lundi 31 janvier 2011

Lettre à mon ravisseur

Auteur : Lucy Christopher

Édition : Gallimard Jeunesse (site)

Pages : 352

Prix : 13 €

Public : 15 ans et +

Commander le livre : sur Amazon

Résumé :

Ça s'est passé comme ça.
J'ai été volée dans un aéroport.
Enlevée à tout ce que je connaissais, tout ce qui était ma vie.
Parachutée dans le sable et la chaleur.
Tu me voulais pour longtemps.
Et tu voulais que je t'aime.
Ceci est mon histoire.
Une histoire de survie.
Une lettre de nulle part.


L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


Rude, sauvage et beau. Je suis encore chamboulée, sonnée, par ce roman dépaysant. P..... de m.... (pardonnez-moi ^^), quel bouquin !!

Je pensais que la narration faite à la façon d'une lettre me perturberait, mais il n'en a rien été, j'ai plongé tête baissée. De même, je pensais m'ennuyer en ne suivant que deux personnages dans le désert, un peu comme un huit-clos à ciel ouvert. Mais quels personnages ! Complexes, travaillée et réalistes (surtout Ty !). Comment ne pas les aimer ! Ce sont deux volontés qui s'affrontent, qui se font souffrir mutuellement, physiquement ou mentalement.

On est constamment assailli par des sentiments contradictoires tout au long de la lecture : oui, Ty a enlevé Gemma pour des motifs assez égoïstes et son passé douloureux ne l'excuse pas, mais je n'ai pas pu m'empêcher de l'adorer, lui et son caractère passionné, son physique d'Apollon du désert (faut dire ce qui est hein !), lui et son amour inconditionnel pour le bush australien et Gemma, sa force et sa vulnérabilité, son côté doux et attentionné (je crois que j'ai un gros coup de cœur...). Et ce, malgré ses coups de sang et son instabilité. C'est paradoxal, mais malgré ça, je n'ai jamais réussi à lui en vouloir et j'ai totalement succombé à Ty.

Quant à Gemma, elle luttera jusqu'au bout pour échapper au désert, à Ty et à son attirance grandissante envers lui (physiquement, c'est indéniable, et je ne peux que comprendre). Elle est très effrayée par Ty et on la comprend, et même si elle s'imagine les pires scénarios, elle ne baissera pas les bras et tentera souvent le tout pour le tout.
Avec le temps, sa vision du désert changera (car ce livre c'est aussi un décor qu'on sent, qu'on voit et qu'on respire), tout comme la vision qu'elle avait de son ravisseur. Elle en sortira changé. Le temps passé avec Ty (même si elle y était forcée) a permis à Gemma de le connaître, de le comprendre, de lui découvrir une autre facette que celle qu'elle lui avait découverte en premier et même, de l'apprécier.

EN BREF :

Ce roman me hante encore, j'en ai le cœur serré (oui, oui, j'en ai pleuré, je l'avoue) et je retourne l'histoire dans tous les sens. Tout ce dont on a envie une fois le livre terminé, c'est de retourner dans le désert australien avec Ty et Gemma, car c'est l'une des plus belles et bouleversantes histoires que j'ai lu.
C'est le genre de roman qui ne peut pas quitter notre esprit, on y pense sans arrêt, et encore longtemps après, on verse des larmes en y repensant, et c'est extrêmement dur de passer à une lecture suivante (j'ai eu beaucoup de mal personnellement).
Je ne veux pas que cette histoire se termine.


JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


LA TORTIONNAIRE VOUS EN DIT PLUS...

samedi 29 janvier 2011

La Cité des Ténèbres - Tome 3 : Le Miroir Mortel

Auteur : Cassandra Clare

Édition : Pocket Jeunesse (site)

Pages : 606

Prix : 19,50 €

Public : 15 ans et +

Commander le livre : sur Amazon

Résumé :

La lutte entre le bien et le mal se poursuit. Valentin rassemble son armée pour éradiquer la lignée des Chasseurs d'Ombres. Clary se rend dans la Citée de Verre afin de sauver sa mère et découvrir son passé. S'introduire dans la Cité sans l'autorisation de l'Enclave n'est pas sans danger...
Au cours de sa quête, Clary rencontre Sébastien, un garçon énigmatique. Avec lui, elle comprend que le seul moyen d'arrêter la fureur de Valentin est de former une alliance entre Chasseurs d'Ombres et Créatures Obscures. Comment conclure une telle union ? Clary saura-t-elle maîtriser ses nouveaux pouvoirs à temps pour cet ultime affrontement ?


