Son corps est couvert d'entailles, une rivière de sang dégouline de sa tête. Ses lèvres sont entrouvertes, mais elle est incapable de parler. Ses yeux sont grand ouverts, mais ils ne voient rien.
    L'image ressemble à n'importe laquelle des photos que j'ai prises, à un détail près.
    Je suis sur la photo. La fille, c'est moi.


    L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


    C'est tout à fait le genre de livre qui, une fois entre nos mains, devient inlâchable. On veut savoir.

    Cependant, j'ai trouvé Jane très naïve et superficielle. Elle est totalement persuadée que la popularité ne lui a attiré que des amis et qu'absolument tout le monde l'aime. Pourtant, on aurait pu penser qu'elle aurait tiré leçon de son passé, mais non...

    En réfléchissant à sa vie avant l'incident, Jane finit par démêler ses relations familiales, amoureuses et amicales. Et petit à petit, lui reviennent les évènements qui l'ont conduit dans l'hôpital où elle se trouve. Elle sait alors que quelqu'un a essayé de la tuer. Seulement voilà, le psychopathe est si malin qu'elle en vient à douter de sa santé mentale, et ce sont finalement les personnes qu'elle estimait le moins qui ne remettront pas sa parole en doute. Elle va devoir alors laisser tomber ses préjugés contre son beau-père par exemple, pour s'apercevoir que c'est quelqu'un de bien.

    Ce que j'ai préféré, c'est toutes ces petites histoires à côté sur le passé de Jane et de ses liens avec les autres personnages. Parce que c'est justement tous ces liens qui ont fait d'elle ce qu'elle est aujourd'hui.

    J'ai beaucoup aimé essayer de deviner les intentions de chacun et la nature des relations entre les personnages. Des personnages qui finissent tous par être plus ou moins suspects en fin de compte. Ils ont absolument tous des choses à cacher et c'est à chaque fois très intéressant de découvrir ce que c'est. Tous ont un vécu et une personnalité bien différents qui les rendent très intéressants. Et ça, c'est un des grands points positifs du roman.

    Par contre, j'ai trouvé les motivations du tueur très, très floues, limite légères. Cependant, je dois avouer que j'étais loin d'avoir deviné son identité.
    Il y a également un peu de romance mais elle ne m'a pas marqué, ni touché. C'était sympa et mignon, point.

    EN BREF :

    C'est tout à fait le genre de livre que je lis sans pouvoir le lâcher, mais que je ne lis qu'une seule fois parce que je ne trouverais pas d'intérêt à le relire. Mais je pense que ça devrait plaire aux amateurs de thriller young adult.


    JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


    mardi 15 mars 2011

    L'Héritage des Darcer

    Auteur : Marie Caillet

    Édition : Michel Lafon (site)

    Pages : 407

    Prix : 15 €

    Public : 15 ans et +

    Commander le livre : sur Amazon

    Résumé :

    Lorsqu’on s’appelle Mydria, qu’on est la fille unique et chérie des puissants Siartt et qu’on a pour objectif principal d’accéder à un pouvoir plus grand encore en épousant le prince héritier du royaume, la vie ne peut pas être ennuyeuse. Jusqu’au jour où Mydria découvre ses vraies origines. Elle n’est nullement Siartt, mais l’ultime héritière d’une dynastie renversée depuis des générations ! Horreur : à la suite de ses ancêtres, elle est tenue de se lancer à la recherche du trésor familial, recevant pour seules aides un sifflet et le Don d’Aile, cet étrange pouvoir capable de vous métamorphoser à volonté… Le pire danger ne l’attend peut-être pas derrière l’errance, la bataille et les cloques aux pieds. Le pire danger pour un cœur confiant ne tient peut-être qu’en un seul nom : Orest.


    L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


    Au départ, l'histoire des ancêtres de Mydria qui ont commencé la quête avant elle m'a paru quelque peu longue et m'a plutôt ennuyée. J'avais hâte que la véritable quête commence vraiment.

    En revanche, j'ai tout de suite apprécié My parce qu'elle est totalement insupportable (oui, c'est assez contradictoire, mais c'est justement cette imperfection que j'ai aimé chez elle). Elle aligne les erreurs stupides, est capricieuse et immature (mais ça lui laisse une grande marge d'évolution comme ça). Pourtant, elle parvient tout de même à certains coups d'éclat en rivalisant d'ingéniosité, à défaut d'être forte physiquement. De plus, elle a pouvoir très original dont elle apprend à tirer parti. Quant à Orest, il était malheureusement trop froid, dur et implacable pour moi. J'avais du mal à imaginer qu'il puisse changer.

    Le style, quoique parfois un peu lourd, est impeccable (je suis hyper jalouse en fait xD). Je dois reconnaître que les personnages sont travaillés et intéressants, mais ça n'a pas fait tilt pour moi. Enfin, sauf Allian, devenu mon personnage favori, principalement grâce à son humour et à son effronterie. J'adore ses répliques qui tuent totalement à côté de l'ambiance à chaque fois.

