mardi 26 février 2013

Nos étoiles contraires

Auteur : John Green

Édition : Nathan (site)

Pages : 323

Prix : 16,50 €

Public : 15 ans et +

Commander le livre : sur Amazon

Résumé :

Hazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu’elle s’y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d’autres jeunes malades. C’est là qu’elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature. Entre les deux adolescents, l’attirance est immédiate. Et malgré les réticences d’Hazel, qui a peur de s’impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d’amour commence… les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie.


L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


Autant avouer tout de suite que j'ai entamé ce livre avec de très sérieux a priori. Franchement, un roman sur le cancer, ça ne me tentait pas du tout, mais alors pas du tout. J'avais tout sauf envie de déprimer. Et pourtant, je suis tombée dedans dès les premières pages, piégée comme jamais par l'auteur. Et au final, je n'ai aucun regret ! Mon sourire est apparu dès les premières lignes et m'a rarement quitté tout au long de ce roman.

La narratrice, Hazel, m'a plu immédiatement grâce à son humour pince-sans-rire et son ton très terre-à-terre. Et j'ai été ravie de lire un roman young adult sur ce sujet où l'héroïne ne pense pas à se droguer/coucher/boire avant de mourir. Hazel est une jeune fille crédible. Et c'est là où on détruit mes préjugés sur les auteurs masculins, car John Green s'est parfaitement débrouillé pour rendre la voix de Hazel véridique. J'y ai cru. Hazel a existé le temps d'une lecture pour moi. Et elle est juste géniale cette fille !
Quant à Augustus, le charme a là aussi tout de suite fonctionné. Il est charmant, vraiment très craquant et il a de l'humour, que demander de plus ? Je vous mets au défi de ne pas succomber !
Le rapprochement entre Hazel et Augustus est sacrément réussie. Cela paraît évident ce qui se passe entre eux. Leur relation sonne vraie, et elle est forte et belle. Et leurs échanges sont vifs, bourrés d'humour et de références (V pour Vendetta, un de mes films favoris par exemple !). C'est juste un plaisir de suivre leurs conversations parfois complètement délirantes.

Autour d'Augustus et Hazel gravitent aussi d'autres personnages, comme leurs parents respectifs, Isaac, un célèbre auteur et son adorable assistante, qui sont mêlés au parcours de nos héros.
Tous les personnages m'ont convaincu. Je les ai trouvé vivants, attachants. On sent l'amour partout et sous toutes ses formes dans ce roman. Cela met du baume au cœur. Tout n'est pas parfait, comme dans la vie, mais on en retient toujours le plus positif et finalement, le plus important.

Pour moi, la phrase qui définit parfaitement le roman se trouve dans le roman lui-même (page 215 pour les curieux) :
Je crois qu'on peut choisir, dans la vie, comment on a envie de raconter une histoire triste et, Augustus et moi avons choisi la manière drôle [...].
On a là l'essence même de l'histoire. Je n'ai jamais senti l'auteur essayer de nous jouer cordes et violons pour nous tirer des larmes presque de force. Les personnages sont tout sauf pathétiques. Ils sont humains avant tout.
Il est vrai que c'est parfois triste, inévitablement. Mais loin d'être déprimant à mort comme je le craignais. Pourtant l'auteur ne donne pas une vision stéréotypé du cancer, et le ton est on ne peut plus crédible. Hazel nous dit ce qui est, sans chercher à romancer tout ça. Et malgré ça, l'écriture est belle, les images parlent. L'auteur a vraiment  su poser les mots justes. Et on en retient surtout qu'Augustus et Hazel ont le cancer, mais ne sont pas le cancer.

La fin est très belle, même si je l'aurais souhaité différente. C'est d'ailleurs la seule raison qui fait que ce roman n'est pas un coup de cœur : la fin. Bien qu'elle soit très belle et qu'elle aille plus loin que les autres romans du même genre, on sait déjà comment ça va finir (en gros, car, dans le détail, c'est quand même une petite surprise, pas très agréable malheureusement). Et j'avoue que j'aurais aimé une autre fin et lire un livre sur ce sujet où ça finit bien, pour une fois !

EN BREF :

Je l'ai dévoré ! C'est fou le pouvoir addictif qu'à ce roman, car une fois commencé, on ne peut vraiment pas s'arrêter de lire ! C'est une lecture remplie de messages qui nous font nous remettre en question et voir la vie en mieux, mais aussi une lecture bourrée de sentiments et surtout, de vie. Drôle et émouvant à la fois, voilà un must-have pour nos bibliothèques !


JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


Un grand merci aux éditions Nathan pour cette découverte !


LA TORTIONNAIRE VOUS EN DIT PLUS...

  • Les droits d'adaptation cinématographique ont été acquis par Fox 2000. Le rôle de Hazel a été octroyé à Shailene Woodley (prochainement Tris dans le film Divergent et Mary-Jane dans le prochain Spiderman).

8 commentaires :

smellslikerock a dit…

Beaucoup d'avis différent sur ce roman mais après avoir lu ta critique, ca me donne envie de le lire (et pas seulement parce que V pour Vendetta est aussi un de mes film préféré) :)

Kelith a dit…

Super contente que ça t'ait donné envie de le lire ! J'espère qu'il te plaira ! :D (ah à toi aussi c'est un de tes films favoris ^^)

Ingrid reads. a dit…

Faut que je le lise alors, ça donne trop envie!

Kelith a dit…

Ouiiii, il faut le liiiire ! Ravie que ça t'ait donné envie ! :D (j'espère que mon enthousiasme ne fait pas trop peur :p)

Tom a dit…

Le meilleur roman qu'il m'eut été donné de lire l'an dernier ♥

Kelith a dit…

Et dire qu'au début j'étais réticente :p

Sara a dit…

Ce roman est juste magnifique. On s'attache rapidement au personnage et j’espéré tout on long du roman qu’ils survivront. Je n’ai pas pu m’empêcher de pleurer à la fin et j'ai eu du mal à finir ce livre à cause de ça. A part ça je n'ai jamais lu un livre aussi bien écrit.

Kelith a dit…

J'ai eu le même espoir que toi... Par contre, je n'ai pas été émue aux larmes personnellement, parce que finalement, je le trouve assez positif, et l'auteur n'en fait pas trop, ce que j'ai apprécié. Concernant l'écriture, elle est très juste !

Enregistrer un commentaire

Un grand merci pour vos petits (ou grands) mots ! =)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...