dimanche 26 mars 2017

La Faucheuse

Auteur : Neal Shusterman

Édition : R (site)

Pages : 493

Prix : 18,50 €

Public : 12 ans et +

Commander le livre : sur Amazon

Résumé :

LES COMMANDEMENTS DU FAUCHEUR
Tu tueras.
Tu tueras sans aucun parti pris, sans sectarisme et sans préméditation.
Tu accorderas une année d'immunité à la famille de ceux qui ont accepté ta venue.
Tu tueras la famille de ceux qui t'ont résisté.


L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


Quand j'ai lu le résumé et et le nom de l'auteur, je n'ai même pas eu une once d'hésitation. J'ai foncé. Et pour cause, ayant déjà lu et fort apprécié un roman de l'auteur, j'avais toute les raisons du monde de vouloir lire cette nouvelle saga.

Ce qui marque tout de suite, c'est l'univers futuriste imaginé par l'auteur. Un futur où la mort n'est plus un problème. Et en fait, c'est son absence qui créé finalement des ennuis. L'immortalité par la science est un sujet que j'ai toujours trouvé très intéressant. Tellement de gens souhaiterait ne pas mourir, mais concrètement, si ça arrivait vraiment, quelles en seraient les conséquences ? C'est à cette question que répond  l'auteur à travers son univers logique et bien pensé. Une réponse qui m'a paru plutôt crédible.
J'ai d'ailleurs été marqué par l'égoïsme des gens. Ils sont immortels, et sachant qu'il n'y a pas de place pour tout le monde, pour tromper l'ennui (je pense), ils font enfants sur enfants. Tout en sachant que chaque être qui naît en supprime un autre. C'est le prix à payer pour vivre décemment. J'ai halluciné, mais c'est peut-être bien réaliste malheureusement...
La société des Faucheurs est donc une conséquence directe de ce comportement. Moralement, leur rôle est discutable, mais en pratique on peut en comprendre la nécessité. Seulement, les méthodes et le choix des victimes varient d'un Faucheur à l'autre, et c'est là que ça devient problématique.

J'ai vraiment apprécié de constater que, pour une fois, une entité virtuelle ne soit pas le mal incarné. L'auteur n'a pas l'air de montrer le progrès technologique comme forcément toujours mauvais. Cette entité paraît même parfois plus humaine que les humains. Seuls les Faucheurs échappent à son contrôle, et ils sont la proie des débordements, coup-bas et manipulations en tout genre...

Dans cet univers, on suit Citra et Rowan, deux apprentis Faucheurs malgré eux. On peut suivre le point de vue de chacun d'eux, à la troisième personne, et ça j'en suis ravie, car le récit n'en est que plus riche.
Ils ont chacun leur propre personnalité, presque opposées, mais ils partagent tout de même des valeurs essentielles. Ils sont tous les deux attachants à leur façon et très humains à travers leurs failles et défauts. Personnellement, j'ai adoré les voir s'attacher l'un à l'autre à leur corps défendant. Mais j'aurais aimé les voir plus souvent ensemble, ça m'a manqué dans ce premier tome.

Au début du roman, j'attendais d'atteindre enfin le nœud de l'intrigue, ce qui annoncerai le fil rouge, car je n'arrivais pas comprendre où l'auteur voulait en venir avec ses deux héros.
On suit en fait le parcours de deux jeunes Faucheurs qui vont comprendre que la société part à vau l'eau, perd son objectif premier. Et eux, avec leur regard neuf, sont des grains de sable dans la société bien huilée des Faucheurs. Et alors que les manigances et les coups bas vont se multiplier, Citra et Rowan vont tenter de garder la tête hors de l'eau et les idées claires. Alors qu'ils ne supportaient pas leur statut en début de roman, ils vont de plus en plus s'investir et vouloir un peu sauver l'image des Faucheurs.
Au début j'étais dubitative sur ce fil rouge, mais on se prend vite au jeu et les surprises nous font tomber de haut.

L'intrigue nous balade en effet de retournement de situation en retournement de situation. Je ne m'y attendais jamais et prenais une claque à chaque fois ! L'auteur se révèle maître dans l'art de surprendre et de nous suspendre à ses mots.
Citra et Rowan vont subir déconvenue sur déconvenue. Ça ne s'arrête jamais ! Eux qui ne voulaient déjà pas devenir Faucheurs en premier lieu, au moment où ils commencent à penser qu'ils pourraient finalement faire quelque chose de bien malgré cela, les Faucheurs font tout pour les dégoûter du milieu. Un milieu qui se révèle corrompu jusqu'à la moelle.
Les deux héros, à travers toutes les épreuves qui leur seront imposées vont changer, physiquement et moralement. Mais ils vont se battre becs et ongles pour conserver leurs valeurs intactes. Autant vous dire que le parcours va être long et semé d'embûches puisque le récit se déroule sur une année. Une année pendant laquelle le lecteur les verra évoluer pour le meilleur et pour le pire. Et toutes ces épreuves feront ressortir leurs failles, car ils sont loin d'être parfaits.

C'est un premier tome et pourtant je le trouve bien conclu. Presque une fin en soi, ce qui est plutôt surprenant. Pas de suspens insoutenable donc. Du coup j'en viens à me demander de quoi sera faite la suite... que j'attends de pied ferme !

EN BREF :

Un univers bien construit, un thème des plus intéressants, une intrigue bourrée de surprises malgré un fil rouge que j'ai eu du mal à cerner et des héros très humains et animés par des valeurs qu'ils conserveront avec un entêtement admirable. Des héros que j'aurais aimé voir plus souvent évoluer ensemble...
 

JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


Un grand merci à la collection R pour cette lecture !


LA TORTIONNAIRE VOUS EN DIT PLUS...

  • Ce livre est le premier tome d'une trilogie.
  • Le tome 2 Thunderhead (titre VO) paraîtra le 21/11/2017 en VO.

0 commentaires :

Publier un commentaire

Un grand merci pour vos petits (ou grands) mots ! =)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...