L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


Attention : risque de spoilers sur les tomes précédents !

Enfin ! Depuis le temps que je crevais d'envie de voir (enfin de lire plutôt) Idris, la contrée des Chasseurs d'Ombres. Je ne suis pas très "ville", donc pour moi New-York n'a pas tellement de charme, contrairement à Idris. J'ai été très contente d'avoir eu l'impression de me retrouver dans un livre fantasy parce que j'adore ça, j'ai adoré m'imaginer Alicante et ses tours de verre, les collines verdoyantes, les forêts sauvages et les lacs. J'ai été dépaysé !

Et il y a enfin la baston – la vraie ! – qui pointe le bout de son nez. Le début est un peu mou et lent, mais à la moitié, on sent que la pression monte. J'avais l'impression de voir un film avec ces fameux moments fatidiques d'avant la bataille, la solidarité qui commence à se faire une place, j'adore ! J'ai hâte de voir ça en film !
Mais tout ne sera pas rose, non, bien sûr. Il y aura des pertes, des moments où on se dit que ce n'est pas possible, l'auteur ne peut pas faire ça, c'est trop horrible. Mais c'est la guerre, les victimes tombent dans les deux camps. Heureusement, il y a aussi du positif, des relations qui trouvent une porte de sortie, des vérités, de nouvelles amitiés.
Je regrette simplement de ne pas avoir été plus au cœur même de la bataille finale.

Le mystère autour de Jace et Clary tourne en rond depuis deux tomes, donc ça devient un peu agaçant, mais cette fois tout est enfin révélé. Il reste de menus mystères, mais qui ne me taraudent pas tant que ça, c'est largement vivable.

EN BREF :

La fin m'a rendue tout sourire, j'ai aimé cette conclusion, tout comme ce livre malgré le duo imbuvable de Clary et Jace.


JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


LA TORTIONNAIRE VOUS EN DIT PLUS...

  • Trois nouveaux tomes ont été ajoutés à cette saga.
  • Le tome 4 City of Fallen Angels est disponible en VO.
  • Le tome 5 City of Lost Souls est prévue en VO pour le 01/05/2012.
  • Le tome 6 City of Heavenly Fire est prévue en VO pour le 01/09/2013.
  • Réédition avec nouvelle couverture du tome 1 en janvier 2012 et du tome 2 et 3 en mars 2012.
  • Le tome 1 de la saga spin-off Clockwork Angel paraîtra en novembre 2012 chez Pocket Jeunesse.
  • Chroniques des tomes précédents :

jeudi 27 janvier 2011

La Résistance : L'Histoire de Peter

Auteur : Gemma Malley

Édition : Naïve (site)

Pages : 414

Prix : 18 €

Public : 15 ans et +

Commander le livre : sur Amazon

Résumé :

Angleterre, 2150. La mort n'existe plus. Les hommes vivent à l'ère de la Longévité : pas de morts... mais, pour éviter le surpeuplement, pas de naissances non plus. Peter et Anna ont un point commun: ils n'auraient jamais dû naître. Parce qu'une vie éternelle leur semble contre nature, parce que le système de la Longévité a gâché leur enfance, parce qu'il menace leurs rêves, ils ont décidé d'entrer en lutte. Pour sa suppression. Au sein du Réseau souterrain, la résistance s'organise: Peter a pour mission d'infiltrer le plus grand des laboratoires, le centre névralgique du système, Pincent Pharma... dirigé par son grand-père, Richard Pincent. Un homme puissant et influent, bien décidé à faire plier les rebelles; une présence troublante pour Peter: quand les liens du sang s'en mêlent, tout se complique...


