vendredi 25 février 2011

Evernight

Auteur : Claudia Gray

Édition : Pocket Jeunesse (site)

Pages : 306

Prix : 14,95 €

Public : 15 ans et +

Commander le livre : sur Amazon

Résumé :

Depuis son arrivée à Evernight Academy, Bianca n'a qu'une envie : fuir. Dans cette école prestigieuse aux allures de manoir gothique, où les élèves sont tous parfaits et prétentieux, Bianca n'est pas à sa place. Pire, elle se sent en danger. Un jour, elle rencontre Lucas. Lui non plus ne correspond pas aux critères d'Evernight. Il est différent, indépendant, et malgré ses airs provocants sa présence la rassure. Rapidement un lien indéfectible se tisse entre eux. Mais la menace persiste. Ici tout n'est qu'apparence et, un à un, des secrets se dévoilent. Lucas serait-il un vampire ?


L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


Ce premier tome est un peu mou, et le style est simple – presque trop –, mais le livre a l'avantage de ne poser aucune difficulté à la lecture et de se lire très vite.

L'ambiance et les élèves d'Evernight sont étranges et laissent une impression assez glauque. Quand on a été spoilé (ou qu'on est allé se spoiler comme moi ;)), on sait pourquoi et les indices nous sautent aux yeux. Par contre, je doute que ce soit le cas de ceux qui n'ont pas été spoilés, et dans ce cas, je pense que c'est assez surprenant.

J'avoue que la première révélation (celle qui intervient avant la moitié du roman) m'est restée un peu en travers de la gorge. Comment Bianca a-t-elle pu ne nourrir aucun soupçon ? Je reste volontairement floue pour ne pas spoiler, mais je n'en suis pas revenue.
Et puis, le comportement de Bianca me sort par les yeux, surtout la façon dont elle reste collée à Lucas et laisse tomber ses – rares – amis. Je ne supporte pas. Bon, c'est un avis très personnel ça, je le reconnais. De plus, pour une fille timide et bégayante, Bianca s'attache bien vite à Lucas et elle se montre très entreprenante. Certaines de ses réflexions (notamment sur son "futur" avec Lucas qu'elle vient à peine de rencontrer...) la rendent aussi particulièrement niaise. Même si c'est très adolescent comme comportement, j'ai trouvé que c'était un peu trop.

Quant à l'histoire d'amour entre Lucas et Bianca, elle est carrément trop rapide et trop facile pour moi, j'aurais voulu un développement plus poussé. Parce que ça m'a juste donné l'impression que l'auteur voulait très vite caser Lucas et Bianca pour pouvoir passer à la seconde partie du récit et mettre en avant le côté "Roméo et Juliette". Par conséquent, leurs promesses d'amour éternel m'ont laissé on ne peut plus froide, je les ai trouvés factices.

Et malheureusement, ni Balthazar (d'ailleurs, je ne comprends pas son intérêt pour Bianca, ça ne passe tout simplement pas pour moi...), ni Lucas, n'ont vraiment éveillé mon intérêt. Ils sont trop survolés pour ça, et je dirais que ça manque de mordant tout ça.
C'est d'autant plus rageant que Lucas a un vrai potentiel avec sa tendance à chercher la bagarre, son passé, son mordant et son physique de canon ! Cependant, c'est bizarre, mais j'ai trouvé qu'on ne le voyait pas assez dans des situations où il aurait pu dévoiler son caractère, et je le trouve presque soumis à Bianca.
D'habitude, je m'intéresse toujours aux personnages secondaire, mais là, ils sont si basiques et invisibles que c'est tout bonnement impossible. Peut-être auront-ils plus de place dans la suite ?

Au sujet de l'intrigue, il y a beaucoup de questions pour peu de réponses. Certains sujets sont trop survolés et peu ou pas expliqués, ce qui rend l'univers d'assez faible consistance. J'espère néanmoins que certaines réponses seront apportées dans les tomes suivants (par exemple, concernant le rêve de Bianca, il n'apportait vraiment rien à l'intrigue alors je me demande si la raison viendra par la suite).

EN BREF :

C'est dommage, parce que j'aurais vraiment voulu aimer ce livre, et j'espère vivement que le second tome me contredira. Après tout, peut-être suis-je passée totalement à côté du roman ?
En revanche, je reconnais avoir douté jusqu'au bout, jusqu'aux – presque – toutes dernière pages concernant Lucas. On peut dire qu'il cache bien son jeu et que l'auteur a bien su me mener en bateau. C'est d'ailleurs uniquement quand ce secret est révélé que l'action véritable commence. Pourtant, l'action est très courte et "petite". J'aimerais que les enjeux montent en puissance dans la suite.


JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


LA TORTIONNAIRE VOUS EN DIT PLUS...

  • Ce livre est le premier tome d'une saga comptant 4 tomes.
  • Les 4 tomes sont disponibles en VO.
  • Le tome 2 paraîtra en août 2011 chez Pocket Jeunesse.
  • Un spin-off concernant le personnage de Balthazar est prévu.

jeudi 24 février 2011

Les victimes de la tortionnaire [10]


Petit rendez-vous totalement aléatoire où je présente mes achats livresques personnels, et uniquement ceux-ci. Autrement dit : mes "victimes" ! ;)



Alors ça franchement, c'est paaaas bien !! Oui, voilà... je suis passée dans une librairie et j'ai craqué... C'est horrible de voir tous ces livres qui me tendent leurs pages en criant "Aidez-nous ! Sortez-nous de là !!". Limite ils me lanceraient pas leurs lettres à la figure... C'est une excuse lamentable, je sais... je suis faible...

Donc, voici les livres que j'ai sauvé (oui, je suis une héroïne xD) :

  • Bloody Valentine de Melissa de la Cruz. Un spin-off de la série Les Vampires de Manhattan (parce que je ne peux tout simplement pas envisager d'avoir une collection incomplète... les éditeurs ont trouvé le bon plan avec moi ^^). Je fais une véritable obsession de la tranche du livre, elle est magnifique !
  • Le tome 5 de Les Vampires de Manhattan : Le Secret de l'Ange (toujours de Melissa de la Cruz).
  • L'héritage des Darcer de Marie Caillet parce que :  Fantasy + romance (avec un assassin jeune et torturé de préférence) + Young adult = combinaison gagnante/fatale (au choix) pour moi (et aussi parce qu'impossibilité de le choper à la médiathèque, donc mon impatience m'a fait céder).
  • Alera de Cayla Kluver parce que... et en fait, là, j'ai envie de dire : répétez la combinaison juste au-dessus ;). J'adore la couverture, on croirait tenir un vieux grimoire ou un livre de conte de fées :).
  • Hantise de Michelle Jaffe. OK, c'est un thriller, donc c'est pas censé me plaire, mais j'en ai lu de bons avis, et j'ai bouquiné la fin, et elle me plaît.
  • Et pour finir : Le ciel est partout de Jandy Nelson (encore une fois grâce à des avis convaincants et convaincus, et parce que j'en avais marre – encore ! – de me le faire toujours piquer à la médiathèque. Nah ! :p

Bon, ben... après une dépense pareille... *va se pendre* (oui enfin... après les avoir lus =D).

mercredi 23 février 2011

Hunger Games - Tome 2 : L'embrasement

Auteur : Suzanne Collins

Édition : Pocket Jeunesse (site)

Pages : 400

Prix : 17,90 €

Public : 15 ans et +

Commander le livre : sur Amazon

Résumé :

Après le succès des derniers Hunger Games, le peuple de Panem est impatient de retrouver Katniss et Peeta pour la Tournée de la victoire. Mais pour Katniss, il s'agit surtout d'une tournée de la dernière chance. Celle qui a osé défier le Capitole est devenue le symbole d'une rébellion qui pourrait bien embraser Panem. Si elle échoue à ramener le calme dans les districts, le président Snow n'hésitera pas à noyer dans le sang le feu de la révolte. A l'aube des Jeux de l'Expiation, le piège du Capitole se referme sur Katniss...


