jeudi 9 décembre 2010

16 Lunes

Auteur : Kami Garcia & Margaret Stohl

Édition : Black Moon (site)

Pages : 635

Prix : 18 €

Public : 15 ans et +

Commander le livre : sur Amazon

Résumé :

J'ai longtemps rêvé de cette fille. Elle apparaissait dans un cauchemar où, malgré tous mes efforts, elle tombait sans que je ne puisse la sauver. Je me savais lié à elle d'une façon particulière. Et puis un jour, elle est arrivée en chair et en os dans au lycée de Gatlin, notre petite bourgade du Sud des États-Unis. Elle était belle et mystérieuse.
Si j avais su qu'en même temps que cette fille, dont j'allais tomber éperdument amoureux, surgirait aussi une malédiction... Nous étions menacés. Et cette fois, j'allais devoir la sauver...
L'amour sera-t-il plus fort que le destin ?


L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


Pour la petite histoire, j'avais commencé ce roman il y a quelques mois et abandonné après seulement quelques lignes. Le résumé ne m'intéressait pas, que le personnage principal soit un garçon ne m'attirait pas et les premières lignes ne m'avaient pas convaincu. Bref, je l'ai mis de côté avec la ferme intention de ne plus jamais y revenir. Heureusement, j'ai changé d'avis. J'ai eu un éclair et l'ai sérieusement commencé.

Le gros point fort de ce roman, c'est d'être conté du point de vue d'un garçon. Dans une histoire de ce type, c'est assez original pour être signalé. Ça change vraiment d'avoir un point de vue masculin. Bon, évidemment, ça empêche aussi largement l'identification (pour les filles) et le fait de baver sur quelques personnages masculins. Mais, honnêtement, on s'en fiche, parce que l'histoire m'a fait largement passer au-dessus de ça.

Le livre est sous forme d'un compte à rebours, chaque chapitre porte une date qui nous ramène fatalement à l'anniversaire des seize ans de Lena. Une date qui effraie la jeune fille et dont on découvre la signification plus tard. Et Ethan se retrouve embarqué dans de sombres histoires car il est attaché de manière inexplicable à Lena. Ils décideront donc ensemble de découvrir la vérité et de creuser l'histoire de leurs ancêtres afin d'aider la jeune fille.

On assiste à travers Ethan à l'ostracisme dont est victime Lena et dont il est presque complice finalement, mais il parviendra malgré tout à s'émanciper de cette ville où il a grandit (c'est complètement fou d'ailleurs, des habitants aussi intolérants !). Il fera alors passer Lena avant les autres, avant lui-même, alors que la situation ne fait qu'empirer. C'est le genre de personnage qui ne baisse pas les bras et qui se bat envers et contre tous les préjugés des habitants. Même si c'est plus facile pour lui qui est déjà intégré dans la ville, alors que Lena est une étrangère. Mais bien qu'elle soit souvent abattue, Lena ne fuira pas et montrera une résistance admirable.

L'attachement entre Lena et Ethan se fait de manière naturelle, on a vraiment l'impression de voir deux ados normaux (outre le fait que Lena est tout sauf normale). Leur romance est plutôt mignonne, mais pas transcendante non plus.

L'apparition de Lena et de sa famille amène une dimension gothiquo-fantastique à l'histoire. L'univers est un peu ténébreux, je dois le reconnaître. Mais c'est ce qui donne cette ambiance particulière au livre : les superstitions d'Amma et ses gris-gris, la Caroline du Sud, les maisons anciennes, la guerre de sécession, le puritanisme américain, ...

Mais ce que j'ai préféré quand même, c'est cette histoire sous fond de guerre de sécession, concernant les ancêtres des héros (j'ai adoré les arbres généalogiques !). Bref, l'histoire avec un grand H. J'ai été complètement entrainée dans cette ville chargée d'histoire et de secrets et où tout le monde se retrouve lié d'une façon ou d'une autre. Et puis, l'ambiance de Gatlin et sa nuée de personnages tous bien caractérisés, pensés et vivants, m'ont donné l'impression d'y être. Même si le lycée est assez convenu pour un lycée américains (les cheerleaders, les joueurs de l'équipe de baskets, les populaires, ceux qui veulent leur ressembler, ...).

En revanche, je n'ai pas trop accroché au personnage de Link, le meilleur ami d'Ethan, pourtant j'aurais aimé, mais je l'ai trouvé trop caricaturé. Par contre, Ridley semble avoir du potentiel pour la suite. J'aime beaucoup sa dualité et la fragilité qu'on sent sous sa carapace bien épaisse.
Et puis, je suis un peu agacée par le fait qu'Ethan est décrit comme différent des autres. J'avoue qu'à force de voir ça dans beaucoup de livres du genre, ça finit par me hérisser les cheveux sur la tête.
J'ai eu aussi du mal à intégrer le concept de ne pas pouvoir choisir d'être bon ou mauvais, ça me dépasse, j'aimerais un peu plus d'éclaircissement de ce côté-là.
Et il y a bien évidemment encore quelques zones d'ombre, mais on sent bien que c'est en réserve pour la suite, forcément.

EN BREF :

C'était une bonne lecture, un livre approfondi avec un vocabulaire plus soigné que d'habitude j'ai eu l'impression, mais une romance banale et trop de lenteurs. Néanmoins, heureusement que je ne suis pas passée à côté !


JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


LA TORTIONNAIRE VOUS EN DIT PLUS...

  • Ce livre est le premier tome d'une saga qui comptera 4 tomes.

2 commentaires :

clara martin Delpierre a dit…

je ne sais pas si tu a lu la suite (17 lunes, 18 lunes et 19 lunes qui parait en octobre ) mais tout parait plus claire quand on a lu la suite.
c'est un des meilleur bouquin que j'ai lu et je suis impatiente de lire la suite.
16 lunes va peut être paraitre en film ...
A voir

Kelith a dit…

Je n'ai lu que 17 lunes pour l'instant (j'adore l'univers, mais j'ai trouvé que ça mettait un temps fou à démarrer par contre).
Il sort en film, c'est sûr et certain, il est en tournage actuellement ^^ (mais je ne suis pas fan du cast, m'enfin, on verra ce que ça donne, ça peut être une bonne surprise :)).

Enregistrer un commentaire

Un grand merci pour vos petits (ou grands) mots ! =)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...