L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


Attention : risque de spoilers sur le tome précédent !

Je suis encore sonnée tellement ce tome 2 de La Déclaration : L'Histoire d'Anna est haletant !

On vogue d'émotion en émotion et de surprise en surprise. On est tour à tour heureux, déconfit, soulagé, déçu, re-soulagé, attendri, furieux, dégoûté. Pfiou ! Ça en fait des réactions pour mon pauvre petit cœur fragile !
On fait confiance aux mauvaises personnes, on doute des bonnes. On est manipulé, on se pose des questions, on se fabrique une opinion, on réfléchit sérieusement à une possibilité de vie éternelle et à ses conséquences.

Et Peter ! Peter que j'adore depuis le premier tome ! Entier, sarcastique, révolté, celui qui en veut le plus à tous ces "vieux" va se mettre lui aussi à douter. Celui dont on imaginait qu'il ne douterait jamais va se poser des questions, se faire manipuler. Son amour pour Anna et sa peur de la décevoir le rende fragile, humain, mais c'est pour ça qu'on l'aime. Anna et Peter sont tellement adorables qu'on ne peut qu'être triste de voir ce monde qui cherche à les séparer.

Encore une fois, de multiples points de vue font leur apparition, mais on ne se perd jamais, tout est toujours clair. Des personnages odieux comme certains qui se découvrent, puis d'autres qui ouvrent les yeux et décide de changer.

EN BREF :

Inutile de dire que j'ai été transportée au-delà de toutes mes attentes pour cette suite. Je manque de mots mais, il faut le lire pour le croire.


JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


LA TORTIONNAIRE VOUS EN DIT PLUS...

  • Chronique du tome précédent :

mardi 25 janvier 2011

Mortels petits secrets

Auteur : Laurie Faria Stolarz

Édition : Wiz Albin Michel (site)

Pages : 284

Prix : 13,50 €

Public : 15 ans et +

Commander le livre : sur Amazon

Résumé :

Camelia échappe de peu à un accident de voiture : elle est sauvée par Ben, un mystérieux garçon qui disparaît avant qu’elle ait pu le remercier. Depuis, Camelia ne cesse de penser à lui, et à l’étrange sensation ressentie quand il l’a touchée. Pourtant, lorsqu’elle le revoit au lycée, Ben l’évite. La rumeur dit qu’il aurait tué son ex-petite amie. De son côté, Camélia reçoit des lettres de menaces. Pourquoi ne peut-elle résister à son attirance pour Ben ? Peut-elle vraiment lui faire confiance ?


L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


Le début est relativement cliché (la rencontre avec Ben, le fait que Camélia lui court un peu après et le nombre de ses petits-amis potentiels). De plus, les parents de Camélia sont pratiquement inexistants et ses meilleurs amis, très typiques des romans jeunesse, sont peu profonds. En particulier Kimmie, totalement obnubilée par les beaux mecs, mais qui saura être près de Camélia malgré tout (ce côté-là est bien rattrapé à la fin par contre).

Cependant, Camélia a le mérite de prendre des décisions assez rationnelles et de se méfier depuis qu'elle reçoit des lettres et des photos d'elle étranges. Bref, elle n'est pas totalement naïve.

Ben, lui, est un personnage assez flou au début et son comportement s'explique plus tard. Mais j'ai quand même eu du mal à le cerner. Il faut attendre un long moment avant de pouvoir l'apprécier. Il est assez dangereux sans le vouloir, mais malgré la moto (l'instrument indispensable ;)), ce n'est absolument pas un bad boy, il est plutôt du genre effacée et calme.

Et si la romance entre Ben et Camélia manque un peu de peps, elle se rattrape vers la dernière partie. En fait, c'est une relation assez "tactile", qui devient beaucoup plus intense sur la fin (vous saurez quelle scène quand vous la lirez ;)).