    Mon intérêt a été - largement - réhaussé à plus de la moitié du roman. Car cette fois-ci, Mydria n'est pas qu'une prisonnière qui subit (même si elle s'en prend plein la figure, la pauvre... m'enfin, ça la forge cette petite capricieuse). Elle finit par se rapprocher de son escorte de malfrats et d'Orest par la même occasion et prend des initiatives. Et Orest devient également un peu moins froid.

    Le suspens est là et personne n'est à l'abri du danger. Pas sous la forme qu'on pense parfois. C'est à ces moments-là qu'on voit vraiment le côté fantasy. L'épisode du ravin est d'ailleurs assez flippant !
    Et malheureusement, tout le monde ne ressortira pas indemne de ce voyage, c'est particulièrement déchirant parce que mine de rien, on s'y attache à ce groupe. Mais ce sont ces évènements qui vont faire grandir Mydria.

    En fait, le livre est un peu comme le personnage d'Orest, il faut vraiment avancer, creuser, pour enfin voir s'ouvrir le trésor. J'ai donc dû attendre jusqu'au dernier tiers du livre pour être véritablement passionnée et ne plus le lâcher. Les personnages deviennent plus proches et on s'y attache (c'est dur de les voir tous se séparer d'ailleurs...). Et Orest, surtout, abandonne une partie de sa froideur coutumière, ce qui lui a valu un regain d'intérêt de ma part. Le danger qu'il côtoie favorise son rapprochement avec Mydria. Ces deux-là ne se comprennent pas du tout et se chamaillent en permanence. Mais j'ai adoré les voir s'observer sans que l'autre ne le sache, chacun intrigué par l'autre et essayant de le comprendre. Entre ces deux-là c'est carrément à des années lumière de la facilité et ça, c'est quelque chose qui m'a plu. Beaucoup. Même s'il faut attendre longtemps avant d'en voir les prémices.

    EN BREF :

    Ça m'a plu en fin de compte, mais j'ai dû attendre de bien avancer dans l'intrigue pour m'y plonger vraiment. Une quête, un voyage, du danger, un soupçon de magie et une romance houleuse et tout ça au rayon fantasy, ça avait de toute façon tout pour me plaire !


    JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


    LA TORTIONNAIRE VOUS EN DIT PLUS...

    • Ce livre est le premier tome d'une trilogie.

    lundi 14 mars 2011

    Alera

    Auteur : Cayla Kluver

    Édition : MSK (site)

    Pages : 448

    Prix : 17,50 €

    Public : 12 ans et +

    Commander le livre : sur Amazon

    Résumé :

    À la perspective d’épouser l’homme que son père a choisi pour lui succéder à la tête du royaume d’Hytanica, la princesse Alera a la désagréable impression qu’on lui impose un destin dont elle ne veut pas. Lorsque Narian, un mystérieux jeune homme originaire du royaume ennemi de Cokyri, arrive avec un passé obscur dont il refuse de parler, les nouveaux désirs d’Alera menacent alors de détruire le royaume.
    En découvrant le secret de Narian, la jeune fille se retrouve prise au piège de complots, de querelles familiales et de guerres ancestrales. Se résoudra-t-elle à écouter son cœur au détriment de sa famille, son royaume et son honneur ?


    L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


    L'intrigue de ce premier tome ne se déroule pratiquement que dans le palais royal, mais curieusement, ça ne m'a pas ennuyé du tout ! Parce que même à l'intérieur de la cour, il se passe beaucoup de choses.

    Le concept des deux royaumes ennemis est original. L'un est dirigé par les hommes et l'autre par les femmes. J'ai apprécié également que l'aspect politique reste plutôt simple et ne me perde pas dans un imbroglio incompréhensible.
    Le suspens et le mystère sont bien maintenus, car on ne sait pas du tout quelles sont les véritables intentions de tel ou tel personnage.

    J'ai aimé suivre les découvertes d'Alera, jeune princesse de dix-sept ans, sur l'histoire d'Hytanica, car elle ne supporte plus d'être tenue totalement à l'écart des affaires du royaume parce qu'elle n'est qu'une fille. Il est vrai qu'Alera se laisse un peu faire et qu'elle est très réservée, mais elle vit dans un monde où les femmes sont inférieures aux hommes, et malgré ça, elle fait de son mieux pour maîtriser sa vie. Reste qu'elle n'a pratiquement aucune liberté.

    Steldor, son prétendant, est horriblement détestable. Incroyable d'être autant bourré de défauts ! Disons que ça compense son physique parfait. Je ne sais pas si ce personnage va évoluer (son père était pareil à son âge et il est devenu tout à fait respectable, d'après ses propres dires, donc il y a bon espoir), mais j'avoue qu'une bonne raclée donnée par une fière Cokyrienne ne lui ferait pas de mal. En attendant, le fait qu'il soit vraiment amoureux d'Alera le rend parfois un chouïa moins détestable, moins sûr de lui et un peu plus humain. Mais je suis quand même ravie qu'Alera lui ait donné autant de fil à retordre !