L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :




Attention : risque de spoilers sur le tome précédent !

L'écriture est toujours aussi efficace ! Et la tension est encore au rendez-vous dans ce second tome de la trilogie Hunger Games.

On y retrouve de nouveau Katniss, une héroïne forte mais ô combien humaine, coincée dans la fausse vie qu'elle est forcée de s'inventer pour sauver ceux qu'elle aime. Cette fois-ci, elle m'a paru beaucoup moins froide que dans Hunger Games, et elle se retrouve dans une situation complètement désespérée car elle comprend que sa vie entière va être dictée par le Capitole. Cette pression est surtout représentée par le Président Snow, un personnage abjecte mais terriblement intelligent. Il fait frissonner d'effroi ce type !

Cependant, le vent de la révolte commence à souffler et la situation au district douze empire drastiquement. Les punitions sont plus violentes, plus cruelles, et ils sont encore plus privés de droit pour étouffer tout soulèvement dans l'œuf.

Katniss doit en plus jongler entre son rôle de fiancée auprès de Peeta, et Gale qui s'est déclaré et pour qui elle est bien obligée de reconnaitre qu'elle ressent quelque chose. Ses sentiments entre les deux garçons sont donc partagés et elle est un peu perdue.
D'autant plus que le Capitole est loin d'en avoir fini avec elle. Il joue un jeu toujours plus cruel et sournois (je suis toujours aussi épatée/dégoûtée par leur "imagination"). Le sort s'acharne donc vraiment sur elle car elle est devenue gênante et qu'il faut bien que le Président Snow trouve un moyen de se débarrasser d'elle sans que le peuple ne se révolte.
Katniss se retrouve manipulée de tous côtés et est devenue un symbole de la rébellion sans tout à fait s'en rendre compte. Elle ne mesure pas encore son impact. Elle est une nouvelle fois tenue dans l'ignorance et sa volonté de protéger Peeta pourrait bien tout faire capoter.

Je suis toujours aussi fan de Peeta, l'ange des Hunger Games : profondément gentil et capable de tout pour Katniss, mais pas naïf, ni parfait. Il n'a plus envie d'être tenu à l'écart de tout et se montre toujours aussi excellent pour mentir. Il y a aussi Gale, qui se révèle dans ce tome et se montre jaloux de Peeta, mais comme il le dit lui-même : "Ce serait plus facile s'il n'était pas aussi sympa" (à peu près, je ne m'en souviens pas par cœur).

Dans ce tome, de nouvelles alliances, plus durables, se créent, et pas avec ceux que l'on imagine d'ailleurs. Ce qui inclue aussi de nouveaux personnages auxquels on finit immanquablement par s'attacher.
Katniss observe des tas de choses étranges tout au long du livre mais cela ne lui met pas la puce à l'oreille. En revanche, en tant que lecteur, on a une vue plus globale de la situation et on soupçonne quelque chose, même si on est bien incapable d'en mesurer l'ampleur et de tout deviner de ce qui se trame. J'ai douté jusqu'aux dernières pages où les révélations tombent, et certaines m'ont très surprise.

EN BREF :

Hunger Games, c'est donc toujours autant de tension, mais aussi de rares moments où on peut sourire (ça fait beaucoup de bien d'ailleurs :)). Ça traîne un peu en cours de route jusqu'à l'arrivée des jeux, et j'avoue avoir dû me montrer patiente, mais on est largement récompensé. La dernière phrase est une véritable bombe à elle toute seule !
J'en ressors complètement soufflée ! C'est tout à fait le genre de lecture où, après, je n'ai plus rien envie de lire. Parce qu'à côté de ça, j'ai peur que tout me paraisse sans goût. Bref, il faut vraiment lire Hunger Games !


JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


LA TORTIONNAIRE VOUS EN DIT PLUS...

  • Le tome 3 La révolte paraître en mai 2011 chez Pocket Jeunesse.
  • Chronique du tome précédent :

lundi 21 février 2011

Vampire Academy - Tome 3 : Baiser de l'Ombre

Auteur : Richelle Mead

Édition : Castelmore (site)

Pages : 409

Prix : 14,90 €

Public : 15 ans et +

Commander le livre : sur Amazon

Résumé :

L’entraînement est de plus en plus difficile, elle manque de concentration et ses cauchemars l’empêchent de dormir. Et elle voit des fantômes… Un nouvel effet secondaire du lien qu’elle partage avec son amie Lissa ou est-elle en train de devenir folle ?
Ce n’est pas à la Vampire Academy que Rose pourra trouver le repos. Les Strigoï choisissent ce moment pour attaquer et Dimitri est pris en otage. Rose aura à surmonter le plus terrible des dilemmes. Elle doit à tout prix protéger Lissa mais cela signifie-il forcément perdre pour toujours l’homme qu’elle aime ?


L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


Attention : risque de spoilers sur les tomes précédents !

Ça y est ! Je crois que c'était exactement le tome qu'il fallait pour me faire définitivement adopter Rose et ses répliques hilarantes. C'est LE tome qui rend addict à la série (en tout cas pour moi :)) !

La pauvre Rose est assignée pendant six semaines à la protection de Christian pour un exercice de terrain décisif en vu des examens de gardien. Cette cohabitation forcée donne un ping-pong verbal juste excellent (j'agite de nouveau mon drapeau "Fan inconditionnelle de Christian"). Rose admet que Christian et elle se ressemblent plus qu'ils ne le voudraient, et mine de rien, il y a une certaine compréhension entre ces deux-là et un respect mutuel, d'autant plus fort qu'ils ont dû traverser la même épreuve et combattre ensemble dans le tome précédent.

Je dois avouer que dans la première partie de ce tome, je me suis bien fendue la poire. La seconde partie est en revanche plus sombre. La jalousie, les secrets et les complots prennent le dessus, et la reine manigance dans son coin et manipule le destin de Lissa à sa sauce. Le lien entre Rose et Lissa est mis subtilement en avant car l'état de Rose s'aggrave doucement, ce qui l'amènera à découvrir les conséquences du Baiser de l'Ombre sur sa vie.

La tension est à son paroxysme dans la dernière partie du livre. Et c'est là que certaines décisions vont marquer un tournant majeur dans le monde des Moroï et des Dhampirs. Et si vous voulez de l'action et des combats, vous en aurez, et de l'épique ! Christian et Rose forme d'ailleurs un duo redoutable, et à mon avis, une grande amitié est en train de naître. C'est d'ailleurs leur association qui va commencer à réellement secouer les consciences.

Le personnage d'Adrian n'évolue pas tellement, disons qu'il ne m'a pas fait meilleure impression que dans le tome précédent, mais il m'a quand même beaucoup touché à la fin. On sent qu'il est vraiment attaché à Rose. C'est d'autant plus touchant que Rose va utiliser ses sentiments à ses dépends, et il est lucide, il le sait parfaitement et l'accepte.
Quant à Rose et Dimitri, ils arrêtent enfin de se chercher pour se trouver tous les deux tandis que Christian pense qu'il est néfaste à l'avenir de Lissa. En passant, j'aurais vraiment aimé voir plus de Christian/Lissa... je suis un peu déçue de ce côté-là...
C'est par contre très agaçant que Rose ne confie strictement rien à sa meilleure amie, et je comprends tout à fait la colère de Lissa à ce sujet. C'est très blessant de la part de Rose. D'un autre côté, Lissa s'est montrée beaucoup trop dépendante de Rose à la toute fin, et pour la première fois, je l'ai trouvé assez gonflée d'exiger une telle chose de Rose.

EN BREF :

Tous les évènements étranges de l'intrigue se révèlent au final liés les uns aux autres, et la fin de ce tome est également la fin d'une étape pour Rose. En tout cas, je peux vous assurer que ça, c'est une fin choc !


JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


LA TORTIONNAIRE VOUS EN DIT PLUS...

samedi 19 février 2011

Azilis - Tome 1 : L'épée de la liberté

Auteur : Valérie Guinot

Édition : Rageot (site)

Pages : 426

Prix : 16 €

Public : 12 ans et +

Commander le livre : sur Amazon

Résumé :

Juin 477, en Gaule, à la frontière de l’Armorique. Celte par sa mère et romaine par son père, Azilis, seize ans, rêve d’un autre destin qu’un mariage forcé. Le retour du séduisant barde Aneurin, qui doit remettre une épée magique au roi des bretons, déclenchera sa fuite. Travestie en garçon et avec son fidèle esclave Kian, Azilis va accompagner Aneurin dans sa mission qui les menera jusque sur les terres de Grande-Bretagne où les saxons s’apprêtent à attaquer les troupes du roi Arthur.


L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


Je crois bien que c'est la première fois que je lis un roman où l'action se déroule au Vème siècle, du coup j'ai appris vraiment plein de choses et je peux vous dire que les notes de bas de pages sont très utiles en plus d'être intéressantes.

Donc, à la mort de son père, le demi-frère d'Azilis, Marcus, veut la marier de force, alors Azilis s'enfuit avec son esclave, Kian, et son cousin, Aneurin. Et cette fuite, associée à la mission d'Aneurin, les mènera jusqu'aux batailles qui font rage en Bretagne (Grande-Bretagne actuelle). Mais Azilis devra aussi démêler ses sentiments et apprendre à compter sur le pouvoir qu'elle possède.

J'ai trouvé le personnage d'Azilis très agaçant, mais son comportement est parfaitement logique au vu de l'époque, de son éducation et de sa position. En revanche, j'ai aimé son côté intrépide et un peu garçon manqué.
Cependant, je me suis quand même beaucoup plus attachée à Kian, son esclave (et encore, "attachée" est faible, je l'adore ! ^^), avec ses répliques à la limite de l'insolence et son air taciturne. C'est d'ailleurs sûrement pour ça que je n'ai pas aimé Aneurin, qui attire l'attention d'Azilis à la place de Kian qui en pince sérieusement pour la jeune fille.
Il m'est d'ailleurs arrivée à plusieurs moments de détester Azilis à cause de son comportement blessant et parfois cruel – bien qu'inconscient – envers Kian. Et puis elle m'énerve à succomber à tous les bardes à la belle voix ! Même si la romance est résolue à la fin de ce premier tome, je le sens mal dans la suite avec ce Myrddin qui veut la séduire... Je le déteste déjà de toute façon, il a vraiment un culot monstre ! (C'était le cri d'une supportrice de Kian, bien sûr ! ;D).

Durant la plus grande partie du roman, on suit Azilis, Kian et Aneurin traversant la Gaule pour rejoindre la Bretagne. Azilis doit donc se cacher puisque son demi-frère compte bien la ramener contre son gré. On les suit donc de taverne en taverne, de ville en ville, parfois obligés de fuir ou de se battre.
Bref, on voyage entre batailles épiques, morts, trahison et romance (ouiii, c'est important ça, et il y a de jolis moments ;D) ! Et les sentiments sont particulièrement bien exploités et complexes. J'ai également beaucoup apprécié les batailles qui sont bien décrites et pas survolées comme je l'ai vu ailleurs. On est vraiment plongé au cœur de l'action.

EN BREF :

Je ne suis pas du tout déçue d'avoir acheter le premier tome de cette trilogie car je viens de vivre une sacrée aventure inspirée des mythes arthuriens. D'ailleurs j'ai beaucoup aimé établir des parallèles entre les personnages et évènements du roman et ceux de la légende. Cela dit, j'ai eu beaucoup de mal avec le comportement de l'héroïne...


JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


LA TORTIONNAIRE VOUS EN DIT PLUS...

  • Ce livre est le premier tome d'une trilogie.
  • Le tome 2 La nuit de l'enchanteur et le tome 3 Le sortilège du vent sont disponibles chez Rageot.

vendredi 18 février 2011

Les victimes de la tortionnaire [9]


Petit rendez-vous totalement aléatoire où je présente mes achats livresques personnels, et uniquement ceux-ci. Autrement dit : mes "victimes" ! ;)



Et voilà le dernier arrivé : Vampire City - Tome 2 : La Nuit des Zombies (de Rachel Caine). Je peux vous dire que vu la fin du tome 1, la suite s'est fait désirer !
J'ai hâte de retourner à Morganville pour savoir comment vont tourner les choses pour Claire, Eve, Michael et Shane !

jeudi 17 février 2011

La Beauté du Mal

Auteur : Rebecca James

Édition : Oh ! (site)

Pages : 304

Prix : 18,90 €

Public : 15 ans et +

Commander le livre : sur Amazon

Résumé :

Alice est la fille la plus populaire du lycée. Katherine, la plus effacée. Et pourtant, ce sont les meilleures amies du monde. Grâce à Alice, Katherine reprend goût à la vie après le drame qu'elle a vécu l’année précédente : sa petite sœur adorée a été sauvagement assassinée par une bande d’ados, sous ses yeux. Katherine n’arrive pas à se le pardonner. Ce terrible secret, elle ne l'a jamais partagé avec personne. Jusqu’à Alice. Sa sœur spirituelle. À qui elle peut tout dire. Vraiment ? Car si Alice est l’amie la plus douce et la plus attentionnée, elle peut aussi se montrer terriblement dure, cassante, méchante. Au point que Katherine s'interroge : connaît-elle Alice si bien que ça ? Sauf que douter d’Alice, c’est la rejeter. Et c’est là que les ennuis commencent…


L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


Ce livre est un coup de cœur pour moi ! C'est un véritable engrenage ! On le commence doucement, puis on finit par ne plus pouvoir le lâcher.

Le récit alterne les chapitres sur trois temps différents, on pourrait s'y perdre mais je m'y suis faite très vite et j'ai suivi le rythme sans aucune difficulté.
Les chapitres du passé nous éclaire petit à petit sur le drame (particulièrement horrible !) qui a fait de Katherine la fille qu'elle est aujourd'hui tandis que les chapitres du "futur" (quelques années après la mort d'Alice qu'on apprend dès le début) nous apprenne de plus en plus nettement qu'il y aura un autre drame dans sa vie à cause d'Alice. Le reste nous raconte comment Katherine a rencontré Alice et comment tout a viré au drame. Au final, ça donne un montage très intéressant et surtout, très addictif.
Grâce à ce système, on reconstitue le puzzle de sa vie et on sent de plus en plus le drame se profiler, jusqu'au moment où on devine qui va payer la folie d'Alice. À ce moment-là je me suis dit : "Non, pas lui/elle !!". C'est terrible, mais en fait on est entraîné et on ne peut plus arrêter sa lecture. Et je ne me suis pas doutée un seul instant que ça se passerait ainsi. C'est un livre vraiment plein de surprises.

Alice était pourtant arrivée à point nommé pour Katherine et ça a été sa bouffée d'air frais. Katherine recommence à vivre et rencontre d'autres personnes grâce à Alice. Mais au fur et à mesure que Katherine reprend goût à l'existence, elle se rend compte que, parfois, Alice a un comportement vraiment odieux et cherche à faire mal sans raison. Pendant un temps, Katherine va se voiler la face, lui trouver des excuses et s'accrocher à elle par reconnaissance. Mais elle va vite s'attacher à de nouvelles personnes, comme Mick et Philippa, plus saines d'esprit qu'Alice et se rendre compte que celle-ci n'a plus grand chose d'une amie dorénavant. Seulement, Alice ne supporte pas qu'on lui tourne le dos.

Je ne me suis pas doutée une seule seconde de qui était réellement Alice et je suis tombée en plein dans le panneau. Je pensais qu'il y aurait de la violence physique venant d'Alice, mais en fait c'est une forme de harcèlement psychologique insidieux. Pour une personne qui prête si peu d'attention aux sentiments des autres, elle sait parfaitement trouver les mots pour appuyer là où ça fait mal, d'autant plus que Katherine est encore mentalement fragile.