Mais ce qui est vraiment pas mal dans ce livre, c'est de se retrouver parfois dans la tête de celui qui harcèle Camelia, et même s'il paraît assez sympathique (quoique un peu malsain), il devient rapidement de plus en plus agressif, radical et paranoïaque. Cependant, j'ai trouvé qu'on retrouvait assez peu souvent son point du vue, du coup, la tension ne monte pas suffisamment, malgré quelques moments assez flippants, une impression renforcée par la narration au présent qui rend les choses beaucoup plus proches de soi.

Sans compter que le livre traîne un peu, et vers le milieu, j'ai dû résister à l'envie d'aller dans les dernières pages pour connaître l'identité du maniaque (mais je ne l'ai pas fait !).
L'action arrive dans les toutes dernières pages (comme c'est souvent le cas), mais j'ai été un peu déçue par l'identité de celui qui la menace, ce n'est pas vraiment surprenant en fin de compte. Il manquait vraiment ce petit truc en plus qui fait que le roman aurait pu être vraiment stressant. Le plus "amusant" reste d'essayer à tout prix de découvrir qui est l'auteur des lettres et de se mettre à soupçonner tout le monde. Moi qui ne suis pas très polar, c'est quelque chose qui m'a beaucoup plu.
Il y a bien sûr une toute, toute petite touche de fantastique, mais pas de quoi fouetter un chat. Il ne faut vraiment pas le lire en voulant du fantastique à tout prix bien sûr.

EN BREF :

Moi qui n'aime pas vraiment, ni les polars, ni les thrillers, j'ai bien aimé cette lecture.


JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


LA TORTIONNAIRE VOUS EN DIT PLUS...

  • Ce livre est le premier tome d'une saga qui comptera 5 tomes.
  • Le tome 2 Deadly Little Lies et le tome 3 Deadly Little Games sont disponibles en VO.
  • Le tome 4 Deadly Little Voices est prévu en VO pour novembre 2011.
  • Le tome 5 Deadly Little Lessons est prévu en VO pour l'automne 2012.

dimanche 23 janvier 2011

La Cité des Ténèbres - Tome 2 : L'Épée Mortelle

Auteur : Cassandra Clare

Édition : Pocket Jeunesse (site)

Pages : 528

Prix : 19,50 €

Public : 15 ans et +

Commander le livre : sur Amazon

Résumé :

Le Monde Obscur est en émoi depuis le meurtre mystérieux d'un loup-garou survenu devant le Hunter's Moon, l'un des repaires de lycanthropes les plus fréquentés de New York. Du côté des Chasseurs d'Ombres, l'Inquisitrice, une femme insensible et austère, est dépêchée par l'Enclave pour s'emparer de l'Institut : Valentin est de retour et une guerre sanglante se prépare.
Pris dans la tourmente des évènements récents, écartelés entre cœur et raison, Clary et Jace se lancent à corps perdu dans la lutte sans merci qui oppose les défenseurs du bien aux forces du mal. Une lutte qui les mènera des souterrains de la Cité Silencieuse aux eaux sombres de l'East River...


L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


Attention : risques de spoilers sur le premier tome !

Dans le premier tome La Coupe Mortelle, j'avais eu des difficultés à rentrer dans l'univers assez compliqué de Cassandra Clare, et j'avais dû attendre environ la moitié du tome pour y parvenir. L'avantage, c'est que dans le deuxième tome, on déjà rôdé, du coup, je suis rentrée dans le livre comme dans un bon bol de chocolat chaud =D.

L'univers est riche et complet, on est loin d'en avoir fait le tour et c'est pourtant déjà beaucoup ce qu'on a sous la main. On en apprend plus sur le Monde Obscur et les créatures qui le peuplent. J'ai aimé tous ces points de vue différents le long du livre. Sans nous perdre, cela permet de ne pas nous lasser, de s'intéresser à d'autres personnages, d'en savoir plus sur eux, et d'être un peu au courant ce qui se passe ailleurs.
De cette façon, on est obligé de trouver un personnage qui nous plaît, surtout que de nouveaux pointent le bout de leur nez. Pour moi, c'est toujours Simon, ça ne change pas :), car le comportement de Jace me sort parfois par les trous de nez, je dois l'avouer. Quant à Luke, son amour indéfectible pour la mère de Clary et son rôle de père auprès de celle-ci le rendent toujours aussi touchant, sans compter qu'il est aussi charismatique et sage.