    L'identité de Narian est attendue au tournant, mais on n'en fait pas vraiment mystère, la révélation se fait sans traîner en longueur. Narian est d'ailleurs un personnage insaisissable. Tout comme l'héroïne, j'ai eu du mal à le cerner. Il paraît sûr de lui, sarcastique, mature, secret, mystérieux et se révèle parfois déstabilisant. Bref, ce blond aux yeux bleus a un potentiel certain. D'ailleurs, je salue l'originalité de l'auteur, pour une fois, le garçon est plus jeune que la fille. Ça ne saute pas vraiment aux yeux et la différence n'est pas si énorme car il n'ont qu'un an d'écart, mais j'ai, jusqu'à présent, toujours vu l'inverse.

    Au fur et à mesure que l'intrigue avance, Alera finit par moins se laisser diriger - surtout par Steldor. Ses rencontres avec Narian la font réfléchir à sa situation et elle finit par essayer de moins compter sur les autres. C'est d'ailleurs ces fameuses rencontres entre les deux qui font monter le baromètre midinette à fond (les leçons d'équitation vont devenir un classique ^^).

    Certains personnages surprennent, comme Cannan, le père de Steldor, qui m'a fait forte impression. D'autres sont très intéressants et mystérieux, comme London qui reste une totale énigme à mes yeux. J'ai aussi beaucoup apprécié la relation entre Alera et sa sœur cadette Miranna, elles sont vraiment très attachées l'une à l'autre et j'ai trouvé ça beau, tout simplement. Concernant London par contre, son insolence envers ses supérieurs est un peu... surréaliste. Dans une société comme la leur, je suppose qu'on se fait exécuter pour moins que ça...

    EN BREF :

    Je suis impressionnée par l'auteur qui a écrit ce livre à à peine seize ans (et hyper jalouse !). Et j'ai hâte de connaître le destin d'Alera et Narian et même de Steldor ! Car la situation à la fin de ce premier tome est assez désespérée...


    JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


    LA TORTIONNAIRE VOUS EN DIT PLUS...

    • Ce livre est le premier tome d'une trilogie.
    • Le tome 2 Allegiance est disponible en VO.
    • Le tome 3 Sacrifice est prévu en VO pour 2012.

    dimanche 13 mars 2011

    Le ciel est partout

    Auteur : Jandy Nelson

    Édition : Gallimard Jeunesse (site)

    Pages : 331

    Prix : 11 €

    Public : 15 ans et +

    Commander le livre : sur Amazon

    Résumé :

    Un amour brûlant, une perte dévastatrice, Lennie lutte pour trouver sa propre mélodie. Alors que Bailey, sa sœur, sa meilleure amie, vient de mourir, comment continuer? A-t-elle le droit de plaire, elle aussi ? De désirer Toby ? D'être heureuse sans Bailey ? Et comment ose-t-elle rire encore ? Parfois, il faut tout perdre pour se trouver...


    L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


    Au début, je trouvais le roman assez lourd. Lennie est anéantie par le décès de sa sœur et s'isole de sa famille elle-même déjà en deuil.
    De plus, Lennie et son obsession soudaine pour les garçons à la mort de sa sœur m'ont rendue assez mal à l'aise. Si ça ne concernait que Joe, je ne dis pas, mais son histoire avec Toby, le petit-ami de sa sœur défunte, j'ai presque trouvé ça immoral. Et les excuses qu'elle prend pour avoir fréquenté Toby restent pour moi toujours très vaseuses...

    En revanche, j'ai eu un gros coup de cœur pour la famille déjantée et décalée et incroyablement unie de Lennie ! Surtout son oncle Big et sa manie d'essayer de ressusciter des cadavres d'insectes. Même si Manou n'est pas en reste au niveau des manies loufoques non plus. C'est une famille qui fait plaisir à voir et à laquelle on s'attache tout de suite.
    J'ai aussi beaucoup aimé les petits textes de Lennie laissés un peu partout et qui laissent beaucoup d'indices (même s'il est très - voire trop - difficile de savoir quand ils ont été écrits tant ils sont décalés par rapport au cours de l'histoire).

    Heureusement, petit à petit, la joie de vivre revient grâce à un Joe en pleine forme, tour à tour drôle et romantique. Un vrai rayon de soleil ! Joe, c'est la joie de vivre incarnée, irrésistible mais avec de mauvais côtés également. Sa romance avec Lennie fait clairement décoller le roman et papillonner le cœur des midinettes (dont je fais partie ^^). Certaines expressions niaises de Lennie finissaient par me sortir par les yeux tant elles sont répétées, mais je m'en suis accommodée.