La fin est très émouvante et malgré tous les drames, Katherine a appris à vivre alors qu'au début elle se complaisait dans la culpabilité. J'ai eu le coup de foudre pour Mick, j'en veux un comme ça ! J'ai vraiment apprécié la romance, parce que oui, il y en a bien une, pour mon plus grand bonheur :D.

EN BREF :

Au final, Alice m'a presque fait pitié. Mais quelque part, elle a permis à Katherine de rencontrer des gens auxquels elle tient. Et elle n'aurait jamais eu Sarah sans tout ça. Finalement, malgré la noirceur, le livre se finit sur une note d'espérance.


JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :

mercredi 16 février 2011

[Fan Trailer] L'été où je suis devenue jolie - Tome 1 & 2

Ces Fan Trailers sont justes énormes !! J'admire le travail que ça a dû demandé à celle qui les a faits ! Et puis franchement, Matt Lanter en Conrad m'a totalement convaincu, il est juste... Conrad quoi (je vous défis de ne pas succomber maintenant  !! xD), je le trouve par-fait ! En revanche, je n'adhère pas du tout à l'acteur choisi pour Jeremiah...

Attention: GROS spoilers dans la seconde vidéo (celle du tome 2 - It's not summer without you). C'est trop tard pour moi, mais je vous préviens ^^. La première vidéo peut être vue sans danger en revanche ;).


Fan Trailer de L'été où je suis devenue jolie



Fan Trailer de It's not summer without you (Tome 2 de L'été où je suis devenue jolie)

mardi 15 février 2011

Le chant des orques

Auteur : Antje Babendererde

Édition : Bayard Jeunesse (site)

Pages : 386

Prix : 11,90 €

Public : 12 ans et +

Commander le livre : sur Amazon

Résumé :

Depuis la mort de sa mère, Sofie vit seule à Berlin avec son père, un photographe reconnu, mais qui n'a jamais été très présent. Lorsqu'il lui propose de l'accompagner un mois pour son travail aux États-Unis, Sofie hésite, puis accepte, consciente que c'est l'occasion de se rapprocher de lui.
Ils s'installent donc à Neah bay, dans un motel tenu par une indienne et son fils, Yavid, un garçon beau comme un astre. Dès leur première rencontre, c'est le coup de foudre.
Tandis que le père de Sofie part en reportage, la jeune fille passe son temps avec Yavid. Celui-ci lui raconte les histoires de son clan, l'emmène en zodiac voir des orques et travailler sur le canoë qu'il prépare pour les Makah, la grande fête traditionnelle annuelle.
Jour après jour, grâce à Yavid, Sofie retrouve confiance en elle et le goût de vivre. Cependant, elle se dispute souvent avec son père, qui supporte mal de la voir grandir, et la fête de Makah approchant, elle redoute l'inévitable retour à Berlin...


L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


Ce roman partait déjà gagnant puisque la culture indienne me fascine. Et effectivement, c'est une plongée dans la culture Makah, on apprend à connaître leurs traditions, leur façon de vivre et de voir le monde, et leurs croyances. J'avoue que, parfois, on y croirait presque à ces légendes, et il y a des moments où l'ambiance est quasi mystique.
Le paysage est pluvieux et gris, mais on en apprécie d'autant plus les journées où il fait beau. Et puis, ça donne vraiment une ambiance particulière à l'endroit où ils sont.

L'histoire est narrée à la première personne du point de vue de Sofie, qui subit une véritable évolution durant le récit ; une transformation même. Elle grandit, gagne confiance en elle, réussi à faire le deuil de sa mère, améliore ses relations avec son père et vit son premier amour. Et tout ça n'était vraiment pas gagné. Puisqu'au début du livre, Sofie est une adolescente mise à part à cause de son physique de rouquine et de ses goûts. Elle n'a aucun ami et la mort de sa mère l'a encore plus éloignée du reste. Sans compter que son père, photographe de renom, et elle, ne se connaissent pas bien.

Heureusement, ce voyage d'un mois sonne un peu comme un nouveau départ pour son père et elle. Ils vont apprendre à se connaître et vont crever l'abcès en quelque sorte, car la mort de la mère de Sofie les a tous les deux engloutis. Son père va débuter une nouvelle histoire et Sofie gagnera ses premiers amis et complices. Et pourtant, à chaque fois, elle les aura jugé trop vite et finira pas apprendre à les connaître et à nouer de vrais liens.

Mais le point de départ de l'évolution de Sofie se résume à un seul nom : Javid. Un jeune indien d'à peine seize ans mais qui est déjà presque un homme, physiquement et mentalement. Javid est très entreprenant avec Sofie qui se montre très méfiante, et je la comprends, c'est ce qui la rend très juste comme personnage. Seulement, elle s'apercevra bien vite que Javid n'est pas du genre à se moquer ou à mentir. Leur coup de foudre est assez rapide, mais franchement, ça passe tout seul (et pourtant, je suis difficile de ce côté-là). J'ai adoré la façon dont  Javid essaie de comprendre et "d'apprivoiser" la farouche Sofie :).

Ensemble, ils vont partager leurs douleurs et leurs doutes, et Javid fera découvrir à Sofie les merveilles de sa culture et les orques. Des orques qui deviennent presque des personnages et auxquelles je me suis beaucoup attachée. Et c'est grâce à Javid que Sofie va apprendre à s'aimer et à aimer.

EN BREF :

Tous les aspects de ce livre m'ont satisfaite au plus haut point. C'est une vraie découverte dépaysante, magique, et une romance parfaite. Si vous aimez les histoires d'amour adolescentes et la culture indienne, sautez dessus les yeux fermés ! Et comment ne pas tomber sous le charme de Javid ? Je vous le demande... ;).


JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :

lundi 14 février 2011

[Fan Trailer] Treize raisons

J'ai trouvé trois bons Fan Trailers pour Treize raisons de Jay Asher (avec une petite préférence pour le dernier ^^). Franchement aucun risque de spoilers, seuls ceux qui ont lu le livre peuvent savoir quelle scène correspond à quel moment du livre.

Personnellement, je n'ai pas vraiment aimé le livre, mais si ces vidéos encouragent certains à l'entamer, alors tant mieux ;).


Fan Trailers de Treize raisons
(par 7KellProductions, CrazySnowflake et sparkfadingspark)





dimanche 13 février 2011

Les Sept Royaumes - Tome 1 : Le Roi Démon

Auteur : Cinda Williams Chima

Édition : Bragelonne (site)

Pages : 408

Prix : 16,90 €

Public : 15 ans et +

Commander le livre : sur Amazon

Résumé :

Pour aider sa famille à survivre, Han a renoncé à sa vie de voleur. Ses bracelets d'argent suffiraient à la nourrir, mais un sort mystérieux les scelle à ses poignets depuis toujours.
Et ses mésaventures ne font que commencer : quand il prend possession d'une étrange amulette, il est loin d'imaginer qu'elle a appartenu au Roi Démon, qui a failli détruire le monde mille ans auparavant... et qu'il vient de s'attirer les foudres d'hommes impitoyables.
Raisa est princesse, mais elle doit aussi se battre... contre le mariage que lui impose sa mère. Pas question de se laisser faire ! Elle préfère partir au galop vers l'aventure et rêver d'Hanalea, la guerrière légendaire qui libéra le monde de l'emprise du Roi Démon.
C'est ainsi qu'Han et Raisa vont se rencontrer et, à leur insu, réveiller les forces obscures qui avaient autrefois mis les Sept Royaumes en péril...


L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


Au départ, je dois avouer que je n'ai absolument rien compris au fonctionnement du monde décrit, avec ces peuples différents dans un même royaume et les différents royaumes. Bref, j'étais vraiment dans un royal cafouillis, sans compter que beaucoup de personnages portent des noms différents dépendants de l'endroit où on les nomme, du coup, j'étais encore plus perdue. De plus, j'ai trouvé que la rencontre entre les deux personnages traînait un peu trop. Il faut atteindre environ la moitié du roman pour les voir se rencontrer enfin.