Un livre qui pourrait plaire à tout le monde et qui rassemble tous les ingrédients d'une grande saga : aventure, action, des romances, un zeste d'humour, tout y passe ! Et ça rend le livre vraiment dense et intéressant. Il se passe des choses quoi !

Il y a bien évidemment quelques trucs qui m'ont agacé : Clary surtout. Je ne supporte pas sa façon d'être avec Simon parce qu'elle sait que Jace et elle, c'est fichu. Je trouve ça vraiment horrible de laisser un espoir à Simon là où il n'y en a pas, surtout quand on voit son dévouement sans faille. Bref, j'espère qu'il trouvera une fille bien. Genre... Maia :D (mais pas Isabelle par pitié !). Et du coup, vu que Simon est mon favori, ça me gonflait aussi de le voir se faire rejeter et mépriser en permanence. Il a de sacrées épaules pour arriver à supporter ça. (Ça y est, j'ai fini de faire ma fan-girl xD).
Mais j'ai grandement apprécié la tournure qu'a pris le personnage de Simon, il prend enfin de l'importance et pas uniquement en tant qu'amoureux transi de Clary, et lui au moins sait prendre des décisions, même si ça fait mal (nah ! :p).

Par contre, je trouve que ça commence à être un peu long pour Clary et Jace. Quand l'un se décide, l'autre tourne sa veste, ils ne se trouvent jamais et ça devient fatiguant à la longue.

EN BREF :

À part ces légers points, j'ai aimé ma lecture et suis pressée de lire le dernier tome !


JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


LA TORTIONNAIRE VOUS EN DIT PLUS...

  • Chronique du tome précédent :

vendredi 21 janvier 2011

Sang et chocolat

Auteur : Annette Curtis Klause

Édition : Pocket Junior

Pages : 272

Prix : 6,40 €

Public : 15 ans et +

Commander le livre : sur Amazon

Résumé :

Mi-femme, mi-louve, Vivian oscille entre deux mondes et ne sait plus auquel elle appartient. Qui est-elle vraiment ? Une bête soumise aux terribles exigences de la meute ou une jeune lycéenne amoureuse d'un humain ? Vivian aimerait tant avoir une vie normale. Mais un crime a été commis, et les hommes vont se mettre en chasse...


L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


J'ai pris ce livre, parce qu'Annette Curtis-Klause était l'auteur de La solitude du vampire, pour lequel j'avais eu un véritable coup de cœur (si bien que quelques années plus tard j'ai écumé tous les sites internet à sa recherche).
Bon, Sang et chocolat n'est finalement pas un coup de cœur, mais il a le mérite d'être une bonne lecture et d'être très différent de l'autre livre que j'avais lu du même auteur.

Les loups-garous dans ce livre sont de vrais loups-garous, c'est le moins qu'on puisse dire, et il n'y a pas de place pour la pudeur et la sensiblerie chez eux. Leur monde est régit par trois mots : Loi, Tradition et Hiérarchie. Hors de question de briser les règles, sinon c'est la mort. Ils méprisent totalement les humains (qu'ils surnomment des "Gigots"), et Vivian n'est pas en reste, même si c'est moins fort chez elle.

Vivian n'est finalement pas si différente du reste de la meute. Assez aguicheuse, tout comme sa mère, et plutôt bestiale, elle a d'ailleurs du mal à accepter qu'Aiden, son petit-ami humain, se retienne avec elle, elle ne le comprend pas. Elle n'a aucun ami, mais cela ne lui manque pas, elle a toujours eu la meute, et elle a confiance en elle et se sait très jolie. En revanche, elle ne supporte pas, en tant que seule femelle de son âge, d'être vu pas les loups-garous de sa génération uniquement comme une potentielle partenaire et le fait savoir de façon très... compréhensible x).
Mais Vivian aime être un loup, c'est sa vie et elle s'accepte, même si elle refuse totalement de perdre le contrôle de sa bestialité. Même si elle n'hésite pas à se battre, pour protéger sa mère par exemple, et je dois reconnaître qu'à ce moment-là, elle a reçu toute mon admiration. Cependant, au fil du livre, elle va finir par croire qu'elle est un monstre.