    Et puis paf ! Des révélations familiales viennent entacher le bonheur qui peinait à renaître. Le chagrin de Lennie et de sa famille est ravivé. Lennie retombe et on chute avec.
    J'avais vraiment envie de mettre des gifles à Lennie à certains moments, malgré son immense tristesse. Elle ne cesse de se sentir coupable de tout, et même si on la comprend aisément, ça finit par énerver. Du coup, quand elle se reprend en main et décide de réparer ses erreurs, j'en ai soupiré de soulagement. Enfin ! Il était temps de mettre un terme à ses frasques !

    Lennie prend donc sa vie en main, elle sait que Bailey lui manquera toujours, c'est un fait, mais elle sait aussi que cela ne doit pas l'empêcher de vivre. Sa culpabilité, elle la laisse au placard. Elle a aussi le droit de tomber amoureuse et d'être heureuse !
    Tous les thèmes de la vie sont abordés, étudiés, retournés, disséqués, rien n'échappe de ce bouquin, même pas les sujets qui fâchent.

    EN BREF :

    Ce roman, c'est en effet une histoire d'amour, pas seulement romantique, mais aussi familiale. Un livre qu'on commence dans le noir et qu'on quitte dans la lumière et avec le sourire.


    JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :

    samedi 12 mars 2011

    L'apprenti d'Araluen - Tome 1 : L'ordre des rôdeurs

    Auteur : John Flanagan

    Édition : Hachette Jeunesse (site)

    Pages : 405

    Prix : 11,90 €

    Public : 8 ans et +

    Commander le livre : sur Amazon

    Résumé :

    Will rêve de devenir chevalier, comme son père, mort en héros au combat. Mais c'est un tout autre destin qui lui est réservé. Il sera désormais l'apprenti sorcier du sombre Halt, un Rôdeur aux pouvoirs troublants, défenseur secret du royaume d'Araluen. Pour maintenir la paix du domaine, Will doit apprendre la magie de la dissimulation et devenir une ombre parmi les ombres. Et il lui faut faire vite car les montagnes désoles de Pluie et de Nuit murmurent que Morgarath, noir seigneur et baron félon, serait de retour... Et qu'il compterait bien reprendre le pouvoir par le feu et le sang.


    L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


    C'est très sympa comme lecture.
    Malheureusement, c'est un peu trop jeunesse pour moi. En effet, Will et Horace ont quinze ans et plus durant le récit, mais ça ne se sent pas. J'ai trouvé que leurs réactions les rendaient parfois très jeunes. Bref, je n'ai vraiment pas senti qu'ils étaient des ados de quinze ans.
    J'avoue également m'être un peu ennuyée en suivant l'apprentissage de rôdeur de Will, et je regrette que les personnages féminins soient aussi invisibles et conventionnels. La romance m'a aussi énormément manqué, mais on ne peut pas tout avoir...

    En revanche, la plupart des personnages sont très sympathiques et très attachants. Même si leurs caractères affirmés et bien différents les uns des autres les rendent un peu stéréotypés.

    De plus, j'ai eu l'excellente surprise de constater qu'il n'y avait pas que le point de vue de Will. Mais c'est surtout celui d'Horace qui m'a intéressée, même si celui des quelques autres apportent des informations non négligeables.

    Le début d'amitié entre Horace et Will est très touchant, d'autant plus qu'ils n'ont jamais vraiment été en bons termes et qu'Horace est plutôt vaniteux. Durant leur apprentissage, Will se découvre une nouvelle passion et devient plus sûr de lui tandis qu'Horace, grâce aux épreuves qu'il traverse, devient plus modeste et plus adulte. C'est le personnage qui a la plus notable évolution.

    Il y a assez peu d'action en fin de compte et l'intrigue repose presque uniquement sur l'évolution de Will, mais je suppose que ce premier tome n'est qu'une introduction aux personnages et au monde des rôdeurs. De plus, Will prend de l'âge au fil des tomes, ça devrait donc m'intéresser un peu plus. Et puis, rôdeur, ça a la classe quand même (c'est ma classe favorite dans les jeux de rôle après l'assassin ^^).

    EN BREF :

    C'est sympa, il y a de l'aventure, le roman est court et simple et ça conviendra tout à fait aux très jeunes ados (ça m'a moins convaincu en revanche). Je ne suis pas dans l'urgence de la suite mais curieuse malgré tout.


    JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


    LA TORTIONNAIRE VOUS EN DIT PLUS...