Et c'est justement à ce moment-là que l'intérêt du roman est ré-haussé d'un sacré cran ! Avant je trouvais ça compliqué et assez ennuyeux, mais après coup, je vois tout ce qui s'est passé avant comme une bonne introduction qui présentent les personnages et la suite d'évènements qui vont amener Han et Raisa à se croiser.

Personnellement, j'ai adoré Han, que j'ai trouvé beaucoup plus intéressant que la princesse Raisa. Il a une vie très dure et de lourdes responsabilités pour ses seize ans. Et pourtant, il essaie quand même de s'en sortir honnêtement pour sa mère et sa petite sœur, parce qu'il n'est vraiment pas fier de son passé et de ce qu'il a fait auparavant, même si, malgré le danger, c'était plus facile. Cependant, il ne peut pas tourner le dos à son passé et ce dernier le poursuit sans cesse.
J'ai beaucoup aimé le fait que Raisa décrive Han comme quelqu'un de sûr de lui, dangereux, charismatique et sarcastique, alors que quand on lit du point de vue de Han, on sait parfaitement qu'il est en réalité pétri de doutes, qu'il est parfois effrayé sans le montrer et aime sa mère et sa sœur plus que tout au monde. C'est vraiment quelqu'un qui sait cacher ce qu'il ressent. Et vu la façon dont il a vécu, c'est compréhensible.
J'ai d'ailleurs été particulièrement touchée par ce qui lui arrive à la fin de ce premier tome.

En revanche, qu'est-ce que je n'ai pas aimé Raisa ! Mais alors pas du tout ! Je l'ai trouvé beaucoup trop frivole, à vouloir aligner les conquêtes avant son mariage. Elle passe beaucoup de son temps à flirter avec les nombreux prétendants qu'elle a à ses pieds, et si je devais compter les garçons qu'elle a embrassé pour une raison ou pour une autre ! Bon, je suis peut-être vieux jeu, mais ça ne m'a pas plu.
Par contre, les moments où elle montre qu'elle prend ses responsabilités sont beaucoup plus agréables. Quand elle s'enfuit, elle ouvre enfin les yeux et se rend compte que le monde n'est pas tel qu'on le lui avait décrit. Et puis, j'ai adoré sa rencontre avec Han, malgré l'adorable Amon complètement fondu de Raisa et le charmant Micah, j'avoue que c'est Han qui remporte mon adhésion.

Les révélations sur les personnages (surtout pour Han) sont attendues au tournant, mais ça n'enlève vraiment rien à l'intérêt de l'histoire, au contraire, ça me rend encore plus pressée de lire la suite !
Sans compter que la guerre est presque aux portes du royaume et que le trône de Fells est en danger. J'ai, par ailleurs, beaucoup aimé l'histoire du Royaume de Fells et la façon dont cette histoire s'est modifiée avec le temps. Il n'y a pas vraiment de camp "gentil" ou "méchant", c'est ambigüe et très intéressant, et ça, j'adore ! Il y a un véritable monde avec une Histoire, des personnages, de la magie, de la romance, de la politique, et des complots bien sûr.

EN BREF :

J'avoue mettre beaucoup d'espoir dans une relation entre Han et Raisa et je serais très déçue si ça n'arrive pas (non, ce n'est pas une menace envers l'auteur xD). Ils sont si différents que j'adorerais voir ça, d'autant plus que ça permettrait de ne pas répéter le passé (enfin ça, seul ceux qui ont lu le livre comprendront l'allusion ;)).


JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


LA TORTIONNAIRE VOUS EN DIT PLUS...

  • Ce livre est le premier tome d'une saga qui comptera 4 tomes.
  • Le tome 2 La Reine exilée paraîtra en juin 2011 chez Bragelonne.
  • Le tome 3 The Gray Wolf Throne est prévu en VO pour le 20/09/2011.

samedi 12 février 2011

Les victimes de la tortionnaire [8]


Petit rendez-vous totalement aléatoire où je présente mes achats livresques personnels, et uniquement ceux-ci. Autrement dit : mes "victimes" ! ;)



Réceptionné pile le lendemain de sa sortie (sortie le 10 février), ça c'est de la ponctualité ! Je n'imaginais pas le livre aussi épais, mais c'est tant mieux  ! J'ai trop hâte de le lire pour enfin rencontrer le fameux Alex Fuentes de ses dames ! :D

Oui, enfin... ce sera pas pour tout de suite malheureusement, j'ai encore plusieurs livres qui m'attendent sur ma pile...

vendredi 11 février 2011

L'été où je suis devenue jolie

Auteur : Jenny Han

Édition : Wiz Albin Michel (site)

Pages : 304

Prix : 13 €

Public : 12 ans et +

Commander le livre : sur Amazon

Résumé :

Depuis qu'elle est enfant, Belly passe tous ses étés dans la maison au bord de la plage. Là, entre les bains de mer et les pichets de thé glacé, la vie est parfaite. Il y a Susannah et ses fils, Conrad l'ombrageux et Jeremiah, si charmant. Et puis l'été de ses seize ans, les choses changent. Susannah sourit un peu moins. Les garçons paraissent plus lointains. Parce qu'il se passe quelque chose dont personne ne parle. Belly aussi a son secret. La vie chavire doucement, pour chacun d'entre eux. Plus rien ne sera comme avant.


L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


J'avais pas mal d'a priori au départ, et en le bouquinant de-çi de-là, ça me paraissait plutôt ennuyeux. Et en fait non ! Une fois commencé, il ne m'a pas fallu trois pages pour accrocher.

Depuis toute petite, Belly passe tous ses étés avec sa mère et son frère dans une résidence secondaire, au bord de la plage. Celle-ci appartient à la meilleure amie de sa mère, Susannah, une femme affectueuse, admirable et souriante. Celle-ci est toujours accompagné par ses fils : Conrad et Jeremiah. Belly, amoureuse depuis ses dix ans de Conrad, essaie de passer à autre chose, mais le regard que porte les fils de Susannah sur elle a changé, elle a changé.

Belly est une héroïne très attachante, et même si on ne lui ressemble pas, on la comprend totalement. Ni parfaite, ni à part ; ni très intelligente, ni totalement stupide ; ni trop faible, ni trop forte. Bref, elle est banale, et c'est ça que j'ai trouvé plaisant. J'ai adoré la relation qu'elle a avec les garçons et son frère, que j'ai trouvé très réaliste.
Et bien sûr, point non négligeable, il y a Jeremiah et Conrad, les fameux fils de Susannah. Le ténébreux Conrad est tellement tête à claques mais se montre parfois si charmant que ce serait presque un crime de ne pas l'aimer. Et puis, il y a Jeremiah, le blond, le joyeux trublion vraiment trop adorable.

Il y aura des moments tristes, émouvants, drôles, attendrissants, et c'est de tout ça qu'est fait l'été de Belly. Pour elle, les autres saisons n'ont que peu d'importance. Elle n'attend que l'été. Et nous aussi !

En plus de ça, le roman sent bon l'été, la plage, la piscine, le sable, les copains et les vacances. On a vraiment l'impression d'y être. Je n'ai jamais été très attirée par les vacances à la mer mais je dois reconnaître que ça m'a rendue nostalgique. J'ai beaucoup aimé les chapitres sur l'enfance de Belly durant les étés précédents qui, à chaque fois, éclairent une situation qu'elle vit maintenant, à l'été de ses seize ans, celui où tout change.

EN BREF :

Belly ne sait pas quel secret lui cache les deux garçons, Susannah et même sa mère. Elle se fourvoie complètement d'ailleurs, et les révélations tombent à la fin du roman, rendant le tout un peu doux-amer mais plein d'espoir. Rien n'est fini, et ils reviendront tous l'été prochain, malgré tout.


JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


LA TORTIONNAIRE VOUS EN DIT PLUS...

  • Ce livre est le premier tome d'une trilogie.

jeudi 10 février 2011

[Fanart] Mort d'encre

J'ai découvert ce fanart de Mort d'encre (troisième tome de la trilogie Coeur d'encre de Cornelia Funke) et j'ai complètement craqué ! 
J'adore le style et le côté un peu brouillon du dessin. En plus, Doria est mon favori ^^ (bon, il est censé être brun avec des yeux d'un bleu plus clair que ceux de Meggie, mais je vais pas faire ma difficile).
Et puis, je les trouve trop mignons tous les deux (ça y est, la fan-girl est dans la place, ne prenez pas peur...) !!