J'ai été très déçu par la tournure qu'a pris la relation entre Vivian et Aiden. Finalement, rien ne change, les loups-garous restent entre eux et les humains ne sont finalement pas grand-chose à leurs yeux. On n'a pas le temps d'apprivoiser le personnage de Gabriel qui paraît dur et sans pitié. Son histoire personnelle est trop précipitée, tout comme les sentiments de Vivian.

L'enquête annoncé en quatrième de couverture n'occupe finalement qu'une petite partie du livre vers la fin et est sans grandes surprises, même si j'avoue que, comme Vivian, j'ai cru qu'elle était l'auteur des meurtres sans s'en rappeler, car tout concordait. Et puis, le coup du suicide intervient si rapidement que j'ai trouvé ça ridicule.

EN BREF :

Si j'ai été déçue par la fin, le reste du livre est plutôt pas mal, la meute est à l'avant plan et pas forcément montré sous son meilleur jour : ils sont plutôt cruels, belliqueux et traditionnels. Et Vivian ne se sent pas vraiment à sa place, elle essaie donc de fréquenter des humains tout en cachant son secret, sinon ils seront une nouvelle fois chassés, même si la meute a l'habitude de déménager régulièrement.
Au final, ce que j'ai préféré, c'est en apprendre plus sur la meute et son fonctionnement, ses traditions, et suivre Vivian dans son combat pour fréquenter un humain dont elle s'est éprise malgré elle, et tâcher de le garder auprès d'elle sans lui faire de mal.


JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


LA TORTIONNAIRE VOUS EN DIT PLUS...

  • Un film disponible en DVD est tiré de ce livre : Le Goût du Sang.

jeudi 20 janvier 2011

Les victimes de la tortionnaire [6]


Petit rendez-vous totalement aléatoire où je présente mes achats livresques personnels, et uniquement ceux-ci. Autrement dit : mes "victimes" ! ;)


Ça, c'est ce qu'on appelle un mercredi de folie ! xD
Bref, voilà ce qui attendait sagement dans la boîte aux lettres hier :


Alors de gauche à droite et de haut en bas, il y a : 

La beauté du mal de Rebecca James, Les Sept Royaumes - Tome 1 : Le Roi Démon de Cinda  Williams Chima (il y avait une autre couverture au choix mais j'ai préféré celle-ci pour le paysage derrière le médaillon :)), Nightshade - Tome 1 : Lune de Sang d'Andrea Cremer et Le chant des orques d'Antje Babendererde (autant sur Internet je trouvais la couverture pas terrible autant une fois entre mes mains, je l'ai trouvé splendide, les ronds d'eau continue derrière, c'est très joli ^^).

J'avoue que la découpe des pages de Nightshade m'a fait un tout petit peu peur, mais après recherche Internet, il s'avère que c'est normal, c'est une coupe en dents de scie (mouais, autant la couverture j'aime, autant j'adhère pas vraiment à l'originalité, les pages et la couverture s'abîment trop facilement...).