    • Ce livre est le premier tome d'une saga comptant 10 tomes.
    • Les six premiers tomes sont disponibles chez Hachette Jeunesse.
    • Le tome 7 La rançon paraîtra le 21/09/2011 chez Hachette Jeunesse.

    vendredi 11 mars 2011

    Intuitions

    Auteur : Rachel Ward

    Édition : Michel Lafon (site)

    Pages : 331

    Prix : 15,95 €

    Public : 15 ans et +

    Commander le livre : sur Amazon

    Résumé :

    Depuis son plus jeune âge, Jem voit des nombres flotter au-dessus des personnes qu'elle croise. C'est le jour où sa mère décède qu'elle en comprend la signification : il s'agit de la date de leur mort. Ce don maudit la pousse à se couper du monde. Jusqu'au jour où elle rencontre Spider...
    Alors qu'ils partent ensemble à la grande roue de Londres, un phénomène étrange se produit : pourquoi tous les passants ont-ils le même nombre au-dessus de la tête ? Pris de panique, Jem et son ami prennent la fuite. Ils seront les seuls survivants de l'attentat qui va suivre, mais aussi les seuls suspects traqués par la police une fois leur identité révélée par les caméras de surveillance.
    Mais comment Jem peut-elle expliquer au commun des mortels les raisons de sa fugue, et surtout, comment ignorer la terrible vérité qu'elle peut lire en Spider ?


    L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


    Cette lecture fut un sacré changement ! Ceux qui sont un peu lassé de lire toujours le même genre d'intrigue avec les mêmes types de personnages y trouveront leur bonheur, c'est certain.

    Ici, on est dans les bas-quartiers de Londres, entre drogues, alcool, fêtes et bagarres. Pas du tout le genre d'atmosphère qui m'attire. C'est citadin et grisâtre. Pour ceux qui connaissent, l'atmosphère est assez proche de celle de la série anglaise Misfits. Le style est cru, naturel, c'est Jem qui raconte et elle ne s'embarrasse pas de fioritures.

    L'héroïne n'a pas été épargnée par la vie, elle est dure, renfermée, comme si elle avait déjà tout vu. L'univers dans lequel elle évolue est loin d'être plaisant et elle en parle sans détour. Son langage est assez cru, tout comme celui des jeunes qui évoluent autour d'elle.
    Jem est entourée par la drogue et l'alcool mais refuse d'y toucher car sa mère est morte d'une overdose. Elle est désabusée et n'a pas beaucoup d'espoir - voire aucun - en ce qui concerne son avenir. Elle refuse de s'attacher et envoie bouler tous ceux qui s'y essaient car son "don" lui rappelle sans cesse qu'ils finiront tous par partir. Et dans son milieu, elle sait que la plupart d'entre eux mourront jeune. Bref, Jem est une héroïne vraiment pas comme les autres.

    Malgré l'ambiance pesante, à cause de laquelle j'ai eu du mal à me passionner pour l'histoire au départ, il est plaisant de suivre l'évolution de Jem, sa relation avec Spider durant leur fuite et avec les autres personnages qu'elle rencontre. C'est vraiment ce que j'ai préféré : cette fuite qui se transforme finalement en voyage initiatique pour la jeune fille.

    Le gros point fort de cette lecture vient aussi de l'originalité de ses personnages. Non idéalisés, réalistes. Mais c'est justement ce que j'ai regretté car j'aime rêvé et là... ça ne risquait pas d'arriver. En gros, c'était un peu trop terre à terre pour moi. En revanche, il faut avouer que la romance entre Spider et Jem ajoute une touche plus positive et jolie, tout en restant - encore une fois - très terre à terre.

    EN BREF :

    Ce livre s'avère être une sacrée leçon de vie et l'évolution de Jem est notable. Elle parvient à accepter de voir la date de décès des gens et sait ce qu'elle doit en faire. Elle parvient également à laisser de côté ses préjugés grâce à certaines rencontres faites durant leur fuite. Elle grandit en somme, même si elle agit encore comme une ado parfois.


    JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


    LA TORTIONNAIRE VOUS EN DIT PLUS...

    • Ce livre est le premier tome d'une trilogie.
    • Le tome 2 Chaos est disponible chez Michel Lafon.
    • Le tome 3 Infinity est disponible en VO.

    jeudi 10 mars 2011

    Les victimes de la tortionnaire [11]


    Petit rendez-vous totalement aléatoire où je présente mes achats livresques personnels, et uniquement ceux-ci. Autrement dit : mes "victimes" ! ;)


     

    Et deux nouvelles victimes à mon compteur ! Deux !
    • Birth Marked - Tome 1 : Rebelle (de Caragh O'Brien) parce que j'en ai lu une critique - bonne ! - qui m'a donné très envie de le lire. Et puis, le bandeau qui entoure le livre : super idée !
    • Crescendo (Tome 2 de Hush Hush de Becca Fitzpatrick) parce que je ne pouvais pas ne pas l'acheter pile le jour de sa sortie ! Depuis le temps que je l'attendais ! (Attention : allergique aux fan-girls hystériques s'abstenir) Je vais pouvoir retrouver Paaaaaaatch !!

    mercredi 9 mars 2011

    La fille qui voulait être Jane Austen

    Auteur : Polly Shulman

    Édition : Wiz Albin Michel (site)

    Pages : 277

    Prix : 12,50 €

    Public : 12 ans et +

    Commander le livre : sur Amazon

    Résumé :

    Julie, quinze ans, est habituée aux lubies de sa meilleure amie Ashleigh, même si, à cause d’elle, elle se retrouve parfois dans des situations improbables. Après le roi Arthur, la stratégie militaire ou le ballet, la dernière passion en date de cette éternelle enthousiaste : Jane Austen ! Ashleigh veut à tout prix trouver le Mr Darcy d’aujourd’hui en participant au bal d’une prestigieuse école de garçons. Et voici les deux inséparables vêtues de crinolines, en chasse pour dénicher le parfait héros austenien… mais attention à ne pas choisir le même (heureux) candidat !


