jeudi 6 octobre 2011

Chroniques de la fin du monde - Tome 2 : L'Exil

Auteur : Susan Beth Pfeffer

Édition : Pocket Jeunesse (site)

Pages : 334

Prix : 17,50 €

Public : 12 ans et +

Commander le livre : sur Amazon

Résumé :

Lorsqu'un astéroïde percute violemment la Lune, semant de chaos dans le monde entier, Alex Morales se retrouve seul avec ses deux sœurs. Il n'a pas dix-huit ans et doit se débrouiller dans New York, envahie par les flots. Pour chercher ses parents disparus, trouver de quoi manger, de quoi se chauffer, et simplement pour survivre, Alex sera amené à faire des choix qui changeront son destin à jamais.


L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


L'auteur a réussi le tour de force d'écrire une suite totalement à la hauteur du premier (même si, évidemment, le premier sera toujours spécial pour moi). Si j'avais quelques inquiétudes de ce côté-là, j'ai été plus que rassurée ! Et ceux qui ont, comme moi, été conquis par le tome 1, devrait adorer sa suite !
Pour info, il n'y a vraiment aucun spoiler sur le premier tome dans cette suite, car l'avantage des deux premiers tomes de cette trilogie est qu'ils peuvent se lire dans n'importe quel ordre, cela ne gâche rien, puisqu'ils se déroulent sur la même période mais à des endroits totalement différents.

Le synopsis reste le même : la lune, percutée par une astéroïde, sort de son orbite, provoquant les catastrophes que l'on connaît. C'est l'environnement et les personnages qui changent dans cette suite. Et l'environnement est ce qui va le plus modifier le cours des évènements au final. Car on se retrouve ici en plein cœur de New-York avec Alex, un jeune homme de 17 ans. Un jeune homme qui va devoir assumer des responsabilités bien trop lourdes pour quelqu'un de son âge, car la survie de ses deux jeunes sœurs dépend de lui.

Alex est très touchant car, malgré son ambition, sa bonne volonté et son parcours scolaire impeccable, il cache un complexe d'infériorité important par rapport à son grand frère, un Marine. On sent qu'il nourrit une vraie rivalité face à son frère pour remporter la fierté de son père.
Élève boursier d'une grande école, il n'a pas vraiment d'amis et ne s'en cherche pas parmi ces "fils de riches" qu'il fréquente. Alex est du genre à se préoccuper surtout des cours et du fait de pouvoir intégrer la fac réputée de Georgetown. La catastrophe va donc tout remettre à plat, le faire mûrir et lui faire découvrir qu'il peut avoir du soutien là où il n'en aurait jamais soupçonné.

Contrairement au premier tome, qui se déroulait en banlieue, il y a ici plus de personnages car New York est loin d'être une petite ville isolée. Les personnages rencontrés vont d'ailleurs se révéler parfois plus attachants qu'ils ne le paraissent au début. Et Alex va ainsi nouer des amitiés improbables et découvrir certains sous un nouveau jour. Le père Mulrooney et le sarcastique Kevin ont eu ma préférence parmi ceux-ci.
J'ai adoré aussi l'évolution de la relation chaotique qu'Alex entretenait avec la plus jeune de ses sœurs, Julie. Celle qui n'apparaît que comme une petite peste trop gâtée va se révéler parfois plus mûre qu'on ne le pensait et se montrer véritablement utile à la survie de sa famille. Et c'est un peu grâce aux malheurs qu'ils vont traverser qu'Alex va découvrir sa jeune sœur autrement et comprendre qu'il peut compter sur elle. J'ai trouvé cette relation fraternelle très juste et touchante.

Mais il n'y a pas de miracles dans ce livre. Émeutes, famine, maladies et refroidissement du climat sont autant de choses auxquels Alex et sa famille vont devoir faire face. On sent d'ailleurs que les personnages du roman deviennent de plus en plus cyniques au fil des malheurs. Mais malgré ça, il y a toujours ces petits moments de bonheur simple. L'anniversaire de Julie étant mon passage favori, car c'est là qu'on voit que, même au milieu du carnage, les gens peuvent se serrer les coudes et être heureux avec peu. Ainsi, des liens forts se créent entre les personnages et nous mettent du baume au cœur. Même si cela n'en rend les pertes que plus déchirantes. En effet, les morts sont beaucoup plus présent que dans le tome précédent. Tout simplement parce qu'à New York, il est impossible de ne pas les voir.

Les seules petites choses qui m'ont gêné ici, ce sont les côtés un peu trop pieu et machiste de la famille d'Alex. Et encore une fois, les descriptions des personnages m'ont manqué.

Mais reste que c'est un roman qui m'a énormément touchée ! À la fois horrible, émouvant, prenant et fort. En fermant le livre, on a vraiment l'impression de sortir d'une marée d'émotions incroyable ! Il est tellement difficile d'en ressortir que je l'ai parfois lu jusqu'à pas d'heure. Bref, si vous avez été transporté par le premier tome, sa suite ne devrait pas vous décevoir !


JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


LA TORTIONNAIRE VOUS EN DIT PLUS...

  • Le tome 3 Les survivants paraîtra en mai 2012 chez Pocket Jeunesse et clôturera cette trilogie.
  • Chronique du tome précédent :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Un grand merci pour vos petits (ou grands) mots ! =)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...