Et ici c'est (toujours de haut en bas et de gauche à droite) : 

Azilis - Tome 1 : L'épée de vérité de Valérie Guinot (j'en ai entendu que du bien :)), Hunger Games - Tome 2 : L'embrasement de Suzanne Collins (enfin entre mes mains ! =D), et les tomes 2 et 3 de Vampire Academy de Richelle Mead autrement dits Morsure de glace et Le baiser de l'ombre (aucun tome de cette saga n'est vendu dans les librairies de par chez moi, j'avoue que je ne comprend pas... mais bon, m'en fiche, Christian m'attend maintenant ! xD).

mercredi 19 janvier 2011

Fièvre

Auteur : Maggie Stiefvater

Édition : Black Moon (site)

Pages : 406

Prix : 18 €

Public : 15 ans et +

Commander le livre : sur Amazon

Résumé :

Grace et Sam doivent se battre pour être ensemble. Grace défie l'autorité de ses parents et garde un très dangereux secret, tandis que Sam lutte avec son passé de loup-garou. Mais Cole, un nouveau loup, menace de détruire ce fragile équilibre. Et, Isabel, pourtant amie de Grace et qui a déjà perdu son frère, se rapproche de lui...


L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


Attention : risque de spoilers sur le tome précédent !

Ce deuxième tome fait suite à Frisson et a moins de charme que le premier. Il a un ton beaucoup plus grave et aucun humour contrairement au précédent.

J'ai tout le long du livre été de tout cœur avec Grace car le comportement de ses parents est vraiment odieux. Puisque sa relation avec Sam devient sérieuse, ils veulent les séparer afin que Sam ne perturbe pas Sainte Grace. Après des années d'absentéisme ils pensent que d'un claquement de doigt ils peuvent faire marcher leur autorité sur elle. Le pire, c'est qu'ils se fichent pas mal du bien-être de Grace, ils veulent juste qu'elle reste bien sage comme toutes ces années où elle les a à peine vu. J'en ai eu mal pour elle. Heureusement, Grace se rebelle et balance ses quatre vérités, et ça fait incroyablement du bien ! Même si ça n'arrange rien puisqu'ils trouvent toujours l'excuse que ce n'est qu'une "adolescente" sans voir qu'elle souffre de plus en plus d'une maladie mystérieuse.

Sam, lui, essaie d'appréhender sa vie en tant qu'humain mais doit aussi faire face à ses responsabilités et prendre soin des nouveaux de la meute. Parmi lesquelles Cole, dont Sam se demande bien ce que Beck a pu lui trouver. Arrogant, insensible, beau comme un dieu, Cole espère rester loup pour pouvoir fuir sa vie ratée, son père qu'il a déçu en refusant de suivre ses traces malgré son génie, et sa vie de rock star. Mais il évoluera au fil des pages, devenant plus responsable, et ce qui se passe à la toute fin lui fera réaliser plusieurs choses. Isabel lui redonnera également confiance en lui et il aura aussi un rôle important pour Grace qui dépérit.
En tout cas, entre Isabel et lui, ça fait des étincelles, et ce n'est pas pour me déplaire ;). J'attendais avec impatience chacune de leurs rencontres !

J'ai adoré Isabel ! Glaciale, elle garde sa souffrance pour elle, mais elle est incroyablement franche et prend les choses en main avec force, malgré la douleur de sa culpabilité, car elle a "tué" son frère. Elle remettra plusieurs fois en place Cole, Sam ou Grace, avec qui elle est devenue amie.

Seulement, trop de chapitre sont réservés à Grace et Sam, chapitres qui sont assez longs et ennuyants, c'est un peu le premier tome à l'envers j'ai trouvé. C'est vers la fin que le niveau remonte. Bien que l'apport des points de vue de Cole et Isabel rajoute plus de piment (et c'est peu dire !), il n'y a malheureusement pas assez de chapitres de leurs points de vue par rapport à Grace et Sam. C'est dommage...

EN BREF :

Ce second tome se finit sur une note assez désespérée, mais Sam est dorénavant plus décidé que jamais, et il a maintenant Cole et Isabel à ses côtés.
En tout cas, j'espère retrouver les points de vue de Cole et Isabel dans le dernier tome, sinon je serais déçue. Parce qu'il semblerait bien que mon notre petit Cole se fond pour de bon pour la reine des glaces ;).


JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


LA TORTIONNAIRE VOUS EN DIT PLUS...