    L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


    C'est un roman sympathique, mais il n'y a pas de quoi sauter au plafond. C'est assez gentillet en fait.

    L'héroïne, Julie, est la plupart du temps assez drôle dans sa manière de donner sans cesse des surnoms aux gens ou aux endroits. Elle excelle d'ailleurs dans l'utilisation de métaphores percutantes et très marrantes. Malheureusement, sa manie de cacher ce qu'elle ressent et de s'enfoncer toujours plus loin dans l'erreur la rend par moment très agaçante.
    Sa meilleure amie, Ashleigh, est carrément surréaliste ! J'ai eu beaucoup de mal à me faire à ce personnage. Mais sa loyauté sans bornes à Julie est tout à son honneur et me la rendue un peu plus "potable".
    Quant à Parr, le mystérieux inconnu de Julie, il est mignon, sans plus. Un peu trop parfait et trop lisse pour être vraiment intéressant.

    Il y a pas mal de références à Jane Austen dans les situations et quiproquos, mais plus on avance dans le récit plus ce côté-là est relégué à l'arrière-plan. Ce sont bien souvent Ashleigh et Julie qui font référence aux livres de Jane Austen, même si, parfois, c'est à nous de remarquer le parallèle si on connaît un tant soit peu les romans. Néanmoins, j'ajoute qu'il n'y a pas besoin de lire les livres de Jane Austen pour pouvoir apprécier. J'en suis la preuve vivante (je ne connais que les adaptations télé ou cinéma).

    J'ai trouvé que l'histoire ne tombait pas trop dans les clichés, et ça, c'est plutôt appréciable. De même, la romance n'est pas particulièrement rapide et s'étale sur plusieurs mois (même si les nombreux quiproquos font qu'il ne se passe pas grand chose entre Parr et Julie).
    La fin est plutôt précipitée, cependant, c'est un happy-end, alors je ne m'en formalise pas trop.

    EN BREF : >

    Ça a été, au final, une lecture légère et plaisante, bien que très jeunesse.


    JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


    lundi 7 mars 2011

    Vampire City - Tome 2 : La Nuit des Zombies

    Auteur : Rachel Caine

    Édition : Black Moon (site)

    Pages : 357

    Prix : 15 €

    Public : 12 ans et +

    Commander le livre : sur Amazon

    Résumé :

    Les vampires voient d'un mauvais œil le retour à Morganville de Frank Collins, le père de Shane. Ce dernier est déchiré entre sa loyauté envers son père et son amitié pour Claire, Eve et Michael. Car la soif de vengeance de Frank risque de compromettre la protection des colocataires face aux vampires, à grand peine contenus par leur alliée Amelie. Mais lorsque les vampires enlèvent Shane pour tendre un piège à son père, Claire et ses amis vont devoir mettre tout en oeuvre pour le sauver...


    L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


    Attention : risque de spoilers sur le tome précédent !

    L'intrigue reprend exactement là où nous avait laissé le premier tome et on est du coup tout de suite pris dans l'action.
    C'est dingue comme c'est un livre où on ne s'ennuie pas une seule seconde. Je n'ai pas eu le temps de reprendre son souffle. Il y a toujours quelque chose qui se passe, les évènement s'enchaînent sans cesse et nous tiennent en haleine tout du long. Retournements de situation, dangers, combats, morts, ... rien ne nous est épargné.

    Claire a toujours autant le don de se fourrer dans les ennuis, mais je l'aime beaucoup en tant qu'héroïne parce qu'elle n'est pas excessivement forte. Elle est d'ailleurs bien souvent morte de trouille mais parvient toujours à avancer à sa manière. Et encore une fois, on se rend compte que Claire est à des lieues de tout savoir de ses colocataires et on découvre de plus en plus de secrets concernant leur vie à Morganville. Des secrets parfois très lourds.

    De vieilles histoires refont également surface et j'ai été très touchée par celle de Sam et Amélie. De plus, la frontière entre le bien et le mal est encore plus floue ici puisqu'on rencontre des vampires pas si mauvais que ça (comme Sam), et des humains totalement détraqués (comme Frank Collins).

    Certaines décisions prises dans ce tome ont des répercussions définitives sur les quatre colocataires et ils vont devoir apprendre à vivre avec sans que cela ne détruise ce qui les lie. Et cela fait toujours autant plaisir de les voir tous les quatre ensemble à se chamailler !