L'auteur du dessin explique qu'elle a voulu dessiner une scène où Doria expliquerait à Meggie pourquoi les deux doigts de sa main gauche sont raides (je ne donnerai pas la raison ici, parce que ce serait spoiler). 

Vous trouverez la galerie de la dessinatrice ici, et ça vaut le coup d'œil (je suis vraiment dingue de son style !). Vous y trouverez du Harry Potter, de La Cité des Ténèbres, du Hunger Games, ...

Meggie et Doria par burdge-bug

mercredi 9 février 2011

Treize raisons

Auteur : Jay Asher

Édition : Wiz Albin Michel (site)

Pages : 284

Prix : 13,50 €

Public : 15 ans et +

Commander le livre : sur Amazon

Résumé :

Clay Jensen reçoit sept cassettes enregistrées par Hannah Baker avant qu'elle ne se suicide. Elle y parle de treize personnes qui ont, de près ou de loin, influé sur son geste. Et Clay en fait partie. D'abord effrayé, Clay écoute la jeune fille en se promenant au son de sa voix dans la ville endormie. Puis il découvre une Hannah inattendue qui lui dit à l'oreille que la vie est dans les détails.
Une phrase, un sourire, une méchanceté ou un baiser et tout peut basculer...


L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


Au final, j'ai un avis plutôt négatif sur cette lecture... Le problème, c'est que je n'arrive presque pas à trouver ce qu'on peut sortir de positif dans un livre comme celui-ci. J'ai trouvé ça assez pesant.

J'ai eu beaucoup de mal à approuver la démarche d'Hannah, que j'ai trouvé un peu lâche quand même. Oui, il lui est arrivé des choses graves et loin de moi l'idée de les sous-estimer, mais il lui est aussi arrivé des choses beaucoup plus anodines.
Ce qui me gêne le plus en fait, c'est qu'elle se suicide et prenne le temps de faire une petite vendetta personnelle, du genre : "Tiens ! C'est ta faute à toi, à toi et à toi, si je suis morte !". Bof, j'adhère pas vraiment... Je suis d'accord avec elle quand elle veut rétablir la vérité, mais parfois ça vire vraiment à la vengeance puéril pour pourrir la vie de certains (y'en a qui le mérite bien cela dit).
Elle m'a donné l'impression de rejeter la faute sur tous les autres alors qu'elle s'est parfois enfoncée elle-même dans le noir en refusant toute aide ou en attendant que les autres devinent. Pourtant, l'enregistrement des cassettes audio lui a permis de faire le point et donc de réfléchir sur elle-même et sur ce qui s'était passé pour qu'elle en arrive là, mais pas assez pour la faire changer d'avis.

Bon, peut-être que ça n'a simplement pas percuté ma sensibilité en fin de compte, et que d'autres seront beaucoup plus sensibles que moi au personnage d'Hannah. La seule chose que j'ai aimé chez elle, ce sont les quelques leçons qu'elle donne et qui font plaisir à entendre.

A contrario, Clay est un p'tit gars super attachant. Et je dois reconnaître que, pour lui, Hannah Baker a apporté quelque chose de positif : que la vie peut s'arrêter du jour au lendemain, et même si on doute, il ne faut pas hésiter à foncer. Et Clay va appliquer cette leçon de vie tout de suite et ne laissera plus partir quelqu'un sans rien faire.

EN BREF :

J'ai beau dire que je n'ai pas aimé Hannah, une fois qu'on a commencé le livre, il est très difficile de s'arrêter, parce qu'on a envie de savoir, envie de connaître tous les petits secrets d'Hannah et des autres membres de la liste. Mais le message est beaucoup trop négatif...


JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :

mardi 8 février 2011

Mort d'encre

Auteur : Cornelia Funke

Édition : Gallimard Jeunesse (site)

Pages : 761

Prix : 22 €

Public : 12 ans et +

Commander le livre : sur Amazon

Résumé :

Le Monde d'encre est plus violent que jamais et Meggie et ses parents sont menacés par le tyran Tête de Vipère. Farid, lui, cherche à faire revenir à la vie le cracheur de feu Doigt de Poussière. Orphée lui a promis d'écrire les mots qui le ressusciteront, mais la Mort exige bien des sacrifices pour exaucer les souhaits des humains et les mots peuvent être trompeurs...


L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


Attention : risque de spoilers sur les tomes précédents !

Ce troisième tome de la trilogie Cœur d'encre est dans la digne lignée du second tome Sang d'encre.

Une nouvelle fois, j'ai été transportée ! Ce qui est vraiment génial, c'est que rien n'est prévisible, à chaque page tournée on sait qu'un retournement de situation imprévu peut apparaître. Il se passe vraiment des tas de choses, comme dans le deuxième tome, et parfois, la situation paraît désastreuse. Mais encore une fois, les protagonistes vont devoir se battre avec les moyens dont ils disposent, et quelques fois, ce ne sont que les mots d'un vieil écrivain à l'orgueil démesuré. Ce Fenoglio, on lui mettrait des claques, souvent !

Je suis toujours aussi fan des personnages, ils sont – je le dis encore une fois – vraiment complexes, ainsi que les sentiments qu'ils ressentent. Ce sont vraiment des personnages réalistes et profonds, que ce soit les adultes ou les plus jeune.
J'ai même réussi à apprécier ce sale gosse de Jacopo, qui ne demande que l'attention de sa mère, et le passage de son point de vue m'a vraiment ému. J'ai adoré Doria (contrairement à Farid), bien qu'on ne le voit pas encore assez à mon goût, et j'aurais voulu voir évoluer sa relation avec Meggie.
Ce qui rend d'ailleurs le livre riche, ce sont tous ces points de vue différents qui fait qu'on creuse les personnages, qu'on va toujours plus loin.

Je suis ravi de la façon dont se termine cette trilogie, même si j'aurais aimé en savoir plus et que ça continue encore et encore. M'enfin, n'est-ce pas à ça qu'on reconnaît les bonnes histoires ?

EN BREF :

En conclusion, cette trilogie est une véritable perle ! Je la conseille vivement !


JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


LA TORTIONNAIRE VOUS EN DIT PLUS...

lundi 7 février 2011

Sang d'encre

Auteur : Cornelia Funke

Édition : Gallimard Jeunesse (site)

Pages : 671

Prix : 21 €

Public : 9 ans et +

Commander le livre : sur Amazon

Résumé :

Meggie et ses parents savourent leurs retrouvailles lorsque Farid apporte une nouvelle bouleversante: prêt à tout pour revoir les fées et sa famille, Doigt de Poussière a regagné le Monde d'encre, ignorant qu'un grand danger l'attend. Farid et Meggie décident de partir à sa recherche. C'est le début d'un voyage incroyable... et terrifiant.


L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


Attention : risque de spoilers sur le tome précédent !

Je l'ai largement préféré au premier tome Coeur d'encre ! Cette suite est plus sombre, plus adulte. On est durant toute la lecture dans le monde de Cœur d'encre et je n'attendais que ça dans le premier tome.
C'est un monde proche du moyen-âge, la vie est donc dure, ce n'est pas une partie de plaisir, mais en même temps le monde est tellement magique que ça donne envie d'y aller. Le roman prend alors presque une dimension de fantasy, et c'est un sacré voyage !

La famille de Mo pensait que tous  les ennuis seraient terminés avec la mort de Capricorne, mais un autre lecteur doué a été trouvé. D'autant plus que Mortola et Basta veulent prendre leur revanche et vont donc les forcer à retourner dans le monde d'encre. Un monde d'encre que la mort de Capricorne n'a pas aidé, puisque Tête de Vipère, un tyran de la pire espèce, souhaite écraser le royaume rival pour asseoir sa cruelle domination.
Mo, Meggie, Resa, Farid et Doigt de Poussière se retrouvent donc, à des moments différents et pour des raisons différentes, tous embarqué dans le livre Cœur d'encre. Les personnages se retrouvent séparés et à avoir divers buts mais ils vont tous être impliqués d'une manière ou d'une autre dans le sauvetage du monde d'encre. Comme pour le premier tome, on suit l'histoire avec différents points de vue (plus nombreux cette fois-ci) qui enrichissent la lecture.

