jeudi 23 mai 2013

Une guitare pour deux

Auteur : Mary Amato

Édition : Nathan (site)

Pages : 288

Prix : 14,50 €

Public : 12 ans et +

Commander le livre : sur Amazon

Résumé :

La mère de Tripp lui a confisqué sa guitare tant qu’il ne sera pas plus sociable et meilleur élève. Le matin de la rentrée, Tripp décide d’emprunter en cachette la vieille guitare du lycée. Lyla, quant à elle excellente élève et musicienne hors pair, a besoin de s’entraîner pour ses concerts de violoncelle. Les deux adolescents doivent occuper la même salle de répétition du lycée, Tripp les jours impairs, Lyla les jours pairs. Ils entament une correspondance, d’abord acide puis plus complice, en se laissant des petits papiers dans la salle. Bientôt le guitariste rebelle et la violoncelliste sage que tout oppose se retrouvent autour de leur passion commune : la musique. Cette relation intense leur apprendra à se découvrir eux-mêmes et les aidera à traverser les pires drames…


L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


Étant passée par une assez longue période où toutes mes lectures ne m'ont plu que très moyennement, je me suis tournée vers ce titre, promesse d'une romance adolescente légère et drôle. En effet, rien de mieux qu'une telle histoire pour me redonner goût à la lecture. J'espérais donc avoir opté pour une valeur sûre.

Dès les premières pages, j'ai pourtant compris que ça n'allait pas être tel que je me l'imaginais. En effet, les personnages sont jeunes, en dernière année de collège (14 voire 15 ans maximum donc), j'étais donc certaine que côté romance, cela ne me satisferait pas.

Malgré ça, le roman a pourtant réussi à me prendre assez rapidement dans ses filets. C'est très rapide à lire, les chapitres alternant les points de vue de Lyla et Tripp sont courts et s'enchaînent du coup très vite. Les dialogues sont en plus nombreux, dynamiques, drôles, et ils sonnent juste. Et, coup de grâce, les échanges entre nos deux héros sont parfois piquants, souvent drôles et toujours attendrissants. Honnêtement, j'ai même ris devant certaines répliques. Grâce à Tripp surtout, qui a une imagination débordante et des réparties cinglantes. J'ai adoré ce personnage haut en couleurs, (même si, quand on se met à la place de sa mère, c'est une vraie tête-à-claques), sa vision franche de la vie, sa franchise tout court, son humour moqueur, ironique, qui m'a complètement parlé.

On suit Lyla et Tripp, deux ados qui étouffent sous les directives de leurs proches. Ils ne savent plus comment se faire entendre, se faire comprendre. Personnellement, j'étais totalement avec eux face au comportement injuste de leur entourage. Je pense que beaucoup devrait se reconnaître dans leurs difficultés.
Et finalement, c'est ça qui va rapprocher nos deux héros. Alors qu'ils se pensent à l'opposé l'un de l'autre, ils vont finalement se trouver de nombreux points communs, et surtout une oreille pour les écouter et se rassurer. Ils se comprennent et chacun pousse l'autre à avancer, à prendre des décisions risquées mais nécessaires, dans la musique comme dans leur vie. C'est très attendrissant. Ce qui commence par un échange de messages assassins finit en une belle amitié et un beau partage autour de la musique.

Et voilà, c'est précisément ici qu'on met le doigt sur ce qui a fait que j'ai été très frustrée : ce n'est pas une romance. Pourtant, tout était parfaitement en place, car leur relation est développée avec un réalisme stupéfiant. Je pense que chacun se reconnaîtra dans leurs échanges qui passent des lettres aux SMS au téléphone et finalement en face à face, chaque étape apportant son lot de peurs et de maladresses. Mais bon, tout cela restera une belle amitié, rien de plus. Je me suis donc sentie un peu trompée par ce roman que j'imaginais autrement.