    Et malgré toute l'action, il y a toujours une place pour la romance quelque part. Et elle n'est jamais lourde ou mielleuse. Elle s'intègre parfaitement et ces moments sont justes sa-vou-reux. À consommer sans modération ! En même temps, comment pourrait-il en être autrement avec des garçons comme Shane et Michael... Leurs "trucs de mecs" me font toujours autant rire. Ils ont toujours le besoin absolu de se montrer viril. Mais j'ai quand même une trèèèèèès large préférence pour Shane (non, mais faut qu'il arrête avec ses répliques à tomber par terre !).

    La fin de ce tome-ci nous laisse moins sur notre faim que le premier (heureusement !), mais c'est quand même l'annonce que les ennuis sont loin d'être terminés.
    Le journal d'Eve à la fin est toujours aussi sympathique, et j'apprécie d'être éclairée sur des évènements auxquels on n'a pas pu assister et qu'on ne connaît pas du fait que l'on suit le point de vue de Claire.

    EN BREF :

    Franchement, je trouve que c'est une saga qui a tout pour plaire. Elle rassemble vraiment tous les ingrédients d'un excellent livre fantastique.


    JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


    LA TORTIONNAIRE VOUS EN DIT PLUS...

    • La saga Vampire City est censée compter 12 tomes (le nombre n'est pas définitif cependant car l'auteur précise qu'elle pourrait continuer au-delà si suffisamment de lecteurs le souhaite).
    • 10 tomes sont disponibles en VO.
    • Le tome 3 paraîtra le 15/06/2011 chez Black Moon.
    • Chronique du tome précédent :

    samedi 5 mars 2011

    Irrésistible alchimie

    Auteur : Simone Elkeles

    Édition : La Martinière Jeunesse (site)

    Pages : 411

    Prix : 13,90 €

    Public : 15 ans et +

    Commander le livre : sur Amazon

    Résumé :

    Brittany est belle, intelligente et douce. Elle sort avec le capitaine de l'équipe de football. Alex, terriblement séduisant, est connu pour être un membre du dangereux gang des Latino Blood. Tout les oppose jusqu'à ce cours de chimie et ce travail imposé en binôme. Au-delà des apparences, Alex et Brittany se rapprochent et se séduisent. Leur attirance, plus forte que les préjugés et les interdits, pourrait bien changer leur avenir... mais à quel prix ?


    L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


    J'ai vraiment apprécié ma lecture, mais je crois que j'en attendais plus. Plus d'humour, plus de frictions, plus de caliente si j'ose dire. Mais je crois que j'en attendais un peu trop au final et je reconnais avoir été trop exigeante. Reste que ça ne m'a pas empêchée de le dévorer en une journée !

    J'ai été aspirée par ma lecture en grande partie parce que j'adore les romances qui commencent par une franche inimitié, celle où rien n'est facile d'avance. Chacun entretient des préjugés sur l'autre et y sont encouragés par leur entourage. Puis, ils vont finir, à un moment donné, par baisser la garde et par se rendre compte qu'ils ont plus en commun qu'ils ne le croient. Chacun a ses problèmes à gérer, même si ceux d'Alex sont bien plus graves.
    Alex et Brittany sont parfaitement crédibles et tous deux touchants à leur manière. Grâce à l'alternance des points de vue, on les voit céder petit à petit alors qu'eux ne savent pas ce que l'autre ressent vraiment. Ils se découvrent tels qu'ils sont au-delà de ce qu'ils voient et c'est parfois très mignon cette tendresse évidente qu'ils ont l'un envers l'autre. Même si leurs milieux différents vont leur poser quelques obstacles...

    L'ombre du milieu des gangs est présente tout du long et rend le roman un peu moins naïf et plus dur. Même si je n'ai absolument pas trouvé la romance naïve ! Pas du tout ! J'ai d'ailleurs beaucoup aimé la façon dont ils se cherchent et se provoquent. Le langage est parfois cru mais totalement en adéquation avec le milieu et réaliste. Alex ne prend pas gants. Sans m'y connaître, j'ai trouvé le traitement du milieu des gangs très crédible. Il n'y a pas de miracle et c'est dur de s'en sortir. Personne ne peut sortir indemne de ce genre de chose.

    Globalement, les personnages secondaire ne me semblent pas stéréotypés et certains, comme Sierra, Isabel, Paco et Mrs Peterson (j'aurais aimé avoir une personne comme elle en tant que prof) sont même assez marquants. Même Carmen, la méchante ex, finit par dévoiler une autre facette d'elle.

    La fin est un peu précipitée, en dépit de l'ellipse utilisée, mais je ne risque pas de me plaindre puisque ça finit bien. Et ce, malgré certains évènements qui ne s'effaceront jamais et qui m'ont particulièrement touchée (je ne rentre pas dans les détails).