Fenoglio, l'écrivain orgueilleux et créateur du Monde d'encre se rend compte que tout lui échappe alors qu'il voudrait tout maitriser avec ses mots. Mais les personnages qu'il a crée avec des mots sont humains et les sentiments ne se maitrisent pas. Il essaye donc à chaque fois d'arranger les choses, mais ce n'est pas aussi facile et tout finit toujours par déraper à cause de son orgueil mal placé. Il se rend compte également que des personnages secondaires auxquels il ne prêtait aucune attention se révèle finalement plus intelligent qu'il ne le croyait et surtout, beaucoup plus importants. Je trouve que l'image de l'écrivain qu'on a dans cette trilogie est étonnante et que Cornelia Funke ne se prend pas au sérieux.

Il y a beaucoup de sentiments dans ce tome : la haine, la jalousie, l'amour. Et tout ça porté par des personnages vraiment humains et imparfaits. Que ce soit Meggie, Doigt de Poussière, Mo, le Prince Noir ou Violante, ils sont tous hyper intéressants et complexes !

EN BREF :

L'écriture est toujours aussi belle, les mots transportent et je pense que ceux qui, comme moi, avait trouvé le premier un peu trop jeunesse pour eux, devrait plus apprécier celui-là. En tout cas, moi, j'ai été plus que conquise !
Ça a été pour moi une sacrée aventure et je suis pressée de me plonger dans le troisième et dernier tome !


JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


LA TORTIONNAIRE VOUS EN DIT PLUS...

  • Chronique du tome précédent :

dimanche 6 février 2011

Les Chroniques de la Tour - Tome 1 : La Vallée des Loups

Auteur : Laura Gallego Garcia

Édition : Baam (site)

Pages : 253

Prix : 13 €

Public : 8 ans et +

Commander le livre : sur Amazon

Résumé :

Il existe de par le monde quelques Hautes Écoles de Magie, secrètes et élitistes. Dana a l'incroyable chance d'être choisie comme élève par le Maître de la Tour de la Vallée des Loups. Mais pourquoi elle ? Y aurait-il un rapport avec l'existence de Kai, ce jeune garçon qu'elle seule peut voir et entendre ? Ou avec cette mystérieuse prisonnière qui l'appelle à son secours ? Dana devra désobéir à son Maître pour venir en aide à cette étrange femme qui lui ordonne de partir à la recherche d'une licorne. Mais les loups de la Vallée semblent décidés à ne pas la laisser faire...


L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


C'est de la fantasy assez classique mais très plaisante à lire, et surtout, pour tous les âges, en plus d'être un petit roman (qui débute une trilogie) de deux cents pages très rapide à lire.

Il y a peu de personnages et ce n'est pas plus mal vu la petite taille du tome. Toute l'aventure se déroule au même endroit (eh non, pas de voyage épique ^^), c'est à dire aux alentours de la Tour du Maître où Dana étudie la magie.

Dana est une héroïne solitaire, au début une petite paysanne travailleuse mais rejetée parce qu'elle est capable de parler avec quelqu'un qu'elle seule peut voir et entendre. Elle-même doute de sa santé mentale, mais Kai paraît tellement vivant, sans compter qu'il grandi en même temps qu'elle. Ce qui rend les choses encore plus mystérieuses. Mais la rencontre avec le Maître changera sa vie et l'étude de la magie révèlera en elle une ambition qui la rendra plus sûre d'elle.
Au début on suit donc l'enfance de Dana jusqu'à ses huit ans environ, puis une ellipse nous mène à ses quinze ans et encore une autre à ses seize ans. Ce sont chaque fois des étapes importantes de sa vie mais la majeure partie du roman se déroule lorsque Dana a seize ans et qu'elle est presque déjà une magicienne accomplie, car c'est là que va vraiment commencer sa quête.

L'elfe Fenris, gracieux mais particulièrement antipathique se révèlera finalement précieux et fidèle ; et Marietta la naine, sous ses airs revêches, est en fait très attachée à Dana. Puis il y a Kai, celui que seule Dana peut voir. Il est complètement adorable, et parfois même un peu enjôleur et piquant. On se doute bien de ce qu'il est en réalité, mais on ne veut pas y croire et Dana non plus. Et enfin, il y a le mystérieux Maître dont on essaie de deviner les intentions.

Il y a bien évidemment une quête, dont Dana semble être la clé, des personnages qui cachent des secrets, et même, de la romance. Une romance toute mignonne, adorable, qui se construit tout naturellement, mais très frustrante et impossible. J'ai pourtant maintenu l'espoir jusqu'au bout...

EN BREF :

Je ne sais pas où me mènera la suite de ce premier tome, mais je la lirais avec plaisir.


JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


LA TORTIONNAIRE VOUS EN DIT PLUS...

  • Ce livre est le premier tome d'une saga en 4 tomes (dont un prequel).
  • Le tome 2 La malédiction du Maître, le tome 3 L'Appel des morts et le prequel L'elfe Fenris sont disponibles chez Baam !.

samedi 5 février 2011

Les victimes de la tortionnaire [7]


Petit rendez-vous totalement aléatoire où je présente mes achats livresques personnels, et uniquement ceux-ci. Autrement dit : mes "victimes" ! ;)



J'attendais Delirium (de Lauren Oliver) avec impatience et je dois dire que le livre est ma-gni-fique ! En plus la couverture est toute veloutée. J'ose limite pas le lire tant il est joli xD. D'ailleurs, à l'arrière, on retrouve la couverture de devant inversée (le titre est en noir et la photo est en entier).

J'ai pas mal hésité avant de me laisser tenter par Evernight (de Claudia Gray), et finalement j'ai cédé. J'espère que je vais aimer (encore une fois, là aussi la couverture est toute douce ^^).

Ce sont tous deux des livres à suite, pour changer (mais je vais pas me plaindre j'adore ça :), mon portefeuille un peu moins évidemment...)

vendredi 4 février 2011

Vampire Academy - Tome 2 : Morsure de glace

Auteur : Richelle Mead

Édition : Castelmore (site)

Pages : 316

Prix : 12,90 €

Public : 15 ans et +

Commander le livre : sur Amazon

Résumé :

Quand amour et jalousie se rencontrent sur les pistes enneigées, les vacances d'hiver deviennent mortelles...
Les vacances de Noël ont débuté à Saint-Vladimir mais Rose n'a pas la tête à s'amuser. Une attaque strigoï a mis l'école sur alerte rouge et des gardiens viennent renforcer la sécurité. Cette année, le séjour au ski de l'Academy est obligatoire pour tous alors que la menace se rapproche. Pourtant, Rose et Lissa ne sont pas à l'abri du danger pour autant. Quand trois de leurs amis partent à l'assaut, Rose doit se lancer à leur secours. Mais l'héroïsme a un prix.


L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


Attention : risque de spoilers sur le tome précédent !