La fin est aussi bien trop mélo, à contre-courant du reste du roman qui, même s'il abordait les difficultés d'adolescent qui se cherchent, ne sombrait jamais dans le pathos. Cette fin est aussi trop vite expédiée avec une ellipse très gênante car trop longue. J'ai malgré tout été émue par Lyla et Tripp, surtout par Tripp, qui montre un attachement sans faille à Lyla.
Une autre chose m'a passablement dérangée : les descriptions physiques sont INEXISTANTES. Bon, autant pour Lyla, on connaît au moins la couleur de ses yeux et de ses cheveux, mais alors pour les autres... C'est encore plus embêtant concernant Tripp, qui est quand même l'un des deux personnages principaux, et dont il est absolument impossible de se faire une image. Il n'y a absolument aucun indice. Rien. Affolant. Et personnellement, je n'aime pas du tout ça.

EN BREF :

Une lecture drôle, vraie et mignonne, mais trop jeune pour moi et surtout frustrante pour qui espère, comme moi, une romance. Ce qui ne m'a pas empêché de me sentir touchée par ces deux adolescents en qui on peut facilement se reconnaître, et en une histoire qui reste d'une émouvante justesse, sans jamais se départir d'un ton léger et positif.


JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


Merci aux éditions Nathan pour cette lecture !

7 commentaires :

Anne-C a dit…

J'ai hâte de le commencer ! :)

Patricia a dit…

une de mes prochaines lectures. J'étais un peu septique mais ton avis me rassure :D

Kelith a dit…

@Anne-C : Bonne future lecture dans ce cas ! ;)

@Patricia : Je suis ravie que ça t'encourage ! Espérons que ça te plaise ^^.

Marinette a dit…

Perso, j'ai été très contente que ce soit une "simple" amitié. J'avoue que je m'y attendais même beaucoup. Quand j'ai commencé le livre, j'ai dis à ma soeur que j'espérais que l'auteure ne les mette pas ensemble. Donc, ça m'a bien plu ^_^
Le manque de description ne m'a pas spécialement gêné ... je me suis fiée à la photo de couverture ;-)

En tout cas, on est d'accord sur le fait que l'on passe un bon moment avec Tripp et Lyla =)

Kelith a dit…

Ah c'est sûr que si tu voulais lire une histoire d'amitié, tu as dû être servie ^^. Perso je voulais et m'attendais à une romance, du coup j'ai été un peu frustrée sur ce coup-là. Mais ça ne m'a pas empêché de me faire emballer par l'histoire !
Je préfère me fier à l'auteur pour les descriptions et malheureusement elles ne sont pas là :( (surtout que j'ai des épreuves corrigées où Tripp est blond perso, alors que sur la finale il est complètement à l'opposée XD).
Complètement d'accord ! Un super moment drôle, et mignon comme tout ! :D

Anonyme a dit…

Quand je l'ai vu à la médiathèque, je me suis souvenue de ta chronique, alors je l'ai emprunté... et je ne l'ai pas regretté !
Un personnage dont tu n'a pas parlé : la meilleure amie de Lyla, qui m'a fait penser à une autre meilleure amie comme ça, toujours à commander... Un personnage qui m'a fait rager par son égocentrisme ! Heureusement qu'elle se rachète un peu à la fin, mais quand même... !
Ce roman m'a fait m'interroger sur comment ça se passerait si l'histoire m'arrivait... Résultat : aucune idée !
En tout cas, il fait partie des rares livres qui m'ont tirés des larmes sur la fin !
J'aurais bien aimé une romance moi aussi, mais la fin me convient quand même, et puis, ça change un peu !
Merci d'en avoir fait la critique, sinon je ne sais pas si je l'aurais emprunté (et ça aurait été très dommage !).

Kelith a dit…

Ah je suis contente que ça t'ait encouragé à le lire, et encore plus si ça t'a plu ! :D
Je m'en souviens de ce personnage, je ne l'avais pas du tout aimé non plus. Elle est insupportable !
C'est sûr que ça change un peu une belle histoire d'amitié ^^.
Merci à toi de m'avoir laissé ce message, ça fait toujours plaisir de voir qu'on a pu servir à faire découvrir un livre qui a plu :).

Enregistrer un commentaire

Un grand merci pour vos petits (ou grands) mots ! =)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...