  • Chronique du tome précédent :

lundi 17 janvier 2011

Je ne sais plus pourquoi je t'aime

Auteur : Gabrielle Zevin

Édition : France Loisirs

Pages : 414

Prix : 12,50 €

Public : 15 ans et +

Commander le livre : sur Amazon

Résumé :

Assommée par un dictionnaire qui lui tombe sur la tête, Naomi perd la mémoire des quatre dernières années de sa vie. Elle découvre à son chevet James, qui lui plaît beaucoup et qui n’est pas du tout son petit ami. Pire encore, elle ne se reconnaît pas dans le portrait qu’on lui fait d’elle : élève populaire et casée avec un sportif. Si Naomi se sent comme une étrangère, elle se laisse aller avec humour et inquiétude vers ce qu’elle a envie d’être. Au risque de perdre sur certains tableaux mais de gagner sur d’autres…


L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


Pour une première expérience de ce style de lecture, j'ai vraiment aimé !

J'ai beaucoup apprécié Naomi, mais surtout, sa recherche d'elle-même tout au long du livre. Le fait qu'elle soit amnésique permet de garder tout le mystère sur elle, bien qu'elle soit la narratrice. Son passé s'éclaire au gré des déclarations des gens sur elle et du coup, on en vient à se faire une fausse idée de la jeune fille, tout comme Naomi se fait une fausse idée d'elle-même.

Il s'en est passé des choses en quatre années et elle ne reconnaît plus rien, elle se demande même comment elle a pu en arriver là. Elle émet alors des préjugés sur elle-même et sur les autres, et plus tard, se rendra compte que, parfois, les gens ne sont pas ce qu'elle croit. Son amnésie lui permettra par contre de se réconcilier avec certaines personnes, d'en découvrir d'autres, de se redécouvrir elle-même, et surtout : de faire le tri dans sa vie et d'y remettre bon ordre.
Son amnésie ne la changera pas elle, mais plutôt ses relations avec les autres.

James est le gars pour qui on craquerait toutes : romantique, sombre et mystérieux. Il m'a plu dès la première seconde. Il n'y a que vers la fin où le coup du gars qui traîne son spleen a commencé à m'énerver. En revanche, j'ai été super déçue par sa romance avec Naomi à la fin (on est pourtant prévenu dès le début, mais je ne l'avais pas pris au sérieux).
Heureusement il y a aussi Will, le meilleur ami plutôt original de Naomi, toujours là pour elle. Un personnage vraiment sympa dont on devine dès le départ qu'il nous cache quelque chose. C'est aussi grâce à Will qu'on se dit que Naomi n'est pas ce qu'elle croit être, qu'elle est beaucoup plus complexe que ça, sinon il ne serait pas son meilleur ami.
Et il y a beaucoup d'autres personnages qui gravitent autour de Naomi et qui auront chacun leurs moments importants, personne n'est laissé derrière et chacune de ses relations (avec ses parents ou son copain par exemple) sera abordée et modifiée par son amnésie.

Un livre qui fait voir les choses différemment, je me suis demandée ce que j'aurais fait si j'avais moi-même oublié les quatre années précédentes de ma vie, si j'aurais changé et comment. C'est une lecture qui m'a fait me poser des questions sur ma propre vie.

EN BREF :

Mon âme romantique a été un peu déçue par la fin et aussi frustrée par son côté un peu ouverte, mais j'ai trouvé la recherche du passé de Naomi et l'évolution de sa vie intéressantes.


JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :

jeudi 6 janvier 2011

Les victimes de la tortionnaire [5]


Petit rendez-vous totalement aléatoire où je présente mes achats livresques personnels, et uniquement ceux-ci. Autrement dit : mes "victimes" ! ;)



Depuis le temps que je voulais acheter Lettre à mon ravisseur (de Lucy Christopher), voilà qui est chose faite ! J'ai lu tellement d'éloges sur ce roman que je suis presque certaine de ne pas être déçue :).
En revanche, j'ai pris Mortels petits secrets (de Laurie Faria Stolarz) sur un coup de tête, je n'ai lu pour l'instant que deux avis dessus plutôt positifs alors, on verra bien... j'espère que j'ai pas fait une gaffe :(.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...