Autant je n'avais pas aimé Rose dans le premier tome, autant là, je l'ai bien apprécié. Sa façon de voir les choses m'a souvent fait sourire.
Elle a beaucoup évolué, notamment concernant sa relation avec Dimitri et avec sa mère. D'ailleurs, la relation entre Rose et sa mère est vraiment très intéressante, pleine de non-dits et de rancœur. Mais Rose grandit un peu et fait quelques concessions tandis que sa mère essaie de se rapprocher d'elle.
Et puis, je ne boude pas mon plaisir d'avoir retrouvé Christian et ses répliques sarcastiques ;). Rose et lui sont tellement jaloux l'un de l'autre par rapport à Lissa que je suis certaine que ça finira par déboucher sur une grande amitié. Néanmoins, je plains la pauvre Rose d'avoir à subir les ébats de Christian et Lissa contre son gré xD. En même temps, sans ça, on ne pourrait rien savoir de leur romance et ça me décevrait.
Un nouveau personnage est introduit dans ce tome 2 : Adrian Ivashkov, un Moroï de sang royal qui traîne une mauvaise réputation et qui semble succomber à la "petite" Rose. Je le trouve un peu flou, mais je me doute que, vu la fin, il sera plus développé dans le prochain tome. Bon, honte à moi, je n'adhère toujours pas à Dimitri, mais que voulez-vous, ce n'est pas mon type x). Quant à Mia, la petite peste que j'aime bien malgré tout, même après avoir subi plusieurs revers, elle se relève toujours et évolue dans le bon sens.

C'est ce que je préfère dans cette saga pour l'instant : qu'il y ait beaucoup de personnages différents abordés qui évoluent et ne servent pas que de faire-valoir à Rose.

Le bémol, c'est que j'ai l'impression que ce tome n'a pas vraiment fait avancer les choses. Je n'ai pas vraiment vu une grande intrigue sur plusieurs tome, si ce n'est que les Strigoï attaquent les Moroï. Et je n'en ai pas appris beaucoup plus sur ce monde, c'est dommage. La grande question qui se pose surtout, c'est : est-ce que les Moroï vont enfin apprendre à se servir de leurs pouvoirs pour se battre ? En tout cas, Mia, Tasha (la tante de Christian, nouvelle arrivée elle aussi) et Christian en ont fait la démonstration.

EN BREF :

J'ai vraiment bien aimé la dernière partie du livre, où on retrouve de l'action. Rose et ses amis doivent s'en sortir d'eux-mêmes, ce qui marquera un tournant pour Rose et sa responsabilité de gardien et pour tous ceux qui l'accompagnaient d'ailleurs. On s'attache plus aux personnages, les relations s'approfondissent mais j’attends toujours le fil rouge de la saga.


JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


LA TORTIONNAIRE VOUS EN DIT PLUS...

  • Les Moroï et les Strigoï sont des créatures issues de la mythologie roumaine (merci Wikipédia). Les Moroï sont décrits comme des vampires mortels, à l'inverse des Strigoï, immortels. Je viens de le découvrir et je trouve ça plutôt pas mal que Richelle Mead ait repris du folklore méconnu et fait à sa sauce tout en gardant les bases.
  • Chronique du tome précédent :

mercredi 2 février 2011

Nightshade - Tome 1 : Lune de Sang

Auteur : Andrea Cremer

Édition : Gallimard Jeunesse (site)

Pages : 495

Prix : 19,50 €

Public : 15 ans et +

Commander le livre : sur Amazon

Résumé :

Calla appartient à la meute des Nightshade. Comme tous les siens, elle a le pouvoir de se transformer en louve. Le soir de la Lune de Sang, elle sera unie au séduisant Ren, loup-garou de la meute rivale. Mais lorsqu'elle viole les lois de ses maîtres pour sauver la vie de Shay, un jeune lycéen, Calla remet en question son destin. En suivant son coeur, risque-t-elle de tout perdre – y compris sa propre vie ?


L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


C'est un premier tome qui commence doucement.
Au début, je m'ennuyais ferme, pendant au moins cent pages : ils sont au lycée, cool..., et les personnages me paraissaient on ne peut plus stéréotypés. On me parlait des Protecteurs et des Gardiens sans que j'y comprenne quoi que ce soit et je n'aimais pas particulièrement Ren qui drague clairement Calla qui, elle, essaie de lui résister (mouais, mais elle a pas beaucoup de résistance la demoiselle pour une alpha). Et puis il y avait Shay, insipide au possible, qui lui courait après.

Puis après, la situation s'éclaire. On comprend beaucoup mieux comment fonctionne le monde des Gardiens et des Protecteurs, les rôles de chacun et les règles qui régissent leur monde. Les différents personnages sont assez nombreux (mais pas trop, donc  on peut les apprécier à leur juste valeur) et deviennent beaucoup plus intéressants. Ils révèlent différentes faces de leurs personnalités et le roman ne s'attardent pas que sur Ren, Shay et Calla, (même si ce sont les principaux protagonistes). Les autres aussi ont le droit d'exister ; toujours du point de vue de Calla, certes, mais ils ont leurs moments. Et c'est ce qui fait que je me suis attaché à ses personnages secondaires et que j'ai mes petites préférences pour quelques uns.

Cependant, Calla, qui a normalement du répondant et ne se laisse pas marcher sur les pieds, m'a paru parfois assez faible, mais elle se rattrape souvent. Il faut dire aussi qu'elle évolue dans un monde plutôt machiste. Mais ce qui m'a le plus agacé chez elle, c'est son inconstance : elle passe sans arrêt de Shay à Ren sans résistance aucune ou presque, mais ça reste supportable.
En revanche, j'ai beaucoup aimé les liens forts que partagent Ren et Calla avec leurs meutes respectives ainsi que le rapprochement des membres de leurs meutes et les liens qui se créent entre eux.

En fait, il faut laisser le temps à l'histoire et aux personnages de se faire une place. Et j'ai été contente de constater qu'il y avait une véritable histoire dans ce livre, et que ça ne portait pas seulement sur les tourments sentimentaux de l'héroïne. Il y a un monde avec ses secrets et ses mensonges, un vrai univers dont on n'est sûrement loin d'avoir fait le tour.

Après ça, je n'ai pas pu lâcher le livre. Les mystères que Calla découvre grâce à Shay, les secrets cachés par les gardiens, l'histoire de leur peuple, le rôle de Shay dans tout ça, rend le tout vraiment intéressant. Et j'ai hâte de connaître la suite. J'ai trouvé qu'il y avait un bon équilibre entre l'histoire et la romance.

Et il faut dire aussi que côté hot, on est servi ! J'ai rarement vu des passages aussi osés dans un roman jeunesse ! Et comble pour moi, je n'ai toujours pas réussi à me décider entre Shay et Ren. Parfois je préfère l'un, et à d'autres moments l'autre se révèle et vice et versa, et en fait, je reste coincée entre les deux.

EN BREF :

Livre équilibré, un début trop lent, des personnages pas terrible, mais une histoire intéressante.


JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


LA TORTIONNAIRE VOUS EN DIT PLUS...

  • Ce livre est le premier tome d'une trilogie.
  • Le tome 2 Wolfsbane est disponible en VO.
  • Le tome 3 Bloodrose paraîtra en VO le 21/02/2012.
  • Un spin-off à la saga est également prévu en VO pour l'automne 2012.

mardi 1 février 2011

Une suite à Lettre à mon ravisseur ?

Comme je ne me remettais pas de ce roman, j'ai  un peu fouillé le web à la recherche d'info, et voici ce que dit l'auteur sur son site officiel (que vous trouverez ici) : 

Will there be a sequel to Stolen?
 
I certainly would like to revisit Gemma and Ty's world one day, and yes, I do have a plot for a book related to Stolen all worked out in my head, ready to go. However, at present I am working on another novel for young people that is not related to Stolen to Flyaway. My advice though....stay tuned. It won't be today or tomorrow, but maybe soon, soon, soon.....

Traduction personnelle :

Y aura t-il une suite à Lettre à mon ravisseur ?
 
J'aimerais certainement revisiter le monde de Ty et de Gemma un jour, et oui, j'ai un scénario pour un livre rattaché à Lettre à mon ravisseur, complètement mis au point dans ma tête, prêt à être écrit. Cependant, je suis en ce moment en train de travailler sur un autre roman jeunesse qui n'est pas apparenté à Lettre à mon ravisseur ou Flyaway. Bien que je vous conseille.... de rester branché. Ce ne sera pas aujourd'hui ou demain,  mais peut-être bientôt, bientôt, bientôt.....

Bon, après j'espère que c'est une vraie suite et non pas la même histoire d'un autre point de vue ou sur d'autres personnages, ou un prequel...
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...