    En revanche, l'épilogue m'a ravie ! Il termine vraiment bien le roman et la boucle est bouclée comme on dit.
    D'ailleurs, j'adorerais que l'auteur décide d'écrire un quatrième tome sur Paco et Julia (présents dans l'épilogue). Après tout, ça reste dans la logique de la série puisque c'est un Fuentes et que les deux personnages semblent de nouveau opposés. Cette fois, ça m'a tout l'air d'être le sûr de lui/la timide. Je ne nourris pas trop d'espoir, mais sait-on jamais... ^^.

    EN BREF :

    En tout cas, si elle est publiée en français, j'achèterai sans hésiter la suite concernant le deuxième frère Fuentes : Carlos.


    JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


    LA TORTIONNAIRE VOUS EN DIT PLUS...

    • Ce livre est le premier tome d'une trilogie.
    • Le tome 2 Rules of attraction est disponible en VO et concerne Carlos (le second frère Fuentes).
    • Le tome 3 Chain reaction est prévu en VO pour le 16/08/2011 et concerne Luis, le dernier frère Fuentes.

    vendredi 4 mars 2011

    Delirium

    Auteur : Lauren Oliver

    Édition : Black Moon (site)

    Pages : 452

    Prix : 18 €

    Public : 12 ans et +

    Commander le livre : sur Amazon

    Résumé :

    Lena vit dans un monde où l’amour est considéré comme le plus grand des maux. Un monde où tous les adultes de 18 ans subissent une opération du cerveau pour en être guéris. À quelques mois de subir à son tour « la Procédure », Lena fait une rencontre inattendue... Peu à peu elle découvre l’amour et comprend, comme sa mère avant elle, qu’il n’y a pas de plus grande liberté que laisser parler ses sentiments. Même si cela implique d’abandonner ses certitudes…


    L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


    Il faut d'abord que je précise que ce livre est un vrai petit bijou ! Je le trouve tellement magnifique avec sa couverture veloutée que je l'ai manipulé avec encore plus de précaution que d'habitude (et ce n'est pas une mince affaire, je vous assure !).

    Et  en plus de ça, le contenu du livre n'est pas en reste !
    Le monde dans lequel vit Lena depuis toujours est assez oppressant. Les gens vivent en autarcie et sont sans cesse surveillés par les autorités. On pourrait penser que ça s'arrête là, mais non. C'est aussi violent, mensonger, menaçant, et Lena et Hana vont alors saisir  toute l'horreur de leur monde. C'est d'ailleurs assez glaçant de constater à quel point les gens deviennent indifférents à leurs amis, leurs frères et sœurs, ...

    L'écriture est riche, agréable, et à la fois belle et poétique. Le monde est travaillé, logique et intelligent. Rien n'est précipité. Tout évolue de manière naturelle, que ce soit l'état d'esprit de Lena ou sa romance avec Alex. On prend son temps, et ça fait du bien !

    De plus, les moments que passe Lena avec Alex m'ont littéralement scotché le sourire au visage ! Et croyez-moi, ça tient bien ! Alex est juste à croquer avec ce petit côté taquin et rebelle. Et puis bon, quand quelqu'un comme lui vous dit : "Laisse-moi te montrer.", je me demande qui pourrait bien lui résister après ça... (non, je ne dis rien, il faut lire pour savoir ;)).

    L'amitié entre Lena et Hana traverse des hauts et des bas ce qui la rend très juste, réaliste et belle. Hana est celle qui va commencer à ouvrir les yeux à Lena en l'entraînant dans des frasques de plus en plus dangereuses.
    Lena est très crédible et on peut aisément se mettre à sa place et la comprendre tant ce qu'elle ressent est décrit avec justesse. On la voit baisser ses défenses doucement puis s'éprendre petit à petit d'Alex malgré tout. Elle m'a vraiment beaucoup touchée.
    Et cette petite Gracie ! Cette courageuse et toute petite Gracie qui ne se laisse pas influencer et sauve la mise de Lena. On la serrerait dans nos bras celle-là !

    J'ai eu beaucoup de mal à en arrêter la lecture. Une fois lancée, je voulais absolument poursuivre jusqu'à la fin. Une fin en crescendo, intense, à  couper le souffle, déchirante, émouvante, belle, mais crueeeeelle ! Et il va falloir attendre jusqu'en 2012 !? (Et je sais pas vous, mais le titre du tome 2 Pandemonium, me fait un petit peu peur pour la suite.)

    Bref, ce premier tome décrit l'évolution de Lena et de ses principes de manière tout à fait crédible. La transition de la jeune fille obéissante à la révoltée se passe en douceur et à travers des révélations percutantes, du danger et un Alex à tomber qui brisent les certitudes de Lena. Je pense donc que le second tome s'attachera certainement à la façon de combattre le système.

    EN BREF :

    S'il y en a qui ont aimé La Déclaration ou le film Equilibrium (une perle ! Je l'ai adoré !), jetez-vous dessus ! Et les autres... la même chose !!


    JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


    LA TORTIONNAIRE VOUS EN DIT PLUS...

    • Ce livre est le premier tome d'une trilogie.
    • Le tome 2 Pandemonium est prévu pour 2012